Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 27 novembre 2016

Les Sœurs Douglas Tome 1: La Prisonnière des Highlands de Margaret Mallory


Les Sœurs Douglas 
Tome 1: La Prisonnière des Highlands
de Margaret Mallory

Éditions Milady Romance

Sortie le 28 octobre 2016
Format poche / 475 pages / 7,20 €


Présentation de l'éditeur :

Hanté par la mort de son père qui a été trahi, David Hume, le nouveau seigneur de Wedderburn, inspire tant de crainte qu’on le surnomme « la bête de Wedderburn ». Assoiffé de vengeance, il ne peut prendre sa revanche puisque le traître est mort. Mais il peut toujours s’emparer de son château et de sa veuve, en guise de trophée. Or, dès que David pose les yeux sur la belle brune prête à tout pour défendre son domaine, il comprend que seule cette jeune femme peut causer sa perte. L’amour sera-t-il plus fort que son honneur ?
Avis de Jm-les-livres :

Alison Douglas vient de perdre son mari, un homme qui la maltraitait depuis le jour de leur mariage alors qu'elle n'avait que treize ans. Heureuse de sa disparition, elle sait que sa position est précaire sans les hommes d'armes pour les protéger, elle et ses filles. Mais les anciens soldats de son mari ont quitté le château. Et quand le seigneur de Wedderburn, David Hume, décide de venir le reprendre par la force, Alison n'a aucun moyen de le défendre, sauf en appelant ses frères à l'aide.

J'ai eu l'impression durant ma lecture que ce livre est l'un des titres de romance historique qui met le plus en avant la situation précaire des femmes autrefois. Alison n'a aucun pouvoir face aux hommes qui l'entourent. Elle est démunie face à l'envahisseur qui vient réclamer sa demeure et sa reddition. David arrive en conquérant, guidé par son désir de revanche sur la famille Blackadder. La romance entre eux est plutôt classique et l'histoire en elle-même n'a rien d'exceptionnelle. Ce qui marque vraiment dans ce livre, c'est la volonté de l'héroïne à chercher l'endroit le plus sûr pour elle et ses filles et en le lisant, il n'est pas évident de savoir où c'est. 

Au final, cette romance historique se lit bien, elle dépeint de façon fidèle la vie d'une femme à cette époque mais elle n'a rien de transcendant non plus. Parfait pour passer un moment en Écosse, pour voir un Highlander succomber à l'amour, mais pas de quoi en faire toute une histoire non plus.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire