Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

samedi 11 juin 2011

Alexia , Quand nous étions morts

Alexia , Quand nous étions morts
de Francesc Miralles
Editions Hachette Jeunesse
Collection Black Moon

Sortie le 11 mai 2011
Pages 384 / Prix 17€



Présentation de l'éditeur
:

C'est l'histoire de Christian, un jeune Espagnol de 17 ans qui, en perdant son frère jumeau, a perdu le goût de vivre. La seule chose qu'il aime encore : errer dans les cimetières comme une âme en peine, de la musique classique plein les oreilles, en lisant les grands Romantiques. Jusqu'au jour où il entend un chant étrange, comme venu d'outre-tombe, un chant féminin qui le touche au plus profond de son être. Un chant... ou peut-être un rêve ? Deux mois plus tard, il la rencontre enfin. Alexia. Un seul regard et, pour la seconde fois, sa vie bascule.

Avis de Pauline22:

Dans la petite ville de Teià, non loin de Barcelone, Christian, adolescent de 17 ans au charme dévastateur, broie du noir en permanence. Depuis la mort de son frère jumeau un an auparavant, à cause d’un stupide accident de moto, il se sent accablé par le poids du monde et porte la lourde responsabilité de ce drame. Sa mère a préféré prendre la fuite pour oublier ce macabre désastre, laissant Christian vivre seul avec son père… Une vie qui ne vaut plus vraiment le coup d’être vécue. Seules la musique classique, la lecture de célèbres romances ou encore l’errance dans les cimetières le réconfortent. Arrive enfin le jour où le chant d’une superbe voie cristalline féminine le sort de sa torpeur. Il fait ainsi la rencontre d’un trio bien étrange dont il se sent tout de suite très proche, notamment de l’énigmatique beauté à qui appartient la voix cristalline: Alexia. Pour appartenir à ce groupe et se rapprocher de la jeune femme, il va au devant de bien des mystères.

Voilà un roman bien singulier qui nous est ici proposé par cet auteur espagnol, Francesc Miralles. Best seller dans son pays d’origine, à la lecture d’Alexia, Quand nous étions morts, cet engouement est fortement compréhensible. Ce roman pour jeunes adultes est passionnant, électrisant et addictif. L’ambiance y est sombre avec la visite de nombreux cimetières, la compagnie quasi permanente de la mort, mais aussi de l’état d’esprit de Christian. Ce héros est aux antipodes de ceux que l’on côtoie habituellement : blessé, tourmenté, solitaire, secret, sombre, peu sûr de lui, mais surtout imprévisible. Le lecteur est happé par le rythme tout en langueurs cruciales du roman avec ces pics d’adrénaline constants et riches en action.

La lecture est ponctuée en chaque début de chapitre de courtes citations, venant de sources diverses et en complet accord avec l’histoire, donnant une certaine richesse et poésie au texte. La présence de nombreuses références musicales est très agréable et permet d’ajouter un son à l’histoire quand les titres sont connus ou de donner envie au lecteur de découvrir les morceaux en question.

Ponctué d’un peu de fantastique, ce thriller romantico-gothique est une surprise à chaque page avec une évolution de l’histoire et des personnages quasi imprévisible, mais aussi un mystère augmentant crescendo pour une fin plutôt bien faite, mais un peu trop rapide et incomplète. Il ne reste plus qu’à être patient en attendant le second tome pour retrouver l’ambiance de ce diptyque.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire