Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 1 juin 2011

Le Virus Morningstar, Tome 1 : Le Fléau des Morts


Le Virus Morningstar
Tome 1 : Le Fléau des Morts

de Z. A. Recht

Éditions Eclipse
Collection Horreur

Sortie le 26 Novembre 2010
Format Broché / 350 pages / Prix 15 €


Présentation de l'éditeur


C’est le commencement de la fin avec l’apparition d’une nouvelle épidémie virale : le virus Morningstar. Les personnes infectées sont sujettes à des délires, des fièvres, des comportements violents… et un taux de mortalité de cent pour cent. Mais la fin n’est que le commencement : les victimes reviennent d’entre les morts pour arpenter le monde des vivants.

Quand une opération militaire de grande envergure échoue à contenir le fléau des morts, ce dernier se transforme en pandémie. Désormais, une seule loi naturelle régit le paysage mondial : vivre ou mourir, tuer ou être tué.

D’un côté de la planète, à des milliers de kilomètres de chez lui, un général endurci passe en revue le restant de ses troupes: une jeune auxiliaire médicale, un photographe expérimenté, un soldat effronté et des dizaines de réfugiés, tous sous sa responsabilité. Tandis qu’aux États-Unis, un lieutenant-colonel découvre la sombre vérité sur le virus Morningstar et collabore avec une journaliste réputée pour divulguer ses informations au grand public…

Avis de Chani

Un virus apparaît en Afrique, et très vite c’est l’épidémie. Si un retour du cannibalisme en en premier lieu envisagé à la vue des traces de morsures sur les victimes, très vite la piste des morts-vivants fait surface, grâce à la pugnacité d’une scientifique, Anna Demilio. Mais le virus Mornigstar n’engendre pas des zombies classiques. En premier lieu, les porteurs infectés sont toujours vivants, rapides et hargneux, prompts à planter leurs dents dans la chair de leurs semblables pour faire de nouvelles victimes. Si toutefois ils viennent à être abattus, ils se relèvent, et deviennent les zombies lents et titubants que notre imaginaire connaît bien.

Militaires dépassés, scientifiques muselés, population désinformée, services secrets prêts à tout (et même au pire) pour étouffer l’affaire, mais aussi scènes de panique parmi les civils causant davantage de morts que le virus lui-même, on retrouve les ingrédients de tout bon zombie-book.

Malgré tout, l’ensemble manque d’originalité, les personnages ne m’ont pas accrochée, et je suis un peu restée en dehors de l’histoire tout du long. Non que ce livre soit mauvais, loin de là. C’est juste que j’en ai lu de bien meilleurs…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire