Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 20 septembre 2012

La Terre mourante, L'intégrale Tome 2 : Cugel Saga ; Rhialto le Merveilleux

La Terre mourante, L'intégrale Tome 2 :
Cugel Saga ; Rhialto le Merveilleux

de Jack Vance

Éditions J'ai Lu
Collection Fantasy

Sortie le 8 février 2012
Format poche / 638 pages / 820€


Présentation de l'éditeur :

Le soleil se meure. Point d'explosion spectaculaire, non, juste une lumière déclinante, rougeoyante, qui semble doucement s'éteindre. Heureusement, ce n'est pas pour demain; des éons et des éons nous séparent encore de l'inéluctable. Des civilisations entières ont le temps de prospérer et de mourir.
Comme, par exemple, celle qui a vu naître Rhialto, l'arrogant magicien qui s'attire l'antipathie de ses pairs. Victime d'une conspiration qui l'envoie dans l'un des éons les plus reculés de la Terre, il doit trouver le moyen de rentrer chez lui tout en se lavant des accusations qui pèsent sur lui.


L'avis d'Heclea :

Lorsque l’on s’immerge dans un tome de La Terre mourante, il faut accepter de se laisser porter, sans forcément tout connaître, sans forcément tout comprendre, sans forcément tout retenir. L’univers est si complet, si à part, les personnages et lieux tellement nombreux que l’on pourrait, par moments, se sentir perdu, comme parfois le semblent les héros. Et pourtant, si on lâche prise, pour juste se laisser embarquer, l’imagination de Jack Vance fait mouche, offrant une suite aussi agréable que les premiers livres.

Dans Cugel Saga, l’auteur cultive une nouvelle fois l’inattendu et la loufoquerie. Les situations sont toutes plus improbables les unes que les autres, et l’on se demande à chaque fois ce que notre personnage va encore pouvoir inventer. De ce côté-là aucun problème, l’imagination de Jack Vance paraît sans bornes tant les solutions, si burlesques soient-elles, collent parfaitement aux situations.

Avec Rhialto le Merveilleux, même si l’univers garde toute sa complexité et sa particularité, l’ambiance est pour le moins différente. Cela tient sans doute à notre héros, qui tout aussi retors que Cugel, n’attire pourtant pas la même sympathie. L’aventure semble plus courte, le voyage moins important, mais pourtant Jack Vance nous entraîne une nouvelle fois dans l’inconnu, dans ces mondes qui ne peuvent venir que de lui.

Au final, ce deuxième tome de l’intégrale est dans la lignée du premier, avec des intrigues inattendues, un univers plus que complet, et une ambiance à la magie bien particulière.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire