Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 17 mai 2016

Paranoïa de Melissa Bellevigne


Paranoïa
de Melissa Bellevigne

Éditions Hachette Black Moon

Sortie le 1er avril 2016
Format broché / 320 pages / 17,00 €


Présentation de l'éditeur :

Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.

Avis de Jm-les-livres :

La présentation de départ semblait prometteuse, pourtant je referme ce livre très déçue.

D'abord par l'intrigue principale, qui met beaucoup trop longtemps à démarrer et donc à accrocher l'attention. Lisa, psychiatre, rencontre Judy, jeune femme enceinte souffrant de paranoïa, mais surtout d'hallucinations. Au début complètement renfermée et même agressive, elle s'ouvre petit à petit à Lisa et lui raconte ce qu'il lui est arrivé. Le lecteur découvre donc, au bout d'une centaine de pages, le passé de Judy et ce qui l'a conduite à l’hôpital. En parallèle, l'auteur développe aussi l'histoire du personnage de Lisa, qui vole quasiment la vedette à Judy au début du livre. On alterne donc les deux "intrigues" tout du long et c'est peut-être ça qui nuit au rythme du début, mais aussi de l'ensemble. Difficile de s'intéresser aux problèmes des deux personnages, ou alors peut-être juste de ces deux-là. Surtout que Lisa est complètement étouffée par ses difficultés personnelles, au point que l'on peut se demander comment elle est censée aider Judy. On comprend bien sa place dans l'intrigue, mais Lisa ne l'occupe jamais totalement. La jeune fille enceinte n'est d'ailleurs pas un personnage plus attachant. Elle est suicidaire et colérique, ce qui explique son placement en institution, mais elle est surtout immature et très égocentrique. Lors des flashs de son passé, on la voit s'énerver à cause de caprices. Sa situation est certes difficile, mais ses réactions n'ont rien de celles d'une jeune adulte. On a davantage la sensation de voir parler et agir une enfant.

Une petite touche de fantastique vient enrichir le roman avec le personnage d'Alwyn. Qui est-il ? Pourquoi Judy est-elle la seule à le voir ? L'idée était encore une fois plutôt bonne, mais elle est mal traitée et fait plus l'effet d'un pétard mouillé qu'autre chose. Surtout que l'auteur expédie cette partie dans les dernières pages et réussit, par un coup de baguette magique, à conclure son intrigue de manière un peu trop simpliste.

En clair, l'intrigue ne tient pas la route et aurait mérité un travail plus approfondi. Le style de l'auteur tente, tant bien que mal, de relever le niveau, mais fait chou blanc. Les problèmes des personnages nous passent au-dessus de la tête et la conclusion semble trop facile, surtout quand on voit où l'auteur souhaitait embarquer son lecteur. C'est décousu et pas vraiment passionnant. Vous pouvez passer votre chemin.



17,00 EUR
Achat Fnac

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire