Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 25 septembre 2012

Un seul regard de Joan Reeves


Un seul regard de Joan Reeves

Éditions Milady
Collection Central Park

Sortie le 21 septembre 2012
Format broché / 288 pages / Prix 6,60 €

Présentation de l'éditeur :

Que feriez-vous si le remplaçant de votre gynéco n’était autre que votre premier amour ? Jennifer Monroe, psychologue réputée, réagit comme toute femme normalement constituée : elle invente une excuse et prend la fuite !
Le très sérieux docteur Penrose suppose qu’elle souffre de blocages sexuels, et se met en tête de l’orienter vers un collègue compétent. Scandalisée à l’idée qu’il puisse la prendre pour une vieille fille frigide, Jennifer va lui donner une leçon qu’il n’est pas prêt d’oublier.



Avis de Jm-les-livres :

C’est avec impatience que nous retrouvons ce mois-ci Joan Reeves qui nous avait régalées avec ses titres précédents. Malheureusement, ce livre ne nous a pas complètement emballées.

Tout débute lorsque Jennifer Monroe, psychologue, va consulter sa gynécologue. Reçue par le remplaçant de cette dernière, la jeune femme découvre, mortifiée, qu'il s'agit de son ancien amour de jeunesse, Matt Penrose. Imaginez la situation, assise sur la table d’auscultation, en blouse légère, vous vous retrouvez face à l’homme pour qui vous aviez un gros béguin et qui vous a brisé le cœur. Le saligaud ne vous reconnaît même pas et en plus, vous prend pour une folle ! Parce que bien sûr, dans une situation comme celle-ci, il est difficile de rester maître de soi et de ne pas paniquer.

Vous comprendrez que l’histoire (re)démarre fort entre nos deux héros et on aurait pu se laisser emporter par leurs aventures, mais pourtant, il y a un petit quelque chose qui coince pour nous faire apprécier pleinement la chose. Après le départ précipité de Jennifer, Matt pense qu’elle souffre d’un problème sexuel (un blocage) avec les hommes (il est mignon celui-là) et décide de l’aider à le surmonter, de manière tout à fait professionnelle. Comprenant qu’il la prend pour une vieille fille frigide, Jennifer voit rouge et choisit de se venger. La vengeance est un plat qui se mange apparemment chaud puisque Jennifer décide de l’allumer. Et quand après un rendez-vous, monsieur se rappelle qui elle est, c’est à son tour de lui rendre la monnaie de sa pièce et de laisser la jeune femme sur sa faim.

Si le début de l’histoire est plutôt amusant, l’enthousiasme s’essouffle à la fin du livre. On se retrouve à vouloir baffer l’héroïne et à rassurer ce pauvre Matt qui se laisse complètement aveugler par son désir : non toutes les femmes ne sont pas aussi folles que Jennifer.
L’héroïne, au fil du livre, devient de plus en plus étrange et a des réactions qui ne correspondent pas à ce qu’on attendrait d’une psychologue. Oui, elle retombe sur un amour de jeunesse et se sent vexée qu’il la pense frigide, mais leur petite guerre devient lassante et la scène de face à face finale où tout doit être expliqué pour qu’enfin les héros puissent se pardonner n’est pas vraiment crédible. Il manque certaines choses pour que l’ensemble du livre tienne la route. Malgré tout, cette courte histoire permet de passer deux heures plutôt sympathiques et il est certain qu’on lira le prochain livre de la dame.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire