Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 2 mai 2012

Prophétie, Tome 1 : Le Maître du jeu de Mel Odom et Jordan Weisman

Prophétie
Tome 1 : Le Maître du jeu

Mel Odom - Jordan Weisman

Éditions Bayard jeunesse

Sortie au Québec : octobre 2011 / 33,95$ CAN
Sortie en France : octobre 2011 / 17,90 euros
Format relié / 298 pages


Présentation de l'éditeur :
 
La nuit de son treizième anniversaire, Nathan est tiré du sommeil par un étrange cliquetis. Guidé par le bruit, il se rend dans la chambre de son père et trouve, dans une vieille valise, une photo, un carnet et une boîte qui appartenaient sans doute à sa mère, décédée à sa naissance. La boîte contient un jeu, manifestement très ancien et maya. Nathan découvre bientôt qu'il s'agit d'un cadeau de Kukulkan, le dieu maya de la Création. Remettant le sort de l'humanité en question, celui-ci propose au garçon un défi : s'il parvient à le battre au Jeu, la fin du monde, prévue en décembre 2012, n'aura pas lieu. Un défi d'autant plus terrifiant que, pour espérer remporter la partie, il faudrait déjà que Nathan connaisse les règles du Jeu...

Biographie de l'auteur :

Mel Odom habite dans l'Oklahoma avec sa femme et leurs cinq enfants. Il est l'auteur de plus de cent cinquante ouvrages pour enfants. Jordan Weisman vit à Bellevue, dans l'Etat de Washington. Il est le créateur de MechWarrior, une série de jeux vidéo ayant remporté aux Etats-Unis l'un des plus grands succès de tous les temps. Coauteur de la trilogie Cathy's Book, il a modifié l'approche de la littérature pour adolescents en lui donnant une dimension inter-active et multimédia. Il est également le cofondateur de la société Smith gr Tinker qui, à l'automne 2009, a lancé le projet Nanovor, un jeu de stratégie en ligne.

Avis de Biscotte :

Avant de parler de l'histoire, parlons de l'objet. Couverture rigide (super rigide même, car même les chats n'ont pas réussi à l’abîmer). Une pochette en plastique à l'intérieur du livre contient un plateau de jeu, des pions noirs et blanc gravés, une paire de mini dés en bois, une photo, un livret de règles et un carnet. C'est donc un très bel objet que nous acquérons en achetant ce livre. 

Parlons maintenant de l'histoire en prenant en compte uniquement le résumé. Nathan est un jeune garçon de 13 ans et alors qu'il déambulait dans la maison pour cause d'insomnie, il se met à entendre un bruit. Un espèce de cliquetis qui vient de la chambre de son père (pièce dans laquelle il n'a pas le droit d'entrer). Et là, en suivant le bruit, il tombe sur un jeu. Peut-être que certains d'entre vous ont une impression de déjà-vu. Quoi ? Que dites-vous ? Ah ben oui vous pouvez le dire haut et fort on dirait Jumanji. Et bien ne vous attendez pas à ce que cette impression disparaisse tout de suite. 

En effet, pendant au moins 100 pages il est difficile de penser à autre chose qu'à Jumanji. Les similitudes sont tellement fortes qu'il est difficile de ne pas passer sa lecture à comparer. Et c'est vraiment dommage car une fois la lecture terminée, on voit qu'en fait c'est une histoire intéressante et beaucoup plus riche que Jumanji

Nathan doit donc avancer ses pions dans le jeu. Mais ces derniers avancent tout seuls en fonction des actions de notre héros. Ne vous attendez pas à avoir une explication des règles du jeu car il n'y en aura pas et notre héros ne les connait pas non plus. Fan de bandes dessinées et de jeux vidéos, il se lance dans la quête du jeu, contre un adversaire dont il ne sait rien. Nathan est un personnage qui est plutôt changeant. Pour certaines choses il aura des manières et réponses plutôt adultes, tandis que parfois il reprend son rôle d'enfant. Sa cousine Alyssa est le stéréotype de l'élève modèle en tous points. Elle a tout le temps des bonnes notes, elle est toujours polie, elle aime son papa et a le numéro de portable de la direction dans ses raccourcis d'appels sur son téléphone portable. 

Ce roman est plein de bonnes idées mais les similitudes avec Jumanji sont trop présentes. Et ne pas connaître les règles du jeu, même en ayant lu la fin, est plus que frustrant. En espérant en apprendre plus dans le second tome, on reste quand même sur notre faim.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire