Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 30 juin 2013

Les Seigneurs de l'Ombre Tome 1 : La Citadelle des Ténèbres de Gena Showalter

Les Seigneurs de l'Ombre
Tome 1 : La Citadelle des Ténèbres
de Gena Showalter

Editions Harlequin
Collection Nocturne

Réédition le 1 mars 2013
Poche / 432 pages / 6 €


Présentation de l'éditeur :

Depuis sa plus tendre enfance, Ashlyn Darrow est harcelée par des voix surgies du passé qui font de sa vie un cauchemar. Prête à tout pour se libérer de ce don maléfique, elle se rend à Budapest pour rencontrer les spécialistes en la matière, des êtres étranges dotés, dit-on, de singuliers pouvoirs. Mais à peine arrivée dans l’antique château où ils mènent leurs travaux, elle tombe éperdument amoureuse de Maddox, un homme aussi séduisant qu’inquiétant que ses pairs disent immortel et habité d’un dangereux démon.

Avis de Jm-les-livres :

Les éditions Harlequin ont eu la bonne idée de rééditer cette série des Seigneurs de l'Ombre avec de nouvelles couvertures, pour harmoniser les derniers tomes sortis avec ceux-là.

On connaît le talent de l'auteur pour imaginer des univers complexes et brillants. Dans cette série, elle revisite le mythe de Pandore et de sa boite. L'intrigue est bien menée : des guerriers immortels doivent vivre avec les démons qui les habitent depuis qu'ils les ont libérés. Et lorsque les Dieux de l'Olympe sont détrônés par les Titans, les Seigneurs de l'Ombre doivent obéir à de nouvelles règles. Commence alors une quête pour mettre la main sur la boite de Pandore et éviter que leurs ennemis ne l'atteignent avant eux. Comme nous sommes dans une romance paranormale, chaque tome est consacré à un couple et celui-là est centré sur Maddox, et son démon de la Passion, et Ashlyn, jeune humaine qui entend les voix de conversations passées.

Si l'univers créé par l'auteur et la mythologie mise en place sont très intéressants et bien construits, on peut regretter que les personnages ne soient pas aussi passionnants. Il est possible qu'ils aient "mal vieilli". Les personnages masculins manquent de saveur (ou de testostérone). On a vu des personnages de mâles alpha plus convaincants. Ashlyn est également un peu trop fade, sa personnalité est trop lisse. Malgré ces défauts, la série se lit bien et on tourne les 420 pages rapidement. Et c'est avec plaisir que l'on se penche sur le prochain tome qui a pour héros Lucien, démon de la Mort et Anya, déesse de l'Anarchie.



-- EUR
Achat Fnac


5,70 EUR
Achat Fnac

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire