Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 22 mars 2016

Eros Automaton de Clémence Godefroy

Eros Automaton
de Clémence Godefroy


Éditions du Chat Noir
Collection Black Steam

Sortie le 2 avril 2016
Format broché / 282 pages / 19.90€

Présentation de l'éditeur :

Quand le Palais des Expositions de Parisore accueille le Salon Galien d’Automatie, c’est toute la capitale qui vit à l’heure des automates, quitte à chambouler quelques destins au passage.
Un attentat en plein concours de modélisation met l’inspecteur Balthazar Bouquet sur la piste d’une mystérieuse organisation pro-humaine alors même que sa sœur Adélaïde devient une célébrité dans le monde de l’automatie. Quant à Agathe Lepique, couturière timide et amie de toujours des Bouquet, elle voit sa vie transformée lorsqu’elle est embauchée dans l'atelier d'Edgar Weyland, un ingénieur de génie aussi énigmatique que séduisant. Son projet: créer la femme parfaite pour jouer le premier rôle dans un opéra romantique...
Des salles de bal étincelantes aux bas-fonds de la ville, Balthazar et Agathe vont découvrir à leurs dépens que l’amour, la vengeance et la haine ne sont pas réservés qu’aux êtres de chair et de sang.

Roman faisant suite à la nouvelle "Le Toquant" de l'anthologie Montres Enchantées



Avis de Cassiopée :

L'auteur nous fait plonger en plein monde steampunk où l'automatie est un art, où les machines côtoient les humains et où les droits de la femme sont restés figés au 19ème siècle...

Ce roman fait suite à la nouvelle Le toquant de l'anthologie Montres Enchantées, et je trouve que c'est bien mieux de l'avoir lu avant, même si ce n'est pas nécessaire pour la compréhension du roman. Mais grâce à elle, on sait ce qu'est un Toquant et à quoi il sert pour les machines, de plus on a l'introduction de quelques personnages qui reviennent dans Eros Automaton.

L'histoire est sympathique, on suit en parallèle trois personnes : Agathe l'héroïne, son amie Adélaïde et Balthazar le frère de cette dernière, un inspecteur. Le monde de ces trois personnes va se retrouver chamboulé à la suite du Salon Galien d’Automatie.

Agathe est une couturière talentueuse et passionnée. C'est une jeune fille calme et réservée par opposition à Adélaïde qui travaille avec les machines, métier généralement réservé aux hommes, et qui est pleine de fougue. Leurs familles sont à l'image des deux demoiselles. La famille d'Agathe est très croyante et très patriarcale. Ses parents cherchent à la marier à tout prix afin qu'elle arrête de travailler et soit une bonne femme au foyer (soupir). Ils vont au temple chaque dimanche et décident de ce qui est bon pour leur fille sans prendre vraiment en compte son opinion (re-soupir). Chez son amie c'est l'inverse, sa famille est plutôt non conventionnelle. Sa tante porte des pantalons (horreur !) et elle est libre de se balader sans chaperon. Ça ne les empêche pas d'être de grandes amies.
Balthazar est un inspecteur dévoué à son métier. Il veut bien faire son travail sans chercher la gloire ou la reconnaissance. Son enquête sur l'attentat au Palais des Expositions va l'entraîner dans bien des milieux ; il va découvrir un peu mieux le monde qui l'entoure, cependant il en apprendra aussi beaucoup sur lui.

L'intrigue est intéressante sans être particulièrement surprenante (surtout si on prend en considération le titre du roman). L'auteur aborde de nombreuses thématiques, notamment la place des machines dans la société et leur statut, sujet principal du roman. Néanmoins, ce n'est pas le seul élément abordé, on y retrouve aussi la place de la femme dans la société, les inégalités sociales, les malversations de l'administration policière, etc.

C'est donc un roman intéressant, bien écrit, mêlant enquête policière et romance, et qui nous plonge dans un univers steampunk pas si loin de notre monde actuel.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire