Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

samedi 22 juin 2013

Morte de Emmanuelle Aublanc

Morte
de Emmanuelle Aublanc

Éditions Valentina
Collection Fantastique

Sortie le 3 mars 2013
Format numérique / 7,99 €​​


Présentation de l'éditeur :

Lise, une adolescente perturbée et colérique, est enfermée dans une bulle qu’elle ne parvient pas à faire éclore. Sa rencontre avec David est explosive. Ce dernier semble à mille lieues de porter sa jeune camarade dans son cœur. Pourtant aucun d’eux ne parvient à dissimuler le trouble qui s’est emparé de leur cœur.
Bouleversée par un secret familial, l’adolescente est prête à abandonner son dernier souffle de vie, mais il se pourrait bien que le jeune homme ne l’entende pas de cette oreille. Et si David n’était pas celui qu’il prétendait être ? Et si nos vies ne se limitaient pas à l’expérience du corps ? Au-delà des mensonges se cachent bien des vérités qu’il aurait mieux valu ignorer. Et si la mort n’avait rien d’effrayant ? Et si l’âme était l’essence-même de tout être humain ? Lise devra faire face à toutes ces questions.
Elle ne mesure pas encore la gravité de ses sentiments. Quoi qu’il advienne elle est prête à donner sa vie pour rester à jamais près de lui.
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort » Sigmund Freud.
Oubliez tout ce en quoi vous croyez. Oubliez le monde tel que vous le voyez. Voyez plus loin que vos simples convictions. Sondez vos âmes. L’amour ose tout, et lorsqu’il devient passion et embrase les âmes, la mort ne peut plus rien contre lui.

L'avis de Liloulala

Afin de ne pas spoiler les lecteurs de cet avis, qui auront déjà appris quantité de choses en lisant la présentation de l’éditeur, peu de détails sur le scénario seront délivrés ici. Sachez juste que Lise, l’héroïne de ce roman, particulièrement caractérielle, va rencontrer David, le nouvel arrivant de son lycée, bien évidemment aussi beau que mystérieux, qui lui révélera par la suite, un terrible secret… Et dont elle tombera follement amoureuse, au passage.

Stéréotype en veux-tu ? En voilà ! Rien de très original en ce qui concerne les héros, excepté une chose : Lise est tout simplement exécrable. À trop se plaindre et pleurnicher, elle en devient lassante et franchement pénible, ce qui rend la lecture un tantinet laborieuse. Ses états d’âmes, la moindre de ses pensées dépressives et railleries d’adolescente « rebelle » nous sont livrées, quitte à en devenir fatigante de cliché. Si on devait la résumer ? Trop de monologue tue le monologue.

David, quant à lui, est assez plat, le grand frisson ne nous étreint pas pour ce personnage qui reste somme toute assez banal pour un « héros ». On aurait pu, largement, en attendre plus, surtout lorsque l’on connait sa véritable nature. À certains moments, son histoire, bien que magnifiquement étayée, est carrément soporifique. Bref, il n’y a pas eu d’étincelle.

Voilà un roman qui aurait mérité plus de travail sur « la forme », il manque de relecture, de fignolage si on peut dire. Répétions en pagaille, enchaînements de descriptions inutiles : alors que vous souffrez de connaitre tous les détails de la vie quotidienne de l’héroïne et que vous espérez une avancée dans l’histoire, au moment exact où il faudrait plus de détails et d’intensité : une ligne. Il est frustrant de lire que les éléments, les émotions importantes sont presque résumés, au profit de passages narratifs soporifiques.

Les dialogues sont peu crédibles, le style est fluctuant, parfois agréable, d’autres fois beaucoup moins.
C’est un réel problème, car la lassitude se fait grandissante au fil des pages, accompagnée d’une véritable incompréhension face à ce manque de cohérence.

C’est une déception, car l’histoire en elle-même, outre certains clichés, est réellement intéressante. L’univers est original et traite d’un sujet pas encore assez exploité en littérature jeunesse. Un bon point, qui aurait pu en faire une lecture originale et inventive avec un peu plus de détails et d’approfondissement.

C’est donc un avis mitigé pour ce roman dans lequel on sent un potentiel qui demanderait à être mieux exploité et qui aurait besoin d'être plus cadré. Espérons que cela sera le cas pour la suite !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire