Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 27 mai 2020

Secrets de vestiaires Tome 2 : Carton rouge de Rebecca Crowley



Secrets de vestiaires
Tome 2 : Carton rouge

de Rebecca Crowley

Éditions J'ai lu

Sortie le 4 juillet 2018
Format poche / 375 pages / 7,40 €



Présentation de l'éditeur :

Spécialiste de protection rapprochée, Kate accepte de mauvaise grâce d'assurer la sécurité de l'icône du foot, Terim, un défenseur virtuose surnommé le Sorcier par ses fans. Kate déteste ce genre d'homme : froid, stoïque, super sexy. Mais il faut bien qu'elle gagne sa vie ! Elle débarque chez lui sans crier gare, entrée en matière qui n'est pas du tout du goût du beau sportif. Commence alors entre la bodyguard au caractère bien trempé et l'imbuvable magicien du ballon - mais dont elle ne peut ignorer le charisme - une cohabitation forcée qui va faire des étincelles...


L'avis de Jm-les-Livres :

Deuxième tome de la série Secrets de vestiaires, Carton rouge poursuit l’immersion de l’auteure dans le milieu du football et nous faisons la rencontre d’un autre joueur d’origine étrangère, Oz Tarim. Ce dernier reçoit des menaces de plus en plus virulentes obligeant les dirigeants à engager une société de protection pour assurer la sécurité du joueur. Et c’est Kate qui est en charge de cette mission. 

Même si la romance en elle-même est classique, plusieurs autres éléments sont suffisamment novateurs pour attirer notre attention et la garder intacte jusqu’à la dernière page. À commencer par les personnages ! Kate est une ancienne militaire : indépendante et forte, elle ne ressemble pas aux autres héroïnes de ce genre de romance. En face, Oz est lui aussi assez original : il est suédois, d’origine musulmane (raison pour laquelle on le menace) et pacifiste. Il est loin de l’athlète que l’on a l’habitude de trouver en romance. Comme je l’ai dit, la suite de leur histoire est un peu plus traditionnelle même si, une fois encore, l’auteure a choisi de faire de l’héroïne le personnage qui recule face à l’idée d’une relation avec le héros. Ça fait du bien quand les codes changent, et c’est ce que Rebecca Crowley aime faire dans ses romances. Son écriture est fluide et nous offre des personnages originaux. Mais il manque quand même un petit quelque chose en plus pour vraiment nous emballer complètement, une petite étincelle qui transforme une romance en une histoire qui nous marquera vraiment.

Au final, Carton rouge est une jolie romance originale sur certains points mais à laquelle il a manqué un petit truc en plus pour en faire une belle histoire. C’est parfait pour passer un bon moment.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire