Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 18 mai 2012

L'Âge du feu Tome 1 Dragon de E. E. Knight


L'Âge du feu Tome 1 
Dragon
de E. E. Knight

Éditions Milady
Collection Fantasy 

Sortie le 5 septembre 2008
Réédition le 20 janvier 2012
Format poche / 448 pages / 7 € 


Présentation de l'éditeur :

Au plus profond d'une caverne, dans les montagnes, naît une couvée de dragons. Les quatre petits appartiennent à une espèce en voie d'extinction : ils sont le dernier espoir de survie de leur peuple. Mais des nains font irruption et sèment la mort dans la caverne. Seul le jeune Auron parvient à s'échapper. Spécimen rare de dragon gris sans écailles, uniquement armé de son esprit, de ses griffes et d'un instinct de survie sans limite, il décide de partir en quête de ses semblables. C'est le début d'un long périple dans un monde dangereux, peuplé d'elfes mercenaires et d'humains violents, où il rencontrera des alliés improbables et découvrira sa véritable nature.

Avis de Molina

De très bonnes idées mais une grosse déception...

Avec un tel titre et un synopsis de cette qualité, Dragon était fort alléchant. Malheureusement la déconvenue fut à l'échelle de l'envie : énorme !

Pourtant tout avait bien commencé : le premier chapitre était une véritable réussite.
Une grotte avec un couple de dragons qui assiste à l'éclosion de leur portée, dans laquelle reposent les espoirs d'une race en déclin. Des personnalités travaillées qui les rendent attachants tout en les distinguant de nous. L'ensemble étant assaisonné avec une pointe d'action dès le départ et beaucoup d'émotions. Tendresse, violence, fierté, amour, espoir, suspense, tout était là et posait déjà de solides bases pour en faire un véritable chef-d’œuvre.
L'auteur a continué en enchaînant les péripéties à un rythme soutenu, et nous a offert bon nombre de retournements de situation. Il faut lui accorder cela : il a une imagination débordante tout en maintenant une certaine cohérence et une bonne dose de crédibilité à ses rebondissements. Tout cela aurait pu suffire s'il avait réussi à maintenir le niveau du début du récit, malheureusement ce n'est pas le cas.

Le niveau baisse sensiblement à chaque chapitre. Les aventures continuent à s’enchaîner à un très bon rythme et l'univers du début se développe un peu plus à chaque page, mais l'émotion ne suit plus. Le lecteur se détache peu à peu de ce petit héros en devenir qu'est Auron, mâle dominant de la portée que nous avons vu éclore avec passion. Et à un moment, sans trop savoir comment[ c'est arrivé, on en vient à se demander pourquoi on continue ce livre et c'est dur ! D'un côté on sait que de nombreuses histoires nous attendent encore, avec certainement de nombreuses surprises, mais de l'autre on se dit que tout devient plus fade et qu'on se détache un peu plus à chaque page qui passe.

J'avoue avoir abandonné, cela ne m'arrive presque jamais et ce fut difficile car j'avais beaucoup d'espoir pour ce livre et j'ai vraiment adoré le début du récit. Malgré tout, l'apathie et le désintéressement auront eu raison de ma motivation et c'est avec beaucoup de regret que je l'ai fermé pour ne plus le rouvrir.

Je reste sur un sentiment d'échec et de regret : l'univers était prometteur et E. E. Knight a montré un potentiel imaginaire très fort. Mais les émotions n'ont pas été assez travaillées et il a manqué ce petit quelque chose qui tient le lecteur du début à la fin d'une histoire. Malheureusement les péripéties ne suffisent pas !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire