Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 11 août 2013

Le journal intime de Georgia Nicolson, Tome 6 : Escale au Pays-du-Nougat-en-Folie de Louise Rennison


Le journal intime de Georgia Nicolson
Tome 6 : Escale au Pays-du-Nougat-en-Folie
de Louise Rennison
Traduction par Catherine Gibert

Éditions Gallimard Jeunesse
Collection Pôle Fiction - Filles

Sortie le 27 avril 2012
Format poche / 336 pages / Prix 6,70 €



Présentation de l'éditeur :

En route pour le pays des Hamburgers ! Georgia embarque Jas, sa meilleure copine, dans une folle virée familiale dans la ville d'Elvis. Elle compte bien retrouver là-bas Massimo, l'Italien de ses rêves. C'est quand même pas si grand que ça, l'Amérique !...

À propos de l'auteur :

Louise Rennison a passé son enfance à Leeds, en Angleterre, avant d'être entraînée en Nouvelle-Zélande par ses parents, à l'âge de quinze ans. Deux ans plus tard, la famille est de retour en Angleterre. À vingt ans, elle demeure à Londres où elle s'essaye à différents métiers. Un peu plus tard, elle s'inscrit à un cours de comédie à Brighton. Elle commence alors à écrire et à interpréter des one woman shows autobiographiques qui rencontrent un franc succès et sont couronnés par plusieurs prix au Festival d'Édimbourg avant d'être diffusés à la radio. Louise Rennison se met ensuite à écrire pour d'autres acteurs comiques. Comédienne et auteur, elle est également journaliste pour la télévision, la radio et la presse écrite. En un mot, elle ne s'arrête jamais. Mais c'est avec le Journal de Georgia Nicolson qu'elle connaît un succès phénoménal et international. Elle vit toujours à Brighton, « le San Francisco anglais, dit-elle, sans le soleil, les Américains, le Golden Gate Bridge, et les tremblements de terre ! »

L'avis de Rory :

Comme toujours, si on a aimé les opus précédents, on est heureux de retrouver Georgia Nicolson et son univers si particulier.

Ce tome présente un bon équilibre au niveau des décors dans lesquels prennent vie les aventures de Gee. D’un côté, on reste avec les basiques que l’on aime tant : le Stalag 14, la cambuse de Georgia et le bar dansant où se produisent les Stiff Dylans, de l’autre, on change de paysage un moment pour découvrir avec Gee le Pays-du-Hamburger-en-Folie (les États-Unis) et toutes ses particularités qui ne manquent pas d’étonner notre héroïne.

Au niveau de l’intrigue, la vie sentimentale de Georgia est à nouveau à l’honneur, et cette fois-ci, elle fait de véritables montagnes russes (eh oui, entre Robbie (Super-Canon), Massimo (Scooterino), Dave La Marrade...). On en vient même à angoisser pour les cœurs brisés, car si nous, lecteurs, avons depuis longtemps choisi notre camp, ce n’est pas le cas de notre « Georginette » (comme dirait Libby). Et pour rester sur le sujet des relations, celles qu’entretient notre héroïne avec ses amies ne changent pas, et certains pourront être irrités de voir Georgia rembarrer Jas, sa meilleure amie, pour la énième fois. Rosie reste la plus marrante du groupe.

Bien entendu, on retrouve dans ce tome les choses que l’on aime dans cette série, en particulier les surnoms de tout un chacun et les expressions inventées ou revisitées (« il n’y est pas allé avec le dos de la fourchette »). On remarquera cependant que le récit comporte de plus en plus de vocabulaire spécifique, et que cela devient parfois difficile de tout assimiler (il vous faudra peut-être quelques dizaines de pages pour comprendre qu’un « nougat » est un doigt de pied, logique).

On rit un tout petit peu moins avec ce tome, malgré le travail de traduction accompli, car la vie sentimentale de Georgia ne nous laisse pas de répit. La fin nous laisse dans une situation incertaine qui nous poussera à lire le tome suivant, c’est « clair comme de l’eau de caillou ».




10,36 EUR
Achat Fnac


6,37 EUR
Achat Fnac

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire