Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 24 mai 2019

La Meute Mercure Tome 4 : Braken Slater de Suzanne Wright



La Meute Mercure,
Tome 4 : Bracken Slater
de Suzanne Wright

Éditions Milady

Sortie le 17 avril 2019
Format poche / 424 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

L'amour n'a pas de limites.
Madisyn est une métamorphe félin d’une espèce rare. Solitaire, imprévisible et distante, une trahison récente l’a laissée prête à se faire les griffes sur le prochain homme qui croisera son chemin... jusqu’à ce qu’un loup s’empare de son cœur. Autrefois brisé par le deuil et la culpabilité, Bracken se sent reprendre goût à la vie au contact Madisyn, mais la convaincre de rejoindre sa meute paraît impossible. Pourtant, lorsque leurs passés respectifs reviennent les hanter, leur union imprévisible sera peut-être la seule chose qui parviendra à les sauver...
Le spin-off de la série best-seller La Meute du Phénix !


L'avis d'Idril Hirith :

On avait eu un aperçu du traumatisme de Braken dans le tome 7 de La meute du Phénix. De ce fait, je redoutais un peu ma lecture. Je n’avais qu’une peur : que l’auteure tombe soit dans l’horreur absolue soit dans le pathos. C’était oublier le talent de Suzanne Wright. On sait ce qui s’est passé mais sans être dans le gore. Bracken est touchant, fort et fragile. Il cumule le syndrome du survivant et le stress post-traumatique. Il n’y a pas grand-chose qui arrive à le sortir de son état. Mais Madisyn y parvient.

Leur histoire se développe presque malgré eux. Braken connaît Madisyn depuis plusieurs années, elle est une solitaire du refuge et travaille comme serveuse dans la boîte de nuit de la meute. Même si elle lorgne le jeune homme, elle ne cherchait pas forcément plus avec lui. Le déclic se fait par hasard quand le refuge aide une ourse persécutée par un psychopathe qui pense avoir des droits sur elle. Ce dernier envoie trois de ses congénères pour découvrir où elle se cache. Madisyn est totalement badasse et les met au tapis (je ne dirais pas comment, cela impliquerait trop de spoiler). La suite implique un baiser torride et une tentative de meurtre. 

En parallèle, la meute continue d’évoluer, de grandir. Les ennemis et les ennuis ne sont jamais loin.


Avec ce tome j’ai pris conscience de la complexité de l’oeuvre de Suzanne Wright qui a réussi, avec ses deux séries, à créer un univers cohérent, prenant et agréable à lire. Cet opus nous permet de découvrir, outre une nouvelle espèce, une nouvelle ramification du réseau complexe des meutes et des codes qui les régissent. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire