Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 30 juillet 2019

Extremity de Daniel Warren Johnson



Extremity
de Daniel Warren Johnson

Éditions Delcourt

Sortie le 6 mars 2019
Format album / 304 pages / 29,95 €


Présentation de l'éditeur :

Théa était une guerrière, dont la famille avait soif de vengeance. Mais après sa dernière bataille, elle remet ses actes en questions. Perdue dans la Ténèbre Ancestrale, Théa rencontre de nouveaux alliés qui lui font découvrir une vie qu'elle n'aurait jamais imaginée possible dans les Plaines Flottantes... Où son père continue de combattre les Paznina. Une guerre qui va entraîner dans son sillage Théa et son frère Rollo, qu'importent la mort et les peines qu'elle charrie. Le scénariste et dessinateur DANIEL WARREN JOHNSON et le coloriste MIKE SPICER présentent une nouvelle oeuvre audacieuse, où la beauté et l'imaginaire du Studio Ghibli rencontrent la puissance narrative et visuelle de Mad Max.


Avis de Cassiopée :

Suite à une catastrophe engendrée par les humains, la Terre a changé. Cette dernière est divisée en Plaines Flottantes où les êtres humains essaient de trouver leur place sur les décombres d'un ancien monde, mais aussi parfois au milieu de créatures surprenantes. On va découvrir les Paznina et les Roto, deux peuples ennemis qui se combattent. La vengeance semble être leur seule raison de vivre.
Théa et Rollo, les deux enfants du chef Roto, ont perdu leur mère à la suite d'une attaque Paznina. Théa y a aussi laissé sa main, son outil, sa raison de vivre, car elle était une artiste accomplie. Depuis lors, leur père n'a de cesse de se venger.

C'est une histoire dramatique, qui parle de colère, de vengeance, de drame, de guerre. Une haine sans fin et aveugle.
L'auteur réussit brillamment à nous faire ressentir tous ces sentiments négatifs. Comment briser ce cercle vicieux de vengeance et de colère, comment surmonter tout cela, comment nos actes peuvent influencer nos enfants et jusqu'où est-on prêt à aller par vengeance ? Ce livre dégouline de sentiments négatifs (mais aussi de tripes et de boyaux), telle de la glue dans laquelle on se sentirait piégé.
Il y a peu de dialogues, Daniel Warren Johnson arrive à travers ses dessins à nous transmettre tout cela. Les images sont très graphiques, et elles arrivent à la fois à nous faire rêver à des mondes étranges et futuristes, mais aussi à nous faire frémir devant la violence et le déferlement de tant de haine.

L'intrigue est prenante, les personnages bien travaillés. On sent les dilemmes qui les travaillent et les tiraillent. Heureusement, l'auteur nous offre à la fin de l'espoir, des possibilités, peut-être même un avenir.
C'est une oeuvre prenante et bouleversante, brillante et qui se lit bien.


lundi 29 juillet 2019

Un Palais d’épines et de roses, de Sarah J. Maas (Tome 1)



Un Palais d'épines et de roses
de Sarah J. Maas

Éditions De la Martinière jeunesse

Sortie le 9 février 2017
Format broché / 528 pages /18,90 €


Présentation de l'éditeur :

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l'irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels. Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n'a rien d'un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse. Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s'étendre à celui des mortels ? A l'évidence, Feyre n'est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d'origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ? Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.


L'avis de Lila :

Après une longue guerre sanglante et la signature d’un Traité, les humains et les Faes vivent séparés par un mur et s’évitent soigneusement. Pour les humains, réduits en esclavage et massacrés durant des siècles, les Faes sont des monstres. Aussi, lorsque Feyre en découvre un en allant chasser, elle le tue sans hésiter. Si elle est convaincue d’avoir agi comme il le fallait, les Faes ne l’entendent pas de cette oreille, et la voilà contrainte d’aller vivre sur leurs terres jusqu’à la fin de sa vie. Sur place, elle découvre que son geôlier, Tamlin, n’est pas du tout monstrueux, bien au contraire, et que les Faes font face à une menace terrible qui pourrait bien s’étendre jusqu’au monde des humains.


Ce tome est une réécriture du célèbre conte La Belle et la Bête. Peu de suspense, donc, sur l’évolution de la relation entre Feyre et Tamlin. Cette lecture aura été pour moi très loin du coup de cœur promis par les nombreux fans de cette trilogie, mais il faut concéder ça à l’auteure : la réécriture est bonne, inspirée, inventive et bien construite. D’une manière globale, j’ai bien aimé la lecture, mais j’ai peiné à certains moments, sauté quelques passages qui n'apportent rien et levé les yeux au ciel plus d’une fois. Le thé est chaud, rentrons dans le vif du sujet.


Feyre est un personnage plutôt sympathique et bien écrit, malgré un air de déjà-vu. Pour la décrire, un seul mot, ou plutôt prénom : Katniss. Elles sont interchangeables, donc si vous avez apprécié la célèbre Katniss Everdeen, Feyre devrait vous plaire, puisque c’est une copie quasi conforme, background inclus.



Passons à Tamlin, le héros ténébreux et torturé. Quel ennui ! Il est gentil, doux et patient, ce qui n’est pas un reproche, mais son absence totale de charisme est tout de même gênante. Elle est d’ailleurs mise en exergue par de rares scènes où il fait preuve d’un peu plus de mordant et où son retour ensuite au gentil gars un peu mollasson saute encore plus aux yeux. Sa relation avec Feyre m'a assez rapidement ennuyée, c'était long, convenu d'avance, pas très passionnant.


Pour ne rien arranger au cas de Tamlin, arrive à mi-roman Rhysand. En quelques courts passages, on comprend assez vite où est passé tout le stock de charisme et de ténèbre : Rhysand a tout pris, Tam s’est contenté des miettes. On se retrouve donc à s’ennuyer ferme quand Feyre et Tam se content fleurette, n'attendant que la prochaine apparition de Rhysand et trouvant le temps long entre deux. Oups !


Rhysand, est un personnage complexe et bien écrit, bien plus que les autres. Il attise réellement la curiosité et sauve largement l’ensemble à lui seul. Je lirai la suite uniquement pour en savoir plus à son sujet.
Les autres personnages sont variés : certains intrigants, certains clichés.

Quant à l’histoire, je ne sais quoi en penser. Il y a d’excellentes idées, dont certaines bien amenées, mais comme Feyre est noyée dans le flou les trois-quarts du roman, nous aussi. Tout est amené au compte-gouttes, perdu entre des dizaines de pages d’ennui, et souvent de manière énigmatique. On attend longuement des révélations qui tardent à venir, et c’est d’autant plus dommage qu’on en devine certaines assez rapidement.



L’exemple le plus parlant est sans conteste l’énigme que doit résoudre Feyre. Je l’ai résolue dès sa lecture, non pas que je sois un génie, mais la réponse était d’une évidence totale. Pourtant, il faudra trois mois à Feyre et autant d’épreuves impossibles et de sacrifices pour enfin comprendre. Bon, on dira que son courage et sa ténacité dépassent de loin ses capacités de réflexion…


L’écriture est très inégale. Certains passages sont passionnants et il devient impossible de poser le livre tant on est happé, tandis que d’autres se perdent en longueurs, descriptions et discussions sans intérêt. J’ai fini par survoler des pages entières. À certains moments, l’ennui était si fort que j’hésitai à simplement arrêter ma lecture (puis Rhysand est arrivé à mon secours). C’est typiquement le genre de roman qu’on pourrait réduire de moitié sans rien perdre à l’intrigue.



Ce roman a des points forts vraiment forts (comme l’aspect « réécriture de conte » ou le personnage de Rhysand), mais aussi des points faibles vraiment faibles (le charisme de poulpe de Tamlin et les passages creux où rien ne se passe). Mais dans l’ensemble, on passe un bon moment, et comme je l’ai dit, je lirai la suite, rien que pour Rhysand (encore lui) qui m’a franchement intriguée.


En résumé, un bon roman avec des défauts et des qualités, et qui souffre sûrement aussi d’avoir été trop largement annoncé comme un chef d’œuvre par les fans. La barre est placée si haut et avec une telle démesure que les défauts ne peuvent que sauter aux yeux, alors que ce roman est pourtant plaisant.

Note après lecture du tome 2 : sans dévoiler ma chronique à venir, je tiens à ajouter ici que le tome 2 est largement meilleur que le premier. Si jamais ce tome 1 vous ennuie ou que vous hésitez, je vous conseille de le survoler pour au moins donner sa chance au deuxième.



vendredi 26 juillet 2019

Chasseuse de vampires, Intégrale 2 de Nalini Singh



Chasseuse de vampires, Intégrale 2
de Nalini Singh

Éditions J'ai lu

Sortie le 20 février 2019
Format poche / 1152 pages / 16 €


Présentation de l'éditeur :

Vampires décapités, runes oubliées, meurtre d'un affilié, intrigues de cour, vengeances, poisons et anges déchus : en théorie, rien d'insurmontable pour Dmitri, Honor, Jason et Elena. Depuis qu'elle est pourvue d'ailes, la meilleure chasseuse de vampires de New York côtoie personnages de haut vol et Archanges redoutables, toujours prête à se mesurer au danger. Et mieux vaut garder l'oeil ouvert, car nombreux sont ceux qui attendent une preuve de faiblesse de Raphael pour agir... Cette intégrale réunit les tomes 4, 5 et 6 de la série Chasseuse de vampires.


L'avis d'Idrilirith :

Dans ma chronique de la première intégrale de la série, je n’ai pas forcément été très tendre en raison d’un nombre impressionnant de répétitions et d’erreurs de frappe ou de traduction qui m’avait rendu la lecture ardue. De ce fait, pourquoi chroniquer cette nouvelle intégrale ? Parce que l’univers de l’auteure m’avait interpellée. J’ai apprécié cette nouveauté : les anges créent les vampires grâce à une toxine que leurs corps fabriquent. Cette nouveauté et la force des personnages m’ont fait persévérer. Et j’ai bien fait bon sang de bonsoir ! Dans cette intégrale, on quitte un peu Elena et Raphael pour se consacrer aux membres des Sept. 


Tome 4 : La lame de l’archange

Dmitri sollicite l’aide de la chasseuse Honor pour élucider un homicide. Dmitri est un vampire vieux, il aime le sexe et la violence. Il pense qu’Elena est une faille dans la sécurité de Raphael. Ce dernier lui fait pourtant toute confiance puisqu’il est le chef des sept, celui qui doit protéger la Tour et gérer les affaires en l’absence de l’Archange. Derrière cette façade, j’ai deviné un être meurtri. J’avais hâte de connaître son histoire, son chemin de vie. Je ne m’attendais absolument pas à ce que j’ai lu en ce qui le concerne. 

Honor est une chasseuse de la guilde. Elle est fragilisée par un épisode plus que traumatisant : kidnappée, torturée, violée, elle ne fut secourue qu’après deux longs mois de captivité. Dmitri a besoin d’elle pour décrypter un tatouage présent sur la tête, décapitée, d’un vampire. Il voit en elle une chasseuse, une battante, une survivante courageuse plus qu’une victime. 

Entre les deux, passé et présent se chevauchent, se télescopent. J’ai très vite compris qui était exactement Honor. Pourtant, cela ne m’a pas dérangé d’avoir deviné. J’ai souri en ayant la confirmation de mon intuition, fière de moi. Leur histoire est belle et terrible. Le couple est un message à lui seul : après l’horreur, le bonheur peut venir. Honor et Dmitri sont un message d’espoir et de force. 


Tome 5 : la tempête de l’Archange

Ce tome concerne Jason, le maître espion de Raphael. Il est connu pour être le meilleur. Ses ailes d’un noir intense et sa capacité à se fondre dans les ombres sont connues de tous, mais personne ne le surprend dans ses missions d'espionnage tant il est talentueux. 

Il est envoyé à la cours de Neha suite à l’assassinat du compagnon de celle-ci. Neha souhaite découvrir le meurtrier mais aussi protéger ses secrets. Pour pouvoir enquêter, Jason doit prêter un serment de sang qui le lie à Mahiya, la nièce de Neha.

La reine des serpents et des poisons est ravagée par le chagrin, après sa fille (devenue complètement folle et exécutée par Raphael) elle perd l’homme qu’elle aimait, ce qui pourrait la rendre sympathique. Sauf qu’en fait ce n’est pas possible. Au fur et à mesure que ma lecture avançait je voulais la secouer ou la cogner. Ce qui, soit dit en passant, n’est pas une bonne idée avec une Archange. 

Mahiya a réussi à conserver sa santé mentale et son coeur alors qu’elle a grandi sans amour et que certains comportements de sa tante relevaient purement et simplement de la torture psychologique. Sous des abords de princesse de la cour, elle cache une capacité d’analyse, un courage et une force qui ne peuvent que plaire. Au delà de Jason, elle séduit aussi le lecteur.

Cet opus nous permet d’en apprendre plus sur Jason et Neha et de découvrir Mahiya. L’univers créé par Nalini Singh s’étoffe avec La tempête de l’Archange


Tome 6 : La légion de l’Archange 

La cascade et l’augmentation des pouvoirs des archanges s’accélèrent. On retrouve dans ce tome Elena et Raphael. Après la Chute qui a frappé New York, les archanges développent des pouvoirs, des légendes et des pouvoirs endormis prennent vie. 

La relation de la chasseuse et de l’Archange de New York gagne en profondeur et en force. Elena pourrait bien être une force plutôt qu’une faiblesse. 

Les scènes d’Elena avec ses sœurs et son père sont poignantes. Elle va d’ailleurs avoir droit à une révélation concernant ses ancêtres. 

Parallèlement, Lijuan et Charisemnon deviennent de plus en plus flippants et mauvais. La guerre ne fait plus de doute quand on commence cette troisième partie de l’intégrale. Elena comprend aussi un peu mieux son rôle d’affiliée. 

L’histoire s’accélère et on tremble pour nos anges préférés.


jeudi 25 juillet 2019

Les Sorties Gallimard Jeunesse de Juillet-Août 2019

Voici la sélection de l'équipe RCS - Bit-lit.com pour les sorties des éditions Gallimard Jeunesse pour le mois de Août.
Bons achats et bonne lecture !




Le matin de Neverworld
de Marisha Pessl


Sortie le 22 août 2019
Format broché / 320 pages / 18 €


Présentation de l'éditeur :

Un an après la mystérieuse mort de Jim, son petit copain, Béatrice n'a toujours pas revu leurs amis. Ils lui cachent quelque chose et la soirée des retrouvailles dérape : un homme étrange leur annonce qu’ils sont coincés au Neverworld et revivront sans cesse la même journée jusqu’à ce qu’ils prennent la décision la plus difficile de leur vie… Mensonges, peurs et sentiments : les masques tombent dans la bande d'amis. Qui sortira vivant du Neverworld ?





California Dreamin'
de Pénélope Bagieu


Réédition le 28 août 2019
Format broché / 280 pages / 23,50 €


Présentation de l'éditeur :

Ellen Cohen rêve de devenir chanteuse. Sa voix est incroyable, sa personnalité aussi excentrique qu'attachante, son besoin d'amour inextinguible. À l'aube des années 1960, elle quitte Baltimore pour échapper à son avenir de vendeuse de pastrami et tenter sa chance à New York.






L'Anti-Magicien, 
Tome 4: L'Abbaye d'ébène
de Sébastien de Castell


Sortie le 29 août 2019
Format broché / 464 pages / 12 €


Présentation de l'éditeur :

Kelen se retrouve seul dans sa quête du remède contre l'ombre noire. En effet, Rakis est tombé dans une embuscade et il s'est disputé avec Furia la vagabonde.




La Fille au cœur de dragon
de Stephanie Burgis


Sortie le 29 août 2019
Format broché / 352 pages / 16 €


Présentation de l'éditeur :

La suite du Dragon au cœur de chocolat : c'est au tour de Silke de raconter son histoire dans un monde merveilleux.
Le calme est revenu sur la cité de Drachenburg. Aventurine travaille toujours au Cœur de chocolat, ainsi que Silke. La jeune fille a toujours été une grande conteuse, son talent lui permet de se sortir de n’importe quelle situation... ou de s’attirer les pires ennuis ! Aujourd’hui, pour sauver ses parents enlevés par des fées il y a des années, saura-t-elle trouver les mots justes, ceux qui lui ouvriront les portes d’un vrai foyer ?






La mémoire trouée
de Élisabeth Combres


Réédition le 29 août 2019
Format poche / 128 pages / 4,90 €


Présentation de l'éditeur :

«Faufile-toi là, ferme les yeux, mets tes mains sur tes oreilles, ne fais pas le moindre geste, pas le moindre bruit, et dis-toi que tu n'es pas dans cette pièce, tu ne vois rien, tu n'entends rien, bientôt tout sera fini. Tu ne dois pas mourir, Emma !»
Caché derrière le fauteuil, Emma n'a rien vu de l'assassinat de sa mère, mais a tout entendu.
Rwanda, avril 1994, la folie meurtrière explose. Pas un habitant tutsi ne doit être épargné. Pourtant la fillette survit. Car la vie réserve aussi des moments de grâce, des rencontres déterminantes... L'écriture tout en pudeur de ce roman sur le drame du génocide rwandais lui donne une forme magistrale.





Toute la beauté du monde n'a pas disparu
de Danielle Younge-Ullman


Réédition le 29 août 2019
Format poche / 400 pages / 7,75 €


Présentation de l'éditeur :

Les souvenirs sont parfois trop lourds à porter.

Ingrid ne comprend pas ce qu'elle fait dans ce trek au beau milieu de la nature la plus sauvage. Sac au dos, dans la chaleur et les moustiques, elle tente de faire face. Aux conditions extrêmes, aux adolescents perturbés qui l'accompagnent, à son passé qui la rattrape. Comment sa mère adorée a-t-elle pu lui imposer cette épreuve? Jusqu'où lui faudra-t-il repousser ses limites? En pleine tourmente, Ingrid nous fait vivre l'aventure à laquelle rien ne l'a préparée, tout en nous dévoilant son passé et le drame qui l'a propulsée là.

Un superbe roman d'apprentissage, où l'humour flirte avec l'émotion.





Wadjda et le vélo vert
de Haifaa Al Mansour

Réédition le 22 août 2019
Format poche / 368 pages / 7,60 €



Présentation de l'éditeur :

Wadjda a onze ans, une répartie malicieuse, un cœur indomptable et un seul rêve : obtenir le beau vélo vert qu'elle a vu en vitrine, pour faire la course avec son ami Abdullah. Et gagner ! Mais en Arabie saoudite, il est interdit aux filles de faire du vélo. Wadjda n'est pas à court de stratagèmes et de détermination pour arriver à ses fins.

Trois rêves, Tome 2 : Kate l’indomptable de Nora Roberts



Trois rêves
Tome 2 : Kate l'indomptable

de Nora Roberts

Éditions J'ai lu

Sortie le 10 avril 2019
Format poche / 379 pages / 7,10 €


Présentation de l'éditeur :

Kate Powell est déterminée à décrocher un poste d’associée dans le cabinet d’expertise comptable où elle travaille. Rien n’a plus d’importance à ses yeux que sa réussite professionnelle et ses amies de toujours, Laura et Margo. Les hommes ? Non, merci. Depuis une déception sentimentale, elle ne s’y intéresse guère. D’ailleurs, c’est à peine si elle remarque, entre deux bilans, le nouveau directeur de la chaîne Templeton, Byron De Witt. Lui, en revanche, n’a d’yeux que pour elle. Et le jour où Kate, accusée de détournement de fonds, donne sa démission, le séduisant Byron est bien décidé à lui venir en aide...


L'avis d'Idrilirith :

On commence par la deuxième partie de l’histoire de Seraphina et de son amant Felipe. 
Les personnages devront démontrer leur courage, à contrario de Felipe. 

Kate est une jeune femme qui a toujours su ce qu’elle voulait : gagner sa vie par elle-même. Bourreau de travail, elle met sa santé en danger. Experte comptable pour une grande société, elle rêve d’en devenir associée. Parallèlement, elle travaille aussi au magasin qu’elle a créé avec Margo et Laura, qu’elle considère comme des sœurs, pour permettre à Margo de vendre ses collections pour revenir à flot financièrement. 

Pour coller à la légende on se doute bien que Kate va devoir faire face à une grosse désillusion. Pire, au lieu d’être convoquée pour qu’on lui annonce qu’elle devient associée, on lui annonce qu’elle est soupçonnée de faux et de détournement de fond. La chute est violente pour cette jeune femme qui vit pour son travail. 

Là encore, la romance est sans réelle surprise, tout se déroule calmement, normalement. L’histoire avance tranquillement. Celle de Laura, qui se devinait dans le premier opus, se dessine un peu plus dans celui-là. La force de ce tome est peut-être l’amour qui existe entre les trois jeunes femmes plus que l’histoire d’amour de Kate et Byron. La recherche de la dote de Seraphina sert de fil rouge. On sait qu’elle ne peut se terminer qu’avec Laura.


mardi 23 juillet 2019

Orgueil et destinées : Une romance dont vous êtes l'héroïne de Larissa Zageris



Orgueil et destinées
Une romance dont vous êtes l'héroïne
de Larissa Zageris

Éditions Albin Michel

Sortie le 6 juin 2018
Format broché / 512 pages / 19 €


Présentation de l'éditeur :

Dans cette romance dont vous êtes l'héroïne, vous incarnez une jeune londonienne de 28 ans dans la haute société anglaise de l'époque pré victorienne. Vos parents sont morts vous laissant sans le sou et sous la coupe d'une vieille tante acariâtre. La saison des bals vient de débuter, et le champ des possibles s'ouvre devant vous. Allez-vous...
- suivre Sir Benedict Granville dans une curieuse et rocambolesque histoire de succession ?
- vous tourner vers le Capitaine Angus MacTaggart, un beau highlander au coeur d'or, mais au passé trouble ?
- aider Lord Garraway Craven à faire toute la lumière sur les activités surnaturelles ayant lieu dans son manoir ?
- embarquer pour Le Caire avec Lady Evangeline Youngblood dans une course contre la montre pour trouver le Temple perdu d'Hator ?
Orphelins, amours perdus (et retrouvés), loup garous, artefacts égyptiens, duels à l'épée et bien d'autres péripéties vous attendent, mais peut-être aussi, qui sait, le grand amour ? Allez, l'avenir vous appartient, alors à vous de jouer !
À partir de 18 ans.


Avis de Cassiopée :

Ce roman est parfait pour l'été. Personnellement je l'ai trouvé extra et je me suis éclatée comme une folle à suivre les différentes opportunités qui m'étaient présentées.

Le lecteur est l'héroïne de ce roman. Au cours de l'histoire, on va être amené à croiser la route de différentes personnes et notamment de mâles particulièrement fringants. Les intrigues sont superficielles, rapides, très chaudes et croustillantes. Ici, il ne faut pas chercher de la grande littérature ou une intrigue extrêmement bien développée, c'est un roman à lire pour le divertissement qu'il apporte.
L'auteur respecte malgré tout quelques codes de l'époque et en tant que jeune fille sans le sou et sans famille de l'époque pré-victorienne, certains choix peuvent mettre en péril notre avenir ou notre réputation.

Au cours de la première lecture, j'ai bien joué le jeu et choisi le plus sérieusement possible l'histoire qui me correspondait (grâce à mes décisions, héroïne a fini par avoir le meilleur orgasme de sa vie et mariée à un loup-garou). Puis, une fois l'histoire terminée, j'ai repris ma lecture et cette fois-ci j'ai choisi d'être plus dévergondée. Et pour le coup, il y a de quoi s'amuser dans ce roman ! Il faut le dire, le plupart des hommes que vous croiserez voudront vous sauter dessus. À vous de voir si vous voulez être sage ou non.

L'auteur s'est bien amusée avec l'écriture de ce roman. Entre les notes de bas de page avec ses commentaires personnels et certaines scènes surjouées ou plutôt sur-écrites, c'est un délice à lire. Mais attention, il faut prendre tout cela au 2ème degré. Si vous ne savez pas prendre de recul par rapport à cette lecture, vous allez passer un mauvais moment.

Il y a de nombreuses intrigues, l'aventure peut vous mener dans les landes anglaises, en Égypte, dans le Londres sordide, en Écosse, en Amérique… Il y en a pour tous les goûts, vous pourrez choisir entre découvrir entre autre ce qu'il se cache sous le kilt d'Angus ou devenir l'assistante très spéciale de Lady Evangeline.

C'est une lecture très divertissante, et elle est encore mieux si vous partagez cela avec des amis pour comparer vos aventures, le nombre de vos conquêtes et de vos parties de jambes en l'air.


lundi 22 juillet 2019

Ce qui nous consume... de Georgia Caldera



Ce qui nous consume...
de Georgia Caldera

Éditions J'ai lu

Sortie le 15 mai 2019
Format poche / 416 pages / 13,40 €


Présentation de l'éditeur :

Violette, au passé troublé mais au brillant avenir, vient d’intégrer une école d’art. Elle s’est installée chez sa mère et son nouveau mari, et a fait la connaissance du fils de celui-ci, le solitaire et énigmatique Adam. Après s’être ignorés puis déchirés durant des semaines, ils ont trouvé la paix dans les bras l’un de l’autre et se sont déclaré leur amour. Violette doit désormais apprendre à lui faire confiance, mais les secrets qui voilent le ténébreux regard d’Adam pèsent sur leur couple. Parviendra-t-il à lui révéler ses démons et à accepter son aide?


L'avis de Tsuki :

Suite directe du premier opus, nous retrouvons Adam et Violette après une dispute. Comme à l'accoutumée avec l'auteur, ce roman est loin d'être avare en émotion et en rebondissement. Chaque fois que l'on croit que la fin est proche, elle nous présente un nouvel événement, un nouveau fait, un nouveau secret qui perd le lecteur en conjectures. Ce second tome nous en apprend davantage sur le passé des deux personnages qui est loin d'être rose et heureux comme nous avions pu le supposer dans le premier roman. Les sujets abordés sont donc le harcèlement et la violence physique et psychologique d'un parent sur son enfant. Des sujets très délicats à aborder mais que l'auteur réussit à amener d'une façon qui va interpeller le lecteur sans le choquer violemment le lecteur.

Une fois encore, la narration passe d'un personnage à l'autre. C'est décidément quelque chose que j'apprécie et qui permet de s'attacher et de comprendre chaque protagoniste dans son individualité. Nous ne sommes pas toujours d'accord avec leur choix, leur silence, les non-dits mais, nous comprenons davantage les pourquoi de tout cela. J'ai souvent eu envie de les secouer, de leur dire quoi faire, de mettre fin à cette frustration latente de connaître leurs secrets mais qu'ils refusent de se les avouer alors que ce serait la solution de leurs problèmes.

Je ne saurais vous en dire plus sans trop en révéler, mais les révélations dans ce tome sont touchantes, bouleversantes pour certaines, j'avoue avoir sorti les mouchoirs et avoir été choquée à un endroit particulier. Les émotions sont au rendez-vous, mais je n'avais pas vraiment de doute avec l'auteur. J'ai ri, souris, pleuré, été en colère et j'ai eu chaud... Je pense que c'est le premier livre de l'auteure où les scènes charnelles sont aussi nombreuses, (rien de cru, merci) mais pleines de sensualité et de tendresse.

J'aime vivre ce genre de choses durant une lecture. Si elle se révèle plate et sans sentiment, je n'y vois pas l'intérêt. 

En bref, un second tome à la hauteur du premier. Je vous recommande ce diptyque qui vous mènera vers un amour qui semblera impossible. Une histoire pleine de noirs secrets, de souffrance mais surtout d'amour.


vendredi 19 juillet 2019

Unité d'Elite Tome 1 & 2 de Loraline Bradern



Unité d'Elite
Tome 1 & 2
de Loraline Bradern

Éditions BMR

Sortie du 1er tome le 10 mai 2019
Format broché / 304 pages / 19 €

Sortie du 2ème tome le 11 juin 2019
Format broché / 464 pages / 18 €


Présentation de l'éditeur :

Ils se sont rencontrés dans le noir.
Captifs d’un groupe terroriste, ils ont partagé la même cellule et, par sécurité, utilisé des faux noms.
Elle était Jessi. Lui, Woody.

Au milieu de l’enfer, sans jamais se voir, ils se sont chamaillés, désirés. Et il l’a sauvée au péril de sa vie.

Presque trois ans plus tard, Alyssandra travaille au sein des forces spéciales de la Navy, le Black Squadron.
Elle croit son Woody mort.
Leur histoire, fantasmée.
Leur passé, enterré.

Jusqu’à ce qu’une mission ébranle toutes ses certitudes…


L'avis de Jm-les-Livres :

Parfois, on a des envies de lecture incontrôlables. On veut ce genre de personnage, cet univers particulier, ce monstre-là et pas un autre. Et bien sûr, on ne trouve pas ce qu’on cherche. Je voulais lire une romance militaire avec de l’action et pas juste une histoire d’amour avec un peu d’univers militaire en toile de fond. Je cherchais donc un truc qui dépote quand je suis tombée sur des avis sur la série de Loraline Braden, Unité d’élite. J’avais une certaine appréhension quand j’ai commencé le tome 1, et si j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, au final j’ai dévoré le livre. Et j’ai enchaîné direct avec le tome 2 (l’attente c’est le mal !).

Revenons sur les points positifs de cette série. Il y a de l’action, de la vraie, qui vous prend aux tripes et vous fait vous angoisser pour les personnages. Le style de l’auteur est vraiment bon et nous offre des scènes d’action détaillées et passionnantes. Les personnages, principaux comme secondaires, sont intéressants. Certains personnages nous offrent d’ailleurs de bons moments de rigolade. La romance entre nos deux héros est bien écrite. L’auteure prend son temps avec ses personnages et ça fait du bien. Cela permet aux protagonistes (et aux lecteurs) d’apprendre à se connaître et de laisser l’amour se développer doucement. J’ai beaucoup aimé ce côté de l’histoire.

Les seuls points négatifs que j’aurais à relever, c’est le nombre de sigles militaires qui passe devant nos yeux. Ça défile à une vitesse folle. J’ai aussi eu parfois du mal à comprendre de qui l’auteure parlait. Par exemple, dans un passage, l’héroïne parle de “mon père” puis du “colonel Wells” avant de revenir à “mon père”. Entre les noms, les prénoms et les surnoms de chacun des personnages, ça fait beaucoup à enregistrer. Heureusement, on finit par s’y habituer.

Pour conclure, si vous êtes à la recherche d’une romance militaire qui tient la route, avec de l’action, de l’humour et une touche de passion, n’allez pas plus loin, c’est la série qu’il vous faut. Je vous recommande chaudement Unité d’élite. À consommer de toute urgence, peu importe la température extérieure.


jeudi 18 juillet 2019

Trois rêves Tome 1 : Orgueilleuse Margo de Nora Roberts



Trois rêves
Tome 1 : Orgueilleuse Margo

de Nora Roberts

Éditions J'ai lu

Sortie le 13 mars 2019
Format poche / 409 pages / 7,10 €


Présentation de l'éditeur :

Petite, avec ses acolytes Kate et Laura, Margo passait des heures à imaginer sa vie future, faite de paillettes et d’innombrables amants. Or, sa carrière de mannequin vient de s’achever par un scandale. Honteuse, ruinée, ses beaux rêves envolés, Margo revient dans la ville de son enfance. Pour pallier des difficultés financières, elle décide d’ouvrir une boutique pour y vendre ses accessoires et vêtements de luxe. Projet que soutiennent avec enthousiasme ses deux meilleures amies ainsi que le séduisant Josh, le frère de Laura. Depuis toujours, ce dernier lui témoigne une amitié sans faille. Mais de l’ami à l’amant, il n’y a qu’un pas...


L'avis d'Idrilirith :

J’avais besoin de lire de la romance et mon choix s’est porté sur cette réédition d’une série de Nora Roberts. 

L’histoire commence avec une légende, celle de Seraphina : son fiancé serait mort au combat lors de la bataille de Californie au moment de l’unification des Etats Unis d’Amérique. La jeune femme, enceinte, s’est jetée du haut d’une falaise. 

J’ai tiqué parce que cela m’a vraiment fait penser à la série Magie Irlandaise de la même auteure. J’ai très vite compris que l’histoire de Seraphina servirait de fil rouge à la trilogie et qu’un soupçon de magie pourrait se glisser dans Trois rêves, flirtant ainsi légèrement avec le fantastique. 

Cet opus se concentre sur Margo, une jeune femme qui a toujours été sûre de sa beauté. Même si elle n’est que la fille de la domestique, elle est très amie avec les enfants des patrons de sa mère. Ils la considèrent d’ailleurs comme leur fille au même titre que les 3 enfants qu’ils ont élevés : leurs enfants biologique Josh et Laura, ainsi que Kate, leur nièce qu’ils ont adoptée au décès de ses parents.

Margo est orgueilleuse oui, frivole sans aucun doute. Le jour de ses 18 ans elle est partie pour devenir célèbre, et elle l’a été, un mannequin célèbre en Europe. Suite à des choix plus que discutables elle a été inquiétée par la police grecque. Ruinée, blessée, humiliée, elle retourne chez elle pour panser ses plaies. Laura l’accueille à bras ouverts même si cela ne convient pas à son époux. Kate, experte comptable, l’aide à trouver une solution. Josh, avocat pour la société hôtelière familiale, fait de son mieux pour l’aider tout en espérant devenir plus que l’ami d’enfance. 

L’histoire d’amour de Margo et Josh est cousue de fil blanc. Margo se révèle être moins agaçante que ce que j’aurais pensé. J’ai fini par admirer sa ténacité face à l’adversité. 
Lors de la réédition de cet opus, ils ont gardé les monnaies de l’époque, ce qui donne un côté vintage. J’ai replongé en enfance en lisant le mot “francs”. 

Ce premier tome est une romance qui se lit facilement, et qui a un petit côté rétro permettant de la lire avec un petit sourire en coin. Nora Roberts nous offre ici un livre facile à lire, sans surprise, idéal pour les vacances sur la plage ou à côté d’une piscine. 


lundi 15 juillet 2019

Nos réceptions de la semaine #114



Nous vous proposons de nous retrouver toutes les semaines pour vous présenter nos réceptions de la semaine passée.

Semaine du 8 au 14 juillet 2019 :


Réception de deux Services Presse


Et un achat 

L’image contient peut-être : 1 personne



Réception d'un achat


Et d'un Service Presse avec un militaire




Réception de deux Services Presse

Aucune description de photo disponible.


Réception d'un Service Presse

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Et trois achats graphiques

L’image contient peut-être : 1 personne


Voici nos réceptions de la semaine. Et vous, qu'avez-vous reçu ?

Marked men Tome 5 : Rowdy de Jay Crownover



Marked men
Tome 5 : Rowdy

de Jay Crownover

Éditions J'ai lu

Sortie le 13 mars 2019
Format poche / 443 pages / 7,95 €


Présentation de l'éditeur :

A la suite d'une rupture qui l'a terriblement blessé, Rowdy St. James quitte le Texas pour repartir de zéro. Profiter de la vie sans contrainte aucune et passer du temps entre amis sont ses projets actuels. Or, lorsque la jolie Salem Cruz revient dans sa vie, son univers est entièrement chamboulé. Rowdy et Salem se sont autrefois connus car ils ont grandi dans le même quartier. C'est pour la soeur de Salem que Rowdy en pinçait... Mais voilà que le destin semble avoir à coeur de les réunir, des années plus tard. Au-delà de l'attirance, l'amour sera-t-il au rendez-vous ?


L'avis d'Idrilirith :

Jay Crownover est devenue, avec la série des Marked Men, l’une de mes autrices préférées. C’est dire les attentes que j’avais pour ce tome. 

Rowdy, de son vrai nom Rowland, est un tatoueur de talent avec une enfance pourrie. N’ayant pas été reconnu par son père, il perd sa mère à 6 ans. Elle a été assassinée lors du braquage de sa voiture. Personne n’ayant voulu s’occuper de lui, il est pris en charge par les services sociaux et passe d’une famille d’accueil à l’autre. Enfant, il se lie avec les sœurs Cruz qui, chacune à leur manière, l’ont marqué. 

Alors quand Salem fait son retour dans sa vie cela provoque des étincelles. 

L'histoire d’amour de Salem et Rowdy navigue entre présent et passé. Poppy, la sœur de Salem, est un fantôme entre eux, fantôme qui prend chair. 

La vie de Rowdy bascule de bien des façons : un nouveau salon de tatouage à monter, une histoire d’amour, les fantômes et blessures du passé et une surprise de taille. 

On n’oublie pas les autres gars du Marked dont on a des nouvelles tout au long du livre. Ce livre est l’avant-dernier de cette série. J’ai eu un petit pincement au cœur en le refermant. Rowdy est un personnage que j’ai vraiment appris à aimer au fil des cinq opus, lire son histoire c’est comme assister à son mariage. Je sais, c’est bizarre… L’histoire de Rowdy et Salem est une revanche sur la vie, sur l’enfance. 
De nouveaux personnages sont intégrés à l’histoire, préfigurant ainsi la série spin-off de Marked Men, Clash.  

dimanche 14 juillet 2019

Les sorties J'ai lu d'Août 2019


Voici les sorties des éditions J'ai Lu pour le mois d'Août.
Le staff RCS - Bit-lit.com vous présente sa sélection et vous souhaite de belles heures de lecture !




Ombre et Mystère
Tome 2 : Troublée
de Jennifer L. Armentrout 

Sortie inédite le 21 août 2019
Format semi-poche / 416 pages / 14,90 €


Présentation de l'éditeur :

Nikki, la fille d'employés de maison de longue date du domaine De Vincent, s'est éprise de Gabriel à l'adolescence. Avant qu'elle parte pour l'université, une nuit d'ivresse, elle avait réussi à le séduire. Horrifié d'avoir partagé son lit avec une mineure, Gabriel l'avait rejetée. Quatre ans plus tard, Nikki est de retour dans le bayou pour remplacer sa mère malade.






Les Ombres de la Nuit 
Intégrale 2
de Kresley 
Cole

Réédition le 21 août 2019
Format broché / 1152 pages / 16 €


Présentation de l'éditeur :

Le vampire Conrad Wroth a été enfermé par ses frères pour l'empêcher de nuire aux humains. Néomi Laress, de son côté, est devenue fantôme depuis son assassinat. Conrad, tourmenté par le violent désir qu'elle lui inspire, aimerait la conquérir.





Si demain n'existe pas 
de Jennifer L. 
Armentrout

Sortie inédite le 28 août 2019
Format poche / 352 pages / 13,90 €


Présentation de l'éditeur :

Elle se croyait immortelle, une nuit va tout changer…
Lena a tout prévu pour une année de terminale parfaite : se créer des souvenirs inoubliables avec ses amies, avoir un bon dossier pour l’université, et peut-être avouer ses sentiments à Sebastian. Mais des choix peuvent tout bouleverser… Aujourd’hui, rien n’est plus comme avant. Sebastian pourra-t-il lui pardonner ce qui est arrivé : ce qu’elle a laissé arriver…






Dublin street
Tome 6 : Nightingale Way
de Samantha
 Young

Sortie inédite le 21 août 2019
Format poche / 416 pages / 14,90 €


Présentation de l'éditeur :

La vie de Grace, une éditrice entourée d'amis et installée dans un appartement qu'elle affectionne à Edimbourg, serait parfaite s'il ne lui manquait pas un petit ami drôle, compréhensif et protecteur. Il serait le parfait opposé de son nouveau voisin Logan, don Juan notoire, irrespectueux mais très séduisant.



En numérique uniquement



Dublin street
Tome 6,5 : King's way 
de Samantha Young

Sortie inédite le 21 août 2019
Format numérique / 160 pages / -- €


Présentation de l'éditeur :

Indépendante, courageuse et aimante, Rain a toujours pris soin de sa sœur. Aussi, quand un ex-petit ami humilie publiquement cette dernière, Rain enfile sa robe la plus sexy et, sur les pas de l’odieux personnage, pénètre dans le très prisé Club 39. Rain a une mission : venger l’honneur de sa sœur ! Or son attention est aussitôt détournée par le séduisant barman. Craig incarne tout ce qu’elle aime chez un homme, aussi, lorsqu’il lui propose de se revoir, son cœur balance… Privilégiera-t-elle ses propres désirs au détriment de la famille ?



--,00 EUR
J'ai Lu



Dublin street
Tome 6,7 : Hart's boardwalk
de Samantha Young

Sortie inédite le 21 août 2019
Format numérique / 160 pages / -- €


Présentation de l'éditeur :

Après un début de relation sous le signe de la séduction, Nate et Olivia ont construit une vie à deux. Mais avec leurs carrières et les enfants qu’ils ont eus les éloignent pourtant. Aussi, Nate décide-t-il d’organiser un voyage de rêve : un séjour au bord de l’océan afin de reconquérir le cœur de celle qu’il aime. Rejouer leur première rencontre, s’incruster incognito dans un mariage, pimenter leur vie sexuelle à force de jeux romantiques… Pour Nate et Olivia, les aventures ne font que commencer…





--,00 EUR
J'ai Lu