Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 22 décembre 2015

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
de Harper Lee

Éditions Grasset

Sortie le 7 octobre 2015
Format broché / 480 pages / Prix 22,90 €


Présentation de l'éditeur :

Maycomb, petite ville de l’Alabama, pendant la Grande Dépression. Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Avocat intègre et rigoureux, il décide, envers et contre les préjugés moraux et politiques de son époque, de défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche.
Dénonciation audacieuse de l’Amérique de la ségrégation, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur est aussi l’un des plus grands romans jamais écrits sur l’enfance, et le regard de la jeune Scout, plein de tendresse et de drôlerie, a su attraper le cœur de plusieurs générations de lecteurs au fil des années.
Plus qu’un « grand classique » ou un « livre culte », ce roman, couronné par le prix Pulitzer en 1961 et adapté au cinéma avec Gregory Peck, est devenu un véritable mythe – d’autant qu’il sera resté pendant longtemps la seule œuvre de son auteur. Jusqu’à aujourd’hui : en 2015, l’oiseau moqueur se transforme en phénix, et Scout revient sous la plume de Harper Lee qui publie, après plus d’un demi siècle de silence, Va et poste une sentinelle.



22,90 EUR
Achat Fnac

L'avis de Sophia :

Impossible de passer à côté de ce roman culte ! On y suit le quotidien de la jeune Scout dans sa petite ville de l'Alabama à l’époque de la Grande Dépression. Les thèmes de l'enfance sont traités dans cette histoire, ainsi que d'autres, plus graves, notamment à cause du contexte dans lequel s'inscrit ce roman. Élevée par un père aimant aux côtés de son frère aîné, Scout dresse un portrait tantôt tendre ou plus dur de la société dans laquelle elle évolue : la vie d'une petite ville du Sud où tout le monde se connait, le racisme parfaitement intégré, les injustices sociales, etc. La jeune fille profite d'une grande liberté qui dénote beaucoup avec ce que l'on attend d'une future dame, et ce n'est pas sans créer des problèmes, surtout aux yeux de sa tante. Esprit libre, rêveuse, courageuse et mature, Scout est une héroïne attachante et qui ne manque pas de répartie. 

En toile de fond, on suit également un procès pour viol qui secoue toute la ville, notamment parce que l'accusé est noir, et que c'est le père de Scout, Atticus Finch, qui va assurer sa défense, alors qu'il est déjà condamné aux yeux de tous. C'est un portrait sans concession des mœurs de l'époque, bien que l'on sourit presque tout du long et que le roman soit empreint d'une certaine candeur très appréciable. On en oublierait parfois les enjeux plus graves qui se jouent en arrière-plan. 


C'est une histoire simple, mais racontée avec beaucoup de talent. Du début à la fin, on se sent immergé dans la vie pas si tranquille de Scout et l'on partage son quotidien comme si on était à ses côtés. On passe par diverses émotions, positives ou non, et on prend un grand plaisir à suivre les jeux que Scout invente et qui nous ramènent à notre propre enfance. Un très beau livre, fort, émouvant et amusant, qui mérite largement d'être devenu aussi populaire.



1 commentaire:

  1. Ce roman est dans mon top ten de mes livres préférés, C'est un petit bijou de la littérature américaine <3 Joli billet, merci :)

    RépondreSupprimer