Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 25 mars 2012

Anita Blake, Tome 12 : Rêves d'Incube de Laurell K Hamilton

 Anita Blake, 
Tome 12 : Rêves d'Incube
de Laurell K Hamilton

Edition Bragelonne

Sortie le 3 décembre 2010
Grand format / 762 pages / 25 €

Edition Milady

Sortie le 20 janvier 2012
Poche / 1024 pages / 11,70 € 

Présentation de l'éditeur

Anita est appelée à intervenir dans une affaire de vampire tueur en série qui s'attaque à des stripteaseuses. Elle est certaine que le coupable n'est pas quelqu'un du coin... mais il se peut que son jugement soit troublé par un conflit d'intérêts.
Soupçonnée par tous, tenaillée par la faim primitive qu'ont éveillée en elle ses relations passionnées avec un vampire, un loup-garou et le métamorphe Micah, Anita va être poussée jusqu'aux limites de son endurance.



Avis de Scende

Pour les adeptes de la série, c’est un réel plaisir que de retrouver Anita pour de nouvelles enquêtes policières. Toutefois, on aborde ce livre avec un très mauvais point : dès les premières pages, l’abondance de scènes chaudes est présente. Et même si l’acte n’est pas immédiatement décrit, Anita ne tarde pas à nous montrer avec moult détails l’ampleur de ses compétences en la matière. Le livre tourne autour de ce thème central et chaque point est redirigé vers lui : les actes, les discussions entre les personnages, les enquêtes policières. Tout tend vers un dialogue cru qui nous guide vers l’Ardeur dont l’Exécutrice est victime. Le nombre d’hommes qui gravitent autour de la jeune femme ne cesse d’augmenter et tous, tôt au tard, deviennent ses amants.
Le thème tend à prévaloir sur l’histoire et même sur l’héroïne qui perd peu à peu les principes pour lesquels nous l’adorions dans les premiers tomes.

Les aspects "nécromancie" et "enquêtes" passent au second voir au troisième plan et là encore, ce qui faisait d'Anita Blake, tueuse de vampires une excellente série est remisé au second ordre et ce pour plusieurs tomes.

Paradoxalement, l’auteur nous montre les évolutions de certains personnages : ici Nathaniel est à l’honneur et ces dames seront satisfaites : le petit matou dominé prend de la carrure et domine à son tour, désarçonnant plus d’une fois notre héroïne. Les personnages secondaires prennent du poids et de l’importance — même si Anita reste le personnage central — et c’est un bon point pour la série. Toutefois, cela ne suffit pas à retrouver les impressions ressenties dans les premiers tomes, malheureusement.

Un avis mitigé, donc, puisque c’est toujours un plaisir de retrouver l’univers de Laurell K. Hamilton, mais l’orientation que prend la série n’est pas pour plaire à tout le monde…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire