Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 25 avril 2012

Kate Daniels, Tome 1 : Morsure magique de Ilona Andrews


Kate Daniels, 
Tome 1 : Morsure magique 
de Ilona Andrews

Éditions Milady
Collection : Bit-Lit

Sortie 18 novembre 2011
Format Poche / 320 pages 


Présentation de l'éditeur

À Atlanta deux réalités s'opposent : celle de la technologie et celle de la magie. Pendant une vague magique, les mages sauvages lancent leurs sorts et des monstres apparaissent, les armes à feu refusent de fonctionner et les voitures ne démarrent plus. Puis la vague se retire aussi vite qu'elle est venue en laissant derrière elle toutes sortes de problèmes paranormaux. Nous vivons une époque dangereuse. Mais dans le cas contraire, je serais au chômage. Quand les gens ont des ennuis qui relèvent de l'occulte et que la police ne veut ou ne peut pas régler, on fait appel aux mercenaires de la magie comme moi. Mais quand un nécromancien anéantit la seule famille qui me reste, je n'attends plus les ordres et je dégaine mon sabre. 


Avant Propos de Kamana

Voici mon avis sur le tome 1 de la série Kate Daniels. Il s'agit d'une relecture de la première édition et donc je ne sais pas si le roman a été retravaillé au niveau de la traduction. Une chose est certaine, la couverture est nettement plus belle et attirante que la version précédente qui était grossière au niveau du design, mal finie, bâclée !


Avis de Kamana

Loin de l'univers dit bit-lit que l'on connaît, cette série a la particularité d'être originale et captivante !

Ilona Andrews nous emmène dans un monde futuriste où la technologie telle qu'on la connait cède par vagues sa place à la magie. Celle-ci, quand elle surgit, tend l'univers et de ce fait détruit les structures. Ainsi les grands immeubles ou les grands édifices sont devenus des tas de pierres. Atlanta, celle de notre époque, est donc une ville en ruine par endroits. Pour expliquer le phénomène prenons un exemple : une ampoule électrique fonctionne sous la tech mais dès qu'un vague magique survient ce sont les lampes faes qui prennent le relais. C'est comme ça pour tout, de la voiture au téléphone ! Pas étonnant de voir des chevaux comme moyens de locomotion ou des voitures étranges se déplacer selon les différentes forces en cours.

C'est dans cet univers atypique que nous suivons Kate Daniels, mercenaire qui à la suite de la mort de son tuteur et seule famille, devient émissaire de l'Ordre pour enquêter sur ce meurtre glauque et incompréhensible. Greg avait un pouvoir immense et était Chevalier Divin de l'Ordre, organisation humaine qui offre son aide à quiconque la demande.  Impossible donc pour le moment de savoir qui aurait eu la force et l'occasion de commettre un tel acte, surtout que le cadavre d'un non-mort se trouvait aussi sur le lieu du crime. Il apparaitraît aussi que des disparitions, voire des morts, aient eu lieu chez les changeformes et les vampires. Kate se retrouve donc obligée de rendre visite au Peuple et à la Meute, lieux plus que dangereux si elle veut en savoir plus.

Voilà une jeune femme intéressante que nous présente Ilona Andrews. Kate Daniels est assez énigmatique et cache une nature mystérieuse. Il semble qu'elle ait accès à une forme de pouvoir rare et puissant. Peut-être à cause de cela, elle a un caractère de cochon avec un humour plutôt noir et ce, en toute occasion. Apprendre à fermer son clapet est chose difficile pour elle qui n'accepte pas l'autorité et encore moins quand celle-ci vient d'un gros chat ! Enfin... félin oui, mais chat non ! Car Curran, Seigneur des changeformes tend plus vers le lion que vers un petit minou. Un roi de la jungle démesurément grand, à l'aura puissante et aux pouvoirs à ne jamais remettre en question. La rencontre est plutôt explosive et dénuée de tout sentiment ou tension sexuelle. Chose plutôt rare dans la bit-lit mais fort agréable pour une fois.

Comme pour beaucoup d'héroïnes du genre, notre Kate est très demandée par toutes les forces en jeu. Ainsi, en plus de la Meute, le Peuple avec son chef Nataraja et son bras droit Ghastek, nécromanciens dirigeants les vampires, tous s'intéressent de très près à elle comme attirés par son pouvoir et ce qu'elle cache. Chacun à sa façon la pousse à bout pour qu'elle sorte de ses gonds et démontre sa puissance. C'est sans connaître Kate qui ne se laisse pas avoir.

Les vampires ici sont loin d'être des beautés à la force attractive irrésistible ! En fait, tout l'univers de Ilona Andrews est aux antipodes de ce qu'on connaît et cela, justement, en fait une très bonne série bit-lit. Il faut s'armer de patience et dépasser les cinquante premières pages pour vraiment apprécier ce livre. Les points négatifs de ce premier tome sont les trop nombreuses coquilles présentes tout le long du roman. Je ne connais pas la version originale, mais il semble que sa traduction ne soit pas à la hauteur de celle-ci. Heureusement l'intrigue et la plume de l'auteur arrivent à nous élever au-dessus de toutes ces erreurs textuelles.

Une série à découvrir pour avoir une autre vue de la littérature dite bit-lit !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire