Mariages à l'écossaise de Karen Ranney, Christina Dodd, Stephanie Laurens, Julia Quinn


Mariages à l'écossaise
de Karen Ranney, Christina Dodd, Stephanie Laurens, Julia Quinn

Éditions J'ai lu

Sortie le 1er décembre 2021
Format poche / 416 pages / 7,80 €


Présentation de l'éditeur :

L'Écosse ! Ses landes mystérieuses jonchées de bruyère, ses farfadets malicieux, ses traditions millénaires, ses rousses sorcières et ses Highlanders sexy... Comment ne pas succomber aux charmes de cette contrée si romantique et si propice aux aventures ? Alors suivez Margaret, Rose, Janet et Andra dans leur quête de l'amour fou, vivez des histoires inoubliables et laissez votre coeur battre au rythme de ces romances passionnées !

L'avis de Jm-Les-Livres :

Vous le savez depuis le temps, j’aime l’Écosse et les Highlanders. Je ne pouvais donc pas passer à côté de ce titre. Si ce n’est pas un coup de cœur, j’ai quand même eu un bon moment de lecture avec ces 4 nouvelles.

La première est de Julia Quinn et c’est ma préférée. Les deux héros sont dépassés par leurs fratries respectives : Margaret est sur les traces de son frère pour l’empêcher d’épouser une petite idiote au village écossais de Gretna Green, tandis qu’Angus essaie de rattraper sa sœur en route pour Londres, bien décidée à avoir sa première saison. Ces deux êtres vont se rencontrer et les étincelles vont fuser, ainsi que les bonnes répliques. Une petite merveille !

La nouvelle de Stéphanie Laurens est sympathique, mais pas inoubliable. Duncan redoute de se retrouver face à Rose Mackenzie-Craddock, la fille d’amis de sa famille qui l’a pourchassé toute son adolescence et qui sait mieux que personne comment l’agacer. Sauf que Rose a bien changé, et que les sentiments de Duncan pourraient bien suivre le même chemin. La romance est assez classique et les personnages sont attachants, mais sans plus. C’est peut-être le format “nouvelle” qui empêche de vraiment accrocher à l’histoire. J’ai bien aimé la plume de l’auteure.

Christina Dodd nous offre deux personnages à la tête dure. Andra MacNachtan dirige son clan depuis la disparition de ses parents et la vie est vraiment difficile pour elle. Quand Hadden revient la voir quelque temps après un séjour où les choses se sont précipitées entre eux, Andra l’accueille froidement. Mais Hadden est déterminé à la conquérir, et grâce à l’appui des domestiques de la jeune femme, il va venir à bout des réticences d’Andra. Je n’ai pas accroché à l’histoire. Ce format ne m’a pas permis d’apprécier le contexte et les personnages. Dommage.

La dernière nouvelle de Karen Ranney avait un petit côté féérique. L’ambiance, les personnages et l’histoire m’ont beaucoup plu. Lachlan doit épouser une riche héritière anglaise pour sauver son clan. Au début réticent, il finit par céder pour le bien des siens. Lorsqu’il tombe sur celle qui (qu’il) pense être sa future fiancée, il est plus que ravi.

Un recueil de nouvelles qui vous permettra de voyager en Écosse au fil des histoires. Les romances sont sympas, les héros très écossais (ou presque), c’est la promesse de passer un bon moment.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Webzine