Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 7 février 2021

Mélissa et son voisin de Meg Cabot



Melissa et son voisin
de Meg Cabot

Éditions Le Livre de Poche

Sortie le 21 février 2007
Format poche / 384 pages 


Présentation de l'éditeur :

Célibataire, Melissa tient la rubrique des potins d’un quotidien new-yorkais. Lorsque sa voisine de palier est agressée et se retrouve à l’hôpital, Melissa lui propose de veiller sur son trois-pièces et sur son danois. Vite débordée par l’animal, elle appelle à la rescousse le neveu de sa voisine qui promet d’occuper l’appartement. Mais celui-ci se fait remplacer par un ami, un jeune homme qui tient la rubrique « people » du quotidien concurrent. Entre Melissa et son voisin, la guerre est déclarée...


L'avis de Cassiopée :

Premier tome de sa saga des garçons, on suit à travers des échanges d’emails les tribulations des employés du New York Journal. Ici, Mélissa, employée dans la rubrique people du journal, va se retrouver à devoir s’occuper des animaux de sa voisine âgée hospitalisée. Malheureusement, jonglant entre les animaux et son travail, Mélissa se retrouve vite débordée et en vient à joindre le neveu de sa voisine pour qu’il l’aide. Ce dernier, sur le point de partir en vacances avec un mannequin, arrive à convaincre un ancien ami de fac de se faire passer pour lui et s’occuper des affaires de sa tante. 

C’est une comédie romantique par excellence. Le ton reste léger et amusant tout le long du récit. Des quiproquos et autres scènes amusantes agrémentent le récit. Le fait que ce ne sont que des emails rend la lecture très dynamique et prenante. L’auteur joue sur tout : les adresses emails, les objets, les messages. Elle maîtrise les codes et s’amuse avec. On aimerait travailler dans ce journal et pouvoir être mis dans les chaînes d’emails ou avoir le dernier ragots aux toilettes. 

C’est une lecture géniale pour se détendre, rire, passer un bon moment, rêver d’avoir les mêmes collègues et pouvoir échanger plein de messages toute la journée. À dévorer sans modération !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire