Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 8 juillet 2014

La Trilogie des Joyaux Noirs Tome 1 : Fille du Sang d'Anne Bishop



La Trilogie des Joyaux Noirs
Tome 1 : Fille du Sang
d'Anne Bishop

Édition Milady
Grand format / 473 pages / 22€

Sortie le 11 juin 2010


Présentation de l'éditeur :

La Trilogie des Joyaux noirs a comme décor les Trois Royaumes, tombés sous la coupe d’une Prêtresse, après qu’elle ait éliminé les souveraines en titre, et réduit leurs consorts en esclavage. L’ambiance n’est donc pas très joyeuse.
Seulement une prophétie annonce la venue d’une Sorcière aux grands pouvoirs. Capable de détrôner la despote et de rétablir l’ordre, la jeune femme est attendue depuis des siècles et pas seulement par le peuple : les convoitises sont nombreuses, les intrigues plus encore. Mais la partie ne commence réellement qu’à l’apparition de Jaenelle, une enfant de sept printemps. La Sorcière, c’est elle, bien sûr.

Celle qui détient le destin des Trois Royaumes entre ses mains est à la fois un pion et une pièce maitresse pour un grand nombre de joueurs. Pour trois d’entre eux, la prophétie a une importance toute particulière puisqu’il s’agit des deux demi-frères de Jaenelle et de leur père, Saetan, Seigneur des Enfers.


Avis de Molina
J'avoue, j'ai tellement aimé le premier tome de Meg Corbyn, que je me suis dit que j'allais voir ce qu'Anne Bishop avait d'autre à nous offrir. C'est comme ça que j'ai découvert La trilogie des joyaux noirs et son premier tome Fille de sang.

Ici, point de bit-lit, nous sommes en plein dans la fantaisie pure. Un univers enchanteur peuplé de magie issue de joyaux de toutes les couleurs et d'espèces toutes plus différentes les unes que les autres. Il y en a avec des ailes, d'autres humaines, d'autres proches des fantômes ou des araignées. Bref, chacun y trouvera son compte tant pour la beauté que pour la terreur. Car ne vous y trompez pas, nous ne sommes pas au pays des bisounours. C'est un monde terrible dans lequel nous plonge l'auteure. La magie est pervertie tout comme les peuples qui lui sont soumis et l'espoir n'est plus qu'un lointain souvenir pour des races à l'espérance de vie très longue. Les traditions sont oubliées et bafouées et le pire est à l'œuvre autant dans la sphère privée que publique.

C'est dans ce contexte que vient au monde Sorcière. Dans ce premier ouvrage, elle n'est qu'une enfant (entre 5 et 12 ans) et doit grandir dans ce que le monde a de pire à offrir. Malgré tout, elle rencontre des amis et des mentors qui seront là pour lui enseigner leurs savoirs et pour la protéger autant que possible. Elle est à la fois crainte et adorée, porteuse d'un espoir qui brise le cœur de ceux qui n'osent plus y croire, même s'ils aimeraient tellement le faire.

Côté intrigue, le lecteur n'est pas ménagé. Le mystère est dense autant sur les capacités de la jeune fille que sur celles de ses compagnons et son avenir semble incertain et semé d'embuches. Arrivera-t-elle à sauver le monde de ce cauchemar dans lequel il est plongé ou deviendra-t-elle une Reine encore plus cruelle qui ne fera qu'accroitre les tourments de son peuple ? Le chemin sera long et l'avenir semble compromis pour cette jeune Reine en devenir.

Je n'ose vous en dire plus pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte. Une chose est sûre, c'est que le talent d'Anne Bishop se confirme et que cette trilogie est à la hauteur de Meg Corbyn. Un pur chef-d'œuvre, un vrai long moment de plaisir intense, bref un livre impossible à oublier qui donne envie de se lancer dans la suite sans tarder. Il vaut largement chaque centime dépensé pour l'acheter, alors lancez-vous !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire