Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 14 septembre 2011

La tulipe du mal de Jörg Kastner

La tulipe du mal
de Jörg Kastner


Éditions JC Lattès

Sortie en mai 2011
Format Broché / Prix 21,50€


Présentation de l'éditeur :

Amsterdam, milieu du XVIIe siècle. Peu de temps s’est écoulé depuis que la « fièvre des tulipes » a tenu les Pays-Bas en haleine. Des spéculations à haut risque sur des oignons rares ont provoqué la ruine d’un grand nombre de citoyens. Pourtant, les « Vénérateurs de la Tulipe », un cercle fermé constituée de respectables bourgeois de la ville, continuent à se réunir une fois par semaine.

Un soir, alors qu’il rentre chez lui, l’un des membres de cette petite société, l’honorable banquier de Koning est arrêté par une inconnue et brutalement poignardé. Amsterdam est en émoi. C’est le deuxième homme assassiné que l’on retrouve avec un pétale rare dans la main…

L’inspecteur Jeremias Katoen mène l’enquête, et découvre un univers énigmatique. Des fanatiques de la tulipe et des ennemis tout aussi acharnés de cette fleur, le mettent sur la piste d’un spécimen extrêmement rare et dangereux volé jadis dans l’empire Ottoman – une plante démoniaque aux couleurs fascinantes et dont nul ne s’est encore approché impunément.

Traduit de l’allemand par Olivier Mannoni


Avis de Kamana

Avec ce thriller historique, Jörg Kastner nous enrôle dans une enquête des plus étranges sur la piste des adorateurs, mais aussi des détracteurs de la tulipe. Pourquoi étrange ? Tout simplement parce que les directions prises pour résoudre cette énigme seront des plus curieuses, atypiques.

Chargé de trouver un assassin, l'enquêteur Jeremias Katoen suivra sa propre voie, prendra des chemins détournés qui a priori n'ont rien à voir avec les meurtres. Son approche est intéressante, bien amenée, certes parfois troublante, il est bon de l'admettre, mais justement c'est tout cela mélangé qui captive le lecteur quant à l'issue du roman. Nous découvrons tout en suivant la piste du meurtrier, l'histoire de ce pays dont la folie suscitée par la "fièvre des tulipes" a fait bien des malheureux, engendrant une haine farouche envers cette plante, mais aussi envers ses défenseurs.

Tout à son investigation, l'inspecteur Jeremias nous devient tout de suite très sympathique. Voilà un homme qui voyant les années passer se verrait bien casé. L'idée de fonder une famille sera présente tout au long du roman et c'est donc avec un sourire que nous suivons ses pensées, ses envies, dès qu'un jupon est en approche. L'auteur ose des scènes érotiques directes et courtes ce qui peut sûrement en troubler plus d'un car on ne s'attend pas à ce genre de propos dans un thriller historique centré sur la tulipe !

De nombreux personnages secondaires viendront épauler notre inspecteur à leur manière comme une enfant serpent qui prendra de plus en plus de place dans l'histoire au fil des pages, un vengeur masqué... Les ennemis cacheront bien leur jeu faisant travailler voire surchauffer ses méninges.

Une écriture fluide, un suspense présent, mais surtout une narration plaisante entre enquête et vie privée ne laissant pas de place aux temps morts. Le lecteur se familiarise rapidement avec les noms étrangers, ainsi qu'aux dédales de rues et ruelles d'une part grâce, tout simplement, aux descriptions de l'auteur, mais d'autre part pour ceux qui préfèrent en se référant à la carte en début de livre.

La tulipe du mal est donc un roman historique agréable qui vous fera passer quelques heures de détente.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire