Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 5 août 2012

Les Manuscrits de Kinnereth de Frédéric Delmeulle

Les Manuscrits de Kinnereth
de Frédéric Delmeulle


Éditions Le Livre de Poche

Sortie le 16 mai 2012
Format poche / 406 pages / 7.10€


Présentation de l'éditeur :

De mystérieux manuscrits découverts dans le désert du Neguev sont soumis à Sphinx et Yove, experts en documents énigmatiques. Ils semblent avoir été rédigés par un contemporain de Jésus de Nazareth et, bizarrement, comportent des indices concernant Childebert Kachoudas, ex-compagnon de la charmante Sphinx, disparu dix ans plus tôt. Dans le Neguev, Sphinx et ses amis vont retrouver comme par miracle le Vertov, sous-marin nucléaire transformé en machine à voyager dans le temps. Merveilleux engin pour remonter à l’époque de la rédaction des manuscrits de Kinnereth, de la Crucifixion, et peut-être de la retraite de Childebert. Et découvrir l’origine de bien des choses…

L'avis d'Heclea :

Les Manuscrits de Kinnereth commence comme un polar un peu scientifique et un peu historique, une de ces aventures où l’on ne sait pas trop où l’on va, où une intrigue à mi-chemin entre les époques semble se profiler. Pourtant, au fil des pages, l’auteur prend une toute autre direction, entraînant le lecteur dans une histoire plus farfelue, aux limites de la religion et au léger goût de science-fiction.

Si le premier roman dans cet univers faisait la part belle aux voyages dans l’espace-temps, celui-ci est bien différent, laissant le Vertov et ses possibilités au second plan. Le résultat qui en découle reste un roman agréable à lire, mais au genre foncièrement autre. Difficile d’ailleurs de le cantonner simplement à de la science-fiction, les questions qu’il pose et les messages passés par l’auteur étant plus vastes que cela.

Du côté du style, Frédéric Delmeulle sait toujours intéresser son lecteur, l’emmenant dans un lieu et un temps qu’il décrit parfaitement, et dans lesquels il est facile de s’imaginer, avec toutes les possibilités que cela peut offrir.

Les personnages dépeints par l’auteur forment un groupe très hétéroclite, allant de l’ado de 13 ans, au groupe de rock de papys sur le retour, de quoi permettre des scènes plutôt inattendues mais toujours bienvenues. La dynamique qui en découle, les relations entre ces protagonistes, nous entraînent dans une intrigue avec des héros bien loin des standards, pour notre plus grand plaisir.

Au final, Frédéric Delmeulle réussit une fois de plus à surprendre le lecteur et à l’emmener où il ne s’attend pas. Si le début paraît très classique, la fin du roman a de quoi étonner et part dans des directions totalement inattendues, pouvant même paraître exagérées. Heureusement que la plume de l’auteur est agréable et les questions qu’il ne manque pas de susciter intéressantes, ceci permettant de rattraper cela.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire