Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 11 février 2018

Sans foi ni loi, Tome 1 : Le brigand de Ben More de Kerrigan Byrne


Sans foi ni loi 
Tome 1 : Le brigand de Ben More
de Kerrigan Byrne

Éditions J'ai lu

Sortie le 31er janvier 2018
Format poche / 374 pages / 7,40 €


Présentation de l'éditeur :

Ravissante veuve, Farah MacKenzie travaille à Scotland Yard et a l’habitude de côtoyer les pires criminels. Le plus effrayant de tous est sans aucun doute Dorian Blackwell, qui est interrogé aujourd’hui. Génie de la finance, l’homme est craint des puissants et se moque de la police. Il est aussi brutal que cultivé, d’une arrogance inouïe, et si habile que, une fois encore, il finit par être libéré…
Farah pensait ne jamais le revoir. Or, quelques jours plus tard, Dorian l’enlève pour la conduire dans son fief des Highlands. Et là, il va lui raconter une histoire qui les lie à jamais.


Avis de Jm-les-Livres :

Ce premier tome de la série de Kerrigan Byrne est un petit coup de cœur. Il m'a manqué une petite étincelle en plus pour être totalement séduite, mais cette romance historique est originale et les héros sont vraiment sensationnels.

En Écosse, dans un orphelinat, deux enfants, Farah et Dougal, vont se lier d'amitié et se faire une promesse dans une église et devant Dieu avant d'être brutalement séparés. Des années plus tard, Farah Leigh, veuve de Dougal Mackenzie, travaille comme secrétaire à Scotland Yard lorsqu'elle croise pour la première fois Dorian Blackwell, connu sous le nom de l'Âme Noire de Ben More. On le dit coupable de disparitions de personnages influents et de meurtres, mais aucune accusation n'a pu être prouvée jusque-là. Après cette première rencontre saisissante, Farah tente d’oublier le regard unique de ce dangereux criminel, mais Dorian a un plan qui inclut la femme de son ancien ami du pénitencier, Dougal Mackenzie. Il a besoin d'elle pour se venger de ceux qui l'ont tué. Dès lors, comment résister quand le diable vous propose de venger la mort de l'amour de votre vie ?

On lit de plus en plus de romances historiques qui se passent dans des milieux moins "lisses" que d'habitude, plus noirs et dangereux. Dorian m'a rapidement fait penser à Derek Craven de La Loterie de l'amour de Lisa Kleypas. Il est, comme lui, en équilibre entre deux milieux, bien qu'il nage beaucoup plus dans les eaux troubles des quartiers les plus malfamés de Londres que Derek. C'est vraiment un personnage intéressant qui n'a pas eu un parcours facile. Ce qu'il décrit de sa vie au pénitencier, alors qu'il était un jeune garçon, fait froid dans le dos et donne envie de le réconforter. C'est d'ailleurs ce que l'héroïne ressent aussi. Farah a, elle aussi, dû se battre pour se faire sa place, bien qu'elle n'ait pas autant souffert que lui. Le lien qu'a eu Dorian avec Dougal la lie à lui. Elle voudrait le détester pour ses actions et les choix qu'il fait, mais secrètement, elle est très attirée par lui. Le deal qu'ils ont entre eux est un peu bancal (et c'est pour ça que ce livre n'est pas un vrai coup de cœur). On comprend pourquoi l'auteur l'utilise pour les rapprocher, mais cela semble un peu forcé. Après ça, la suite de l'intrigue ne repose plus que sur leur rapprochement et les secrets que va révéler Dorian. Heureusement, leur histoire nous tient en haleine jusqu'au bout, jusqu'à la dernière péripétie créée par l'auteur. Dommage que la fin soit aussi conventionnelle, surtout quand on voit l'ambiance qu'a réussi à créer Kerrigan Byrne tout au long du livre. J'aurais bien aimé découvrir la vie de Dorian dans les bas fonds de Londres. Peut-être que le lecteur en aura un aperçu dans le prochain tome prévu pour mars.



7,40 EUR
J'ai Lu