Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 7 février 2013

Le Deux Sang Pour Sang #7 Adrien Party









Adrien-P.JPG

 Le retrouver :

- Sa page Facebook



logo-vampirisme.gif

Le site Vampirisme.com :
- La page Facebook
- Le site internet


Aucun ouvrage personnel à son actif, mais une participation à plusieurs collectifs, notamment au Petit Guide à Trimbaler de la Littérature Vampirique , paru chez ActuSF.



le-petit-guide-a-trimballer-de-la-litterature-vampirique-co.jpg

Le Petit Guide à Trimbaler de la Littérature Vampirique

Édition : ActuSF
Petit format / 66 pages / 5,10 €

Présentation de l'éditeur :
« Figure majeure de la littérature, le vampire n’a pas attendu d’être remis au goût du jour par la bit-lit pour hanter notre imaginaire. Depuis près de deux cents ans il a connu bien des incarnations et des métamorphoses : diurne ou nocturne, psychique ou avide de sang, tour à tour monstrueux et aristocrate. De ses sinistres Carpates originelles, il a migré aux highways de Los Angeles et s’est même lancé à l’assaut des étoiles.

ActuSF vous présente une sélection commentée de cinquante ouvrages, références du genre ou coups de cœur, ainsi qu’une multitude de titres pour explorer les méandres de la littérature vampirique.


De même que pour Sophie Jomain, le temps n'a pas joué en ma faveur pour interviewer Adrien. Il a donc lui aussi accepté de répondre à nos questions par email :


Travaillez-vous à côté ? Si oui, quel est votre emploi ?
Je suis chef de projet dans une entreprise qui fait du référencement et de la communication on-line.

Quelles sont les raisons pour lesquelles vous en êtes venu à créer un site sur les vampires ? Quel est votre parcours ?
J'ai toujours été passionné par les littératures de l'imaginaire. Le vampire, c'est suite à ma lecture du  Prince de la nuit de Yves Swolfs que je m'y suis intéressé. Mais c'est bien après mon voyage en Transylvanie, dans les pas du Dracula historique, qu'est né le site. Initialement prévu comme un carnet de voyage en ligne (les articles sont toujours là), c'est maintenant un véritable webzine sur le sujet, avec pas moins de 10 chroniqueurs.

-  Votre dernier coup de cœur : film, série tv, livre ?
En 2012, ça serait  La soif primordiale de Pablo de Santis. Un ouvrage superbement écrit qui se déroule sous la dictature de Juan Peron. Un livre qui regorge d'idées originales et servi par une plume hors du commun, dans une ambiance pas très éloignée du Festin Nu de Burroughs (et du film de Cronenberg qui a été fait sur le sujet). Et au passage, un superbe hommage au livre en tant qu'objet de culture et de collection. Je citerai également la réédition d' Anno Dracula par Bragelonne. Un livre qui regorge de références pour qui apprécie la littérature aux dents longues, l'auteur puisant dans tous les classiques du genre pour établir sa galerie de personnages. Et un vibrant hommage à la littérature victorienne et à ses figures phares, de Sherlock Holmes à Fu Manchu.

Niveau film, rien de particulièrement trépidant en 2012. Le  Dark Shadows de Burton est tout juste parvenu à me faire sourire par moments, et le  Abraham Lincoln : Chasseurs de vampires de Bekmanbetov simplifie par trop le roman de Seth Grahame-Smith, pourtant en charge du scénario. Reste que j'aurai eu l'occasion de revoir ou découvrir pas mal de vieux classiques, comme le  Martin de Romero et  Le survivant de Sagal, et des films qui dataient de quelques mois / années, comme le pas parfait mais franchement surprenant  Livide  (un film français qui puise ses racines dans le cinéma d'Argento) de Maury et Bustillo.

Les séries télé non plus ne m'ont pas particulièrement accroché. J'ai apprécié de voir que les scénaristes de True Blood prenaient à nouveau de la distance avec la série de Charlaine Harris (que j'apprécie par ailleurs), et tentaient de donner une version différente de la mythologie vampirique de la série, mais la multiplicité des arcs narratifs a fini par me perdre. 

J'ai vu une conférence sur la comtesse Elizabeth Báthory de Jacques Sirgent. Partagez-vous son point de vue selon laquelle elle serait innocente ?
Je ne suis pas historien, ce serait présomptueux de ma part de trancher sur le sujet. Étant donné sa position sociale pour l'époque, sans compter le fait qu'il s'agissait d'une femme, on peut en effet imaginer qu'il y a eu kabbale contre elle, dans le but de se débarrasser de sa personne. Et il faut bien avouer que la plupart des œuvres sur le sujet sorties ces dernières années, du film de Delpy à l'opéra de son descendant, Dennis Bathory-Kitsz, vont dans le sens d'une réhabilitation du personnage. Reste qu'avec tout ce qui a été dit et écrit sur elle, il est difficile de démêler réalité et fiction. Il y a une énorme part de fantasme là-dedans.

Vous avez écrit votre 1000ème billet il y a quelques jours, ça vous a fait quoi ? 
Quand j'ai commencé à proposer des chroniques sur ce site, je n'aurais jamais imaginé que cela puisse m'amener aussi loin. Et surtout, que je parviendrais encore à y prendre du plaisir au bout de 6 ans et un nombre toujours croissant d’œuvres avalées sur le sujet. Mais pourtant, c'est une réalité. Il faut cependant ne pas trop tirer sur la corde, et je m'octroie régulièrement des pauses pour ne pas tomber dans le rejet pur et simple de mon intérêt pour le vampire.

- Quels sont vos projets concernant Vampirisme.com ?
Le site a maintenant 6 ans, et fêtera son 7e anniversaire en septembre. Il a été totalement refondu en février dernier, pour s'affirmer comme un site davantage qu'un blog. Du coup, les projets cette année ont davantage trait à la création de nouvelles catégories de contenu (les programmes TV, sous la houlette d'Ewelf, les chroniques musicales, les présentations de commerces où nous nous fournissons). Toujours avec cette optique de montrer à tous que le thème du vampire n'est pas limité. Que la mode finisse par passer ou pas, nous serons toujours présents, car le vampire ce n'est pas qu'affaire de mode. Il était là avant  Twilight  et  True Blood , et avant  Buffy  et Anne Rice. Aucune autre figure fantastique n'aura eu autant droit de cité sur l'ensemble des supports culturels existants, et c'est bien parti pour durer, même si le voir s'effacer quelque peu ne serait pas une mauvaise chose.

Dans 10 ans, vous vous voyez où ?
Peut-être encore à lire et regarder des films sur le sujet, peut-être pas. Reste que j'apprécie ce que je fais sur ce site, les gens que j'ai rencontré par ce biais (et cette passion), et que les opportunités pour rebondir sont sans limites. À commencer par l'organisation d'évènements, ce pour quoi nous avons créé une association sur Lyon, le bien nommé Lyon Beefsteak Club.

Si vous aviez un livre à conseiller (en dehors des vôtres) ?
Sans hésitation  Sang pour sang, le réveil des vampires de Jean Marigny. C'est le premier essai que j'ai lu sur le sujet, et il m'a accompagné jusque dans les ruines du château de Dracula, en Roumanie. En bon Gallimard Découverte, il est en plus superbement illustré. Et la pertinence de Jean Marigny pour ce qui a trait au vampire n'est plus à prouver.

- Quel album musical pour se mettre dans une ambiance d'outre-tombe?
L'album éponyme des  Coffinshakers. Un rockabilly aux thématiques très horrifiques (à commencer par le vampire, bien évidemment), avec une voix digne de Johnny Cash. Et ma sonnerie de téléphone depuis des années. Sinon le  Into The Land of Phantoms de Jill Tracy, une superbe bande son pour le  Nosferatu  de Murnau.

Vous préférez les vampires gentils et romantiques ou plutôt prédateurs et dangereux ?
J'ai davantage d’affinité avec le vampire prédateur, mais je trouve aussi mon compte dans certaines séries qui ont donné une autre image du vampire. À commencer par des personnages comme Spike ou Angel. Whedon, en se plaçant dans le chemin balisé par Anne Rice, a sans hésitation contribué à édulcorer le mythe du vampire, même si ses créatures à lui conservaient une part de danger, tout en étant plus contrastées que ce qu'on voit parfois aujourd'hui.

Quel personnage historique aurait pu faire selon vous un bon vampire ?
Tous les dictateurs auraient pu faire de bons vampires. 

Quel homme ou femme célèbre encore en vie ferait un bon vampire ?
Là, désolé, je ne vois pas.

Selon vous, quel est LE vampire qui incarne le mieux le mythe, que ce soit au cinéma ou en littérature ?
Ce sera à jamais Dracula. Et si on regarde le nombre de fois où le personnage a été repris, que ce soit dans des réécritures du roman de Stoker, des suites ou des adaptations cinématographiques, je ne dois pas être le seul à le penser. On a beau trouver aujourd'hui le vampire drapé dans sa cape et vivant dans son château poussiéreux totalement dépassé, c'est encore celui qui me donne le plus le frisson.

Quel est le vampire qui représente le moins bien la race vampirique d'après vous ? Dans la littérature et dans le cinéma.
Je ne vais pas forcément être original, mais c'est sans nul doute Edward. À la limite, le fait que ce dernier soit un vampire dans la série de Stephenie Meyer est juste anecdotique. On aurait pu mettre n'importe quel personnage fantastique à la place. Et de toute manière, c'est davantage la romance qui prend le pas sur le fantastique dans cette saga. Je n'ai strictement rien contre la romance dans ce type d’œuvre, mais je préfère quand les deux sont équilibrés. Ce qui est par exemple davantage le cas dans une série comme  Vampire Academy .

Si les vampires faisaient leur coming-out à notre plus grande surprise et qu'ils proposent de transformer des personnes sur la base du volontariat. Vous porteriez-vous volontaire ?
Pas franchement non. J'ai beau me passionner pour le sujet depuis des années, je n'y crois aucunement et ne me projette absolument pas dans ce genre de possibilité. Ce que je trouve intéressant avec le vampire, c'est les possibilités offertes par le personnage en terme de métaphore et de narration. Utiliser le vampire, c'est aussi pouvoir transcender les tabous (le sexe, la mort) en utilisant à cet effet une créature qui n'est plus humaine.

Imaginez : vous êtes le vampire le plus ridicule jamais créé, dites-nous pourquoi ?
Parce que je ne peux pas consommer de sang, et doit donc m'abreuver de ce que j'ai trouvé de plus approchant : le carotène. Une idée par ailleurs utilisée dans la délicieuse série jeunesse des  Bunnicula  (malheureusement jamais traduite en français).

Si vous pouviez avoir un super pouvoir, ça serait quoi ?
Étirer mes journées sur 72 heures : 24 heures de travail (parce qu'il faut bien manger), 24 heures de lectures et loisirs divers, 24 heures de nuit.

On le voit partout et à toutes les sauces, même les moins savoureuses. Le vampire va-t-il devenir has been ? 
À un moment, il est en effet fort possible que la mode finisse par passer, comme je le disais plus haut. Mais je ne me fais pas de soucis pour le vampire, il sait se faire discret pendant quelques temps, histoire de reprendre des forces à l'insu de tous, pour revenir en trombe dans quelques années. Et pendant ce temps, on a largement de quoi s'occuper avec tout ce qui a été écrit sur le sujet et sur lequel on aurait pas encore eu le temps de se pencher.


Merci à lui pour ses réponses. N'hésitez pas à aller découvrir le site Vampirisme.com !
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire