Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 9 novembre 2011

L'épreuve de l'Ange de Anne Rice

L'épreuve de l'Ange
de Anne Rice

Broché: 260 pages
Editeur : MICHEL LAFON (17 février 2011)
Langue : Français
ISBN-10: 2749913594
ISBN-13: 978-2749913599
Prix: 18€95


Quatrième de couverture:

"J'ai rêvé d'anges. Je les contemplais, les entendais dans l'étendue galactique de la nuit. Je sentais l'amour dont ils m'entouraient. Je sentais aussi une sorte de tristesse me dévaster, m'emportant vers ces voix célestes qui chantaient pour moi."


Rome, XVIe siècle. La ville éternelle, la ville de Michel-Ange, de Raphaël. Mais aussi la ville où est né l'inquisition, où s'affrontent les Médicis et les papes avides de pouvoir... C'est là qu'est propulsé Toby O'Dare, ancien tueur à gages. Son ange gardien, Malchiah, lui propose divers missions qui lui permettront de racheter ses crimes. Cette fois-ci, Toby doit enquêter sur un médecin juif accusé d'empoisonnement et de sorcellerie. Saura-t-il vaincre les terribles rumeurs et sauver ce jeune noble qu'on soupçonne d'être maudit?

L'avis de Dementia:


Toby O’Dare est l’ancien tueur à gages Lucky Le Renard. À 18 ans, après que sa mère eut tué toute sa famille, Toby a fuit la Nouvelle-Orléans qui l’a vu grandir, sans un mot, sans un au-revoir, ni même une adresse. Officiellement joueur de Luth, il fut engagé par « l’Homme Bon » pour accomplir des missions très spéciales.

Le jour où Toby fait vœux de se repentir, son ange gardien Malchiah apparaît à ses yeux. Pour se racheter auprès de Dieu, Toby va devoir accomplir un nouveau type de missions. À travers les époques, il va venir en aide à ceux qui en font la demande à Dieu. Cette fois-ci, c’est Vitale De Leone qui en appelle aux Cieux.

Voici un livre difficile à chroniquer… Je ne me voile pas la face, Anne Rice ne tiendra pas compte de mon avis ! Mais la lecture de ce roman me laisse perplexe et partagée.
Dès le début, beaucoup de questions se sont posées à moi. J’ai eu du mal à m’imaginer dans l’esprit de cet homme, je me demandais où j’étais et pourquoi ?

Jusqu’à la cinquantième page, je ne comprenais pas le rôle de Toby et sur un livre de 200 pages cela représente tout de même un quart de la lecture ! J’aime comprendre les points importants dès le début. Mais ce qui paraissait inutile au commencement du livre s’est avéré crucial à la fin.
Ce qui m’a le plus gênée c’est que le personnage principal exprime ses sentiments à la manière d’une femme et cela le rend un peu efféminé. Les personnages pleurent sans arrêt et puis mince ! Ce sont des hommes quand même ! L’auteure les transforme en lavettes ! Elle a tout de même des goûts spéciaux, parce que pour moi, un tailleur rouge avec des chaussures et un sac rose, sont loin d’apporter de la prestance et quand en plus cette pensée devient celle d’un homme, ça déstabilise un peu.
Je ne comprends pas le comportement de Toby. C’était un tueur à gage, un homme de l’ombre, froid, calculateur, professionnel, mais après sa demande de repentance on se retrouve avec des pleurs, des faiblesses…
Parlons des anges. Je sais qu’ils sont normalement asexués et possèdent des émotions fortes, mais lorsqu’ils sont placés comme des anges masculins et qu’ils ont des émotions de femmes, ça me gène. Alors oui, j’ai certainement l’esprit perverti par d’autres lectures, mais je trouve ces anges-ci faibles, fuyants et trop secrets envers ceux qui les servent.

Pour toutes ces raisons, j’ai eu du mal à me mettre dans l’histoire, mais comme c’est Anne Rice, j’ai tenu le coup, j’ai continué, et j’ai bien fait ! Bien que j’aie trouvé ce livre trop liturgique, j’ai réussi à me plonger dans l’esprit de Toby et à suivre sa réflexion.

Un point important toutefois : la fin vous laissera sur votre faim, c’est promis !

Petite aparté sur le prix... 19€ pour un livre de cette taille, c’est quand même exagéré : certes, la qualité du papier est optimale, la correction est parfaite et l’auteure est connue, mais aux vues du contenu, c’est cher !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire