Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 30 mars 2016

Les évangiles écarlates



Les évangiles écarlates
de Clive Barker

Éditions Bragelonne

Sortie le 20 janvier 2016
Format relié / 384 pages / Prix 25,00 €



Présentation de l'éditeur :

« Le talent de Clive Barker me laisse sans voix. Il donne l’impression que le reste d’entre nous n’a fait que dormir ces dix dernières années. » Stephen King
Cela fait des années que Harry D’Amour, détective de l’étrange et du surnaturel, habitué à affronter créatures magiques et malveillantes, lutte contre ses propres démons. Lorsqu’il met la main sur un artefact ancien – un cube-puzzle capable d’ouvrir un portail sur l’Enfer lui-même –, des démons, véritables ceux-là, ne tardent pas à s’ajouter aux siens. Harry se retrouve bientôt entraîné dans un terrifiant jeu du chat et de la souris, à la fois sanglant, troublant et brillamment sophistiqué...

L'avis d'Elaura :

Quel plaisir de retrouver la plume de Clive Barker et surtout, une joie immense de se frotter de nouveau à Pinhead, dont tous les fans de films d'horreur connaissent l'élégance subtile qui le caractérise. Élégance, oui, oui, je maintiens mes mots, car au-delà du monstre figure de proue d'Hellraiser, le prêtre des enfers a la classe des grands méchants de cinéma et le charisme que l'on attend d'eux.
Se le réapproprier après neuf films dont le premier, devenu culte, est sorti en 1987, n'a pas du être chose aisée pour l'auteur. Mais force est de constater qu'après le court roman publié en 1986 (et qui a donc inspiré le premier Hellraiser, Le Pacte, mis en scène par le maître lui-même), Pinhead n'a pas perdu de sa superbe et inflige ses nombreux sévices avec virtuosité. Oui, nous le retrouvons enfin, car Hollywood l'avait un peu abîmé.
L'auteur nous offre ici des scènes d'anthologie complètement hallucinées, d'une cruauté extrême, mais jamais sans style ni beauté. Car oui, il y a de la beauté dans les horreurs que met en scène Pinhead et ses suppliciés ne meurent jamais simplement (c'est aussi pour cela que nous l'aimons).

Ces évangiles écarlates se veulent être un épilogue à cette fameuse saga qu'est Hellraiser. Nous l'attendions depuis longtemps et il était fort intelligent de la part de l'auteur d'opposer à Pinhead un autre de ses personnages phare : Harry d'Amour, détective spécialiste de l'occulte qui apparaît pour la première fois dans le dernier volume des Livres de sang.
Leur confrontation est très bien amenée et nous offre une fin à la hauteur de nos attentes. Et même si Les évangiles écarlates n'est pas le meilleur livre de l'auteur, il reste tout de même un grand roman d'horreur.
En bref, un bon moment de lecture, intense et délicieusement cruel.





25,00 EUR
Achat Fnac

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire