Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 19 février 2017

Manipulation Tome 1 - Corbeaux de Juliette Lemaître



Manipulation - Tome 1 - Corbeaux
de Juliette Lemaître

Éditions Hachette Romans

Sortie le 22 février 2017
Format broché / 400 pages / Prix 18,00 €



Présentation de l'éditeur :

« Ils vont venir ici, Liz, ils vont venir, et les ténèbres se refermeront sur moi… sur toi… sur tout le monde. »

Liza vit avec sa sœur, à l’écart de la Société. Elle a promis de toujours la protéger, elle, la petite Anna qui n’a jamais su marcher.

Mais en quelques heures, leur destin bascule. Anna est capturée par la Milice.

Liza n’a pas le choix. Si elle veut revoir sa sœur, elle va devoir quitter le monde qu’elle connaît et entrer dans cette Société qui retient Anna prisonnière. Quitte à tomber dans le piège tendu par son président, un homme manipulateur et sans scrupules…


L’auteur :
Née en 1997, Juliette Lemaître est une auteur précoce. Elle a écrit Manipulation alors qu’elle était encore au lycée, et a reçu plusieurs prix d’écriture.

L'avis de Chani

Depuis la disparition de leurs parents, Liza et Anna vivent dans la forêt, à cinquante kilomètres des limites de la Société où sont censés vivre tous les humains. Connor, le président de la Société, envoie régulièrement des éclaireurs, les Corbeaux, pour retrouver ceux qui ne l’ont pas encore rejointe. Ce qui devait arriver arriva donc, les Corbeaux enlèvent Anna un jour où Liza est partie chasser. Elle n’a plus qu’une option : retrouver sa sœur. 

Le thème est plutôt sympa, le lecteur a droit à une dystopie qui reprend les codes du genre et qui, si elle ne brille pas par son originalité, se laisse lire. Là où le bât blesse, c’est la narration. Même en faisant preuve d’indulgence vis-à-vis de la jeune Juliette Lemaître qui a écrit son roman avant ses vingt ans, il faut néanmoins reconnaître que son écriture manque cruellement de maturité, principalement dans les dialogues qui sonnent vraiment creux. Ce manque de maturité se retrouve aussi dans l’intrigue, tout est facile, l’auteur nous explique tout des mécanismes de la Société, de l’histoire des Gallen ou des machinations de Connor dans le détail comme à des enfants de huit ans, c’est assez désagréable et rend l’ensemble plat. L’intention est bonne, mais gâchée par le manque d’expérience de la plume de l’auteur qui mérite d’être davantage travaillée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire