Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 31 août 2012

La Maison Sans-Pareil Tome 1 : L'oiseau noir

La Maison Sans-Pareil 
 Tome 1 : L'oiseau noir
de Elliot Skell

Éditions Flammarion

Sortie le 06 juin 2012
Format broché / 352 pages / 13€

Présentation de l'éditeur :

La maison sans-Pareil est une vaste demeure capable de loger une ville entière : la famille Capelan vit en totale autarcie, chacun est libre de poursuivre les passions de son choix. Un jour, Omnia aperçoit une ombre noire qui rôde autour de la maison. Omnia découvre alors que de nombreux secrets sont bien gardés et que derrière les grands murs de la maison, rien n'est vraiment tel qu'il le paraît...


Avis de Chani
Il était une fois un Capitaine dont le patronyme était Capelan, qui construisit une demeure si grande et extravagante, qu’elle n’avait de « maison » que le nom, plus proche d’un véritable village de par son nombre d’habitants et son organisation. Respectant la tradition, chaque génération de Capelan a à sa tête son Capitaine, et justement notre histoire commence avec le tragique décès de l’actuel Capitaine, tombé dans les escaliers… Si tout le monde s’accorde à dire qu’il s’agit d’un accident, la petite Omnia va observer les uns et les autres, enquêter, voir des signes étranges comme ce grand oiseau noir qui survole la Maison, et commencer à avoir des doutes…

Elliot Skell nous propose un univers complètement décalé et pourtant cohérent, dans lequel la Maison est bien sûr le personnage principal. À ce propos, l’illustration de couverture d’Aurélien Police restitue à merveille l’ambiance et l’esthétique que le lecteur imagine à travers les descriptions de l’auteur. Les personnages ont tous leurs particularités et vivent chacun dans leur monde, aussi décalés que l’est la Maison. Seule Omnia, âgée de douze ans paraît remettre les faits établis en cause, et elle va essayer de mettre à jour la vérité sur les derniers événements.

Je pense que La Maison Sans-Pareil est typiquement le genre de livre qu’on adore ou qu’on déteste. Pour ma part j’ai vraiment apprécié de me promener dans la Maison et suivre l’enquête avec Omnia dans ce huis clos parfois oppressant. Ce livre ne ressemble à nul autre, et je vous le recommande vivement si vous cherchez un livre original qui vous emmènera loin de votre quotidien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire