Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 24 janvier 2011

Si je reste de Gayle Forman

Si je reste
de Gayle Forman

Edition Pocket

Sortie le 19 août 2010

Format poche / 192 pages / 6,30 €


Présentation de l'éditeur :


Une merveilleuse histoire d'amour.
Victime d'un accident de voiture, Mia flotte entre la vie et la mort. Partir ? Rester ? Que choisir maintenant que rien ne sera plus comme avant… ?

Avis de Chani

Depuis le temps que j’en entendais parler, il fallait bien que je finisse par m’intéresser à « Si je reste » de Gayle Forman.

C’est un jour comme tant d’autres, sauf qu’en raison de la neige les écoles sont fermées. Le papa de Mia, enseignant, et les enfants restant à la maison, la maman décide de prendre sa journée aussi. Et puis finalement les intempéries ne sont pas aussi terribles qu’annoncé. Alors la famille de Mia prend la voiture pour se rendre chez des amis. Comme quoi parfois le destin prend des chemins détournés… Entre discussions futiles et rires, l’impensable se produit et leur voiture est percutée par une camionnette. Suite au choc, l’esprit de Mia semble détaché de son corps. Il contemple la scène de l’accident et voit son père, tué sur le coup, qui a toujours sa pipe dans la poche de sa chemise, sa mère qui n’a pas survécu. Et puis son propre corps, brisé, plié selon un angle improbable… Pas le temps de savoir ce qui est arrivé à son frère, les secours l’emportent, elle se retrouve dans l’ambulance, puis l’hélicoptère, puis à l’hôpital. De ce qu’elle entend, elle comprend qu’elle est très gravement blessée, mais il semble que son frère soit toujours en vie.
C’est dans ce même hôpital, tandis qu’elle est plongée dans le coma, que l’esprit de Mia va devoir décider de son avenir. Partir, rejoindre ses parents, ou rester, choisir de se battre.

Entre souvenirs et paroles de proches qui se relayent à son chevet, on apprend à connaître Mia et sa famille, leur vie, simple mais remplie d’amour, où la musique tient une place essentielle. Le drame qui les touche n’en paraît que plus injuste. Au fil de sa réflexion, les pièces du puzzle vont prendre place pour amener la jeune fille à prendre sa décision, car au final, comme le dit une infirmière, ce ne sont ni les médecins, ni le matériel médical qui la ramènera à la vie, mais bien Mia, seule à décider de son sort.

Un joli roman jamais mièvre, tout en émotion et pudeur. Je pense pourtant qu’il manque un peu de profondeur dans l’émotion, un petit je-ne-sais-quoi qui l’aurait rendu bouleversant, comme l’est ce passage page 120 et suivantes qui a formé une boule dans ma gorge. Dommage qu’il n’y ait pas la même intensité tout du long.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire