Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 29 juin 2012

Imaginales 2012 : Un petit déjeuner avec Jaye Wells !



Vous le savez sans doute, la 11ème édition des Imaginales s’est déroulée il y a quelques semaines (du jeudi 31 mai au dimanche 3 juin) à Épinal, dans les Vosges. Ce festival des mondes imaginaires fait en particulier la part belle à la littérature du même nom et aux genres associés, que ce soit la fantasy classique ou urbaine, la science-fiction ou encore le fantastique.

De nombreux auteurs étaient présents, français bien sûr, mais pas seulement, puisque des romancières américaines comme la grande Jaye Wells ont pointé le bout de leur nez ! À cette occasion, le festival des Imaginales a proposé à votre forum Bit-Lit.com - Romance, Charmes & Sortilèges de servir d’intermédiaire en vue de convier des petits chanceux de la blogosphère à un petit déjeuner avec l’auteur. Dès le 21 février, nous vous avons invité à participer à cette rencontre exceptionnelle et c’est ainsi qu’une partie du staff Bit-Lit.com, accompagnée d’heureux élus, qu’ils soient membres du forum comme Liline et Osthato ou des amis de la blogosphère  Anita Blake Fans and Asylum, Vampires & Sorcières, Onirik mais aussi Au Boudoir Écarlate , s’est retrouvée au restaurant La Bagatelle, sur les bords de Moselle, samedi aux alentours de 9 heures. Petit retour sur les évènements !


Jaye Wells réside actuellement au Texas. Après plusieurs années à travailler comme rédactrice en chef pour un magazine puis en freelance, elle a finalement décidé de devenir écrivain à plein temps. Elle a d’ailleurs confié que l’inspiration lui était venue de manière très soudaine ; en train de conduire, une phrase s’est imposée à elle : « Digging graves is hell on a manicure » («Rien de tel que de creuser une tombe pour flinguer son vernis à ongles »). Mais qui était cette vampire dans sa tête qui creusait à mains nues une tombe pour enterrer un cadavre ? Jaye Wells devait le savoir à tout prix, aussi s’est-elle garée sur le bas-côté et a-t-elle commencé à écrire ce qui est ensuite devenu progressivement le premier opus des Aventures de Sabina Kane. La série comporte à l’heure actuelle trois tomes en français et cinq aux États-Unis  où elle est terminée depuis peu  le tout aux éditions Orbit.

Photo par Sylvie Veyres / Miesis Illustration (www.facebook.com/Miesis.Illustration)
Cliquez pour agrandir.

Au cours du petit déjeuner, nous en avons appris beaucoup sur Jaye Wells et sur son héroïne, Sabina Kane, cette vampire forte et indépendante qui n’y va pas de main morte sur les jurons en tous genres.

Un petit truc sur... Jaye Wells
Jaye Wells est une grande fan d'Anne Rice  son œuvre l'influence beaucoup  et l'a lue pour la première fois au lycée. Par la suite, elle a parcourut tous les ouvrages de la dame, même les plus récents qui ont un style différent. Jaye a même aperçu Anne Rice de loin, lors d'un salon, mais n'a pas osé aller la voir.
Dans un registre différent, Jaye adore le fromage, et même celui qui sent, du moment que l’odeur ne lui cause pas d’évanouissement.

Un petit truc sur... Giguhl
Giguhl, démon présent dans les livres sous la forme d’un chat sans poil et qui devient au fil des tomes le meilleur ami de Sabina Kane, voire sa conscience, est très populaire parmi les fans de l’auteur. Certains d’entre eux demandent même à Jaye de leur dessiner l’attribut masculin du démon, attribut qui est pour le moins... particulier. Pour le plus grand bonheur de ces même fans et des nombreux autres, Giguhl possède un compte twitter : @Giguhl ! Il y dit des choses que Jaye n’oserait pas dire elle-même. Le démon a d’ailleurs parlé du passage de l’auteur en France :


Ce qui se traduit approximativement par : « Je suis heureux d’annoncer que d’après @jayewells, les Français(e)s sont totalement dingues de mon cul sexy. Tout comme on savait tous que ce serait le cas. #humble ».

Un petit truc sur... l’univers du roman
Le mythe de Lilith sert de trame de fond aux romans ; Jaye a relu la Bible pour écrire son œuvre. Elle aime le fait d’introduire dans notre monde des éléments surnaturels et de voir comment cela peut se combiner. Le monde actuel influence l’intrigue et Jaye Wells trouve amusant de voir interagir Lilith et l’image de la femme moderne.

Un petit truc sur... les couvertures des romans
Jaye Wells est extrêmement satisfaite du travail mandaté par Orbit. Toni Busker, le mannequin qui pose sur les couvertures, est aussi une actrice ; elle a notamment interprété une des sirènes dans le dernier Pirate des Caraïbes. Les 4ème et 5ème couvertures présentent une évolution... la présence d’une arme. À noter aussi le Vatican en arrière plan...
Plus d'infos sur Toni & Orbit dans cet article.

Photo par Astrid Stawiarz/Getty Images North America

Un petit truc sur... la suite
Maintenant que la série Sabina Kane est finie, Jaye Wells souhaite se lancer dans une nouvelle saga d’urban fantasy, mais plus centrée sur la faërie ; l’histoire de la Reine des Faës, que seule Jaye connait pour l’instant, est très intéressante. Elle a aussi quelques idées avec Giguhl en personnage principal. Cependant, Sabina risque de lui manquer, et elle prévoit donc de lui consacrer quelques nouvelles :)

Inutile de dire que nous avons passé un très bon moment ; les minutes ont filé à une vitesse folle ! Difficile de quitter la salle de restaurant ensoleillée, mais il a pourtant fallu s’y résoudre.

Ce qui nous a le plus marqué concernant Jaye Wells, c’est... ?
A-lise : Sa disponibilité et son humour ! Il est incroyable qu'une auteur américaine soit aussi accessible pour un entretien de cette sorte. Et puis son humour et sa bonne humeur sont incroyables !
Aerin : Sa simplicité et son humour. Je l'ai trouvée très abordable, drôle. J'ai beaucoup apprécié le fait qu'elle réponde ouvertement à nos questions et nous parle de ses expériences personnelles avec le monde de l'édition aux États-Unis.
Liline : Personnellement j'ai trouvé hallucinant qu'une auteure américaine veuille d'une interview aussi cosy et soit aussi « humaine » en fin de compte. D'être une fan d’Anne Rice prouve aussi qu'en tant que passionnée de lecture elle nous ressemble un peu.
Osthato : Le fait qu'elle soit aussi décontractée avec nous, qu'elle ne soit pas distante et au contraire avenante !!! La facilité à laquelle elle nous répond, et avec humour. Le temps est passé si vite ! Une heure ou deux en plus n'auraient pas été de trop passées avec Jaye Wells !
Rory : Le fait qu’elle considère toujours Anne Rice comme une déesse, alors qu’elle-même a acquis une renommée internationale.

Ce qui nous a le plus marqué concernant Sabina Kane et son univers, c’est... ?
A-lise : Cette héroïne hybride qui se découvre. J'ai adoré son évolution au fil des pages. C'est un personnage intéressant qui ne stagne pas.
Aerin : Sans aucun doute Giguhl. Le pauvre lorsqu'il s'est retrouvé sans poil à cause d'un sort foireux de Sabina. Qu'est-ce que j'ai pu rire dans mon lit à ce moment-là. Et puis, je le suis d'ailleurs sur twitter
Liline : Les recherches très précises sur la mythologie et la démonologie qu'a fait l'auteure afin que le monde de Sabina Kane soit aussi réaliste.
Osthato : N'ayant pas encore lu son livre je ne vais pas pouvoir répondre, mais je vais pouvoir dire qu'avant le petit déjeuner, son livre m'intriguait et que maintenant j'ai vraiment envie de le lire !!!
Rory : La structure de l’univers créé et les règles qui le régissent. C’est réfléchi et intelligent : un vrai délice :)

Ce qu'on aurait aimé dire à Jaye, mais qu'on a pas pu, ou pas osé, c’est... ?
A-lise : Merci pour ce formidable moment lors de ce petit déjeuner. C'était un moment de partage incroyable ! Et que j'ai hâte de terminer de lire la saga !
Aerin : Qu'elle reste comme elle est, accueillante et chaleureuse. Plusieurs fois, j'ai voulu lui parler mais mon anglais s'est évaporé dans la nature lors de ces moments-là. Je me sentais pitoyable. En tout cas, merci à elle pour ce petit déjeuner fantastique. :)
Liline : J'aurais aimé lui demander ses goûts (autre que le fromage lol), ses rêves, si elle croit en l'existence du monde qu'elle nous décrit dans ses histoires.
Osthato : Que j'ai trouvé qu'elle ressemble beaucoup à Tiffani Thiessen (actrice qui joue Elizabeth Burke dans White Collar). La raison pour laquelle je ne le lui ai pas dit est seulement parce que je ne connaissais pas le nom de l'actrice en question ^^.
Rory : Où trouvez-vous l’inspiration quand ça ne vient pas tout seul ? Est-ce que la France vous a inspiré un roman, un détail, une idée à replacer ?

Photo par David Lapetina (www.lapetina.fr), sous licence CC-BY-SA.
De gauche à droite : Némésis (ABFA), Arcantane (ABFA), Seshat (RCS/Bit-lit.com), A-lise (RCS/Bit-lit.com), Rory (RCS/Bit-Lit.com), Aerin (RCS/Bit-Lit.com), Liline (RCS/Bit-Lit.com), Executrice (V&S), Osthato (RCS/Bit-Lit.com), Jaye Wells, Tan (ABFA/V&S/RCS/Bit-Lit.com), Caroline (Boudoir), Karen (Boudoir) et Audrey Petit (Orbit).


Un grand merci à Jaye Wells, à Stéphanie Nicot, Audrey Petit et Jean-Luc Rivera, aux organisateurs du festival et aux éditions Orbit !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire