Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 15 avril 2012

Jane Yellowrock Tome 3 : La Lame de Miséricorde

Jane Yellowrock
Tome 3 : La Lame de Miséricorde
de Faith Hunter

Éditions Eclipse
Collection Bit-Lit
 
Sortie le 25 octobre 2011
Format broché / 443 Pages / Prix 17,30 €  

Présentation de l’éditeur : 

Jane Yellowrock est une porteuse de peau, un être qui a la faculté de changer de forme. Depuis des années, elle gagne sa vie en faisant payer le prix du sang à des vampires. Toutefois, elle a récemment été engagée par le Conseil des vampires de la Nouvelle-Orléans, par ces mêmes créatures qu’elle avait l’habitude de chasser…

Et ça chauffe à la Nouvelle-Orléans. Les garous ont révélé leur existence au monde, et ont ravivé les tensions de longue date qui les opposent à leurs vieux ennemis : les vampires. En tant qu’employée de confiance de Léo Pellissier, le maître de sang de la ville, Jane se retrouve prise entre deux feux.

Lorsqu’elle est attaquée par une meute de loups-garous en maraude, Jane est reconnaissante de recevoir l’aide d’un étranger mystérieux, répondant au nom de Girrard. Il lui explique alors qu’il a été la « Lame de Miséricorde » de Léo, une fonction sacrée qui lui donnait la charge de tuer les vampires devenus fous. Ce que Jane ignore est la raison pour laquelle le puissant assassin a quitté la ville et, plus troublant encore, la cause de son retour. Et ce n’est définitivement pas pour rendre la vie de Jane plus facile…

L'avis de Lila :

Ce troisième tome des aventures de Jane Yellowrock possède tous les éléments pour plaire aux fans de la demoiselle. On y retrouve la porteuse de peau, ses deux admirateurs (Joe et Gros Bras) et les éternels problèmes liés à la politique vampirique. Cette fois-ci, les garous se mêlent à la fête et apportent avec eux un nouveau lot de problèmes à gérer pour Jane. La jeune femme n'est pas au bout de ses surprises et devra faire face à bien des situations délicates. Ce nouvel opus est bourré d'action et nous permet d'en apprendre encore davantage sur Jane, son passé et son entourage.

Il y a un certain équilibre entre les différents tomes, le style de l'auteure n'évolue pas spécialement et chacun possède à peu près les mêmes qualités et les mêmes défauts. Ceux qui ont accroché dès le début seront donc une fois de plus charmés. De même, ceux qui n'avaient pas été enthousiasmés par Jane ne le seront pas plus avec ce nouvel opus. L'héroïne se montre un peu plus vulnérable et ses relations avec les différents protagonistes changent. On la retrouve en couple avec Rick, et même amoureuse, mais elle n'oublie pas pour autant Georges. Comme dans les autres tomes, même si Jane est présentée comme une solitaire peu sociable et au physique pas forcément agréable, elle continue de faire tourner la tête à tous les hommes qu'elle croise, ils tombent quasiment tous à ses pieds en un battement de cils, ce qui finit par perturber un peu le lecteur.

De même, Jane n'en finit pas d'attribuer des surnoms à tous ceux qu'elle rencontre, sans que cela n'apporte rien à l'intrigue, et sans même que ce soit drôle, d'ailleurs. Les personnages n'y voient rien à redire et lorsqu'elle s'adresse à un inconnu en parlant de Gros Bras ou Catcheur, personne ne s'étonne ou ne se demande de qui il s'agit. Il y a également de longs passages où Jane fait étalage de ses connaissances, sans que ça ne serve finalement à autre chose qu'à se dire que l'auteure a fait ses devoirs. De son côté le maître des vampires est toujours aussi imprévisible, voire instable, ce qui le discrédite quand même beaucoup dans le rôle du grand chef tout puissant. Il est parfois difficile de ne pas le voir comme un sale gamin capricieux. Cela fait partie de la liste des petits défauts de la saga qui finissent par parasiter un peu l'histoire au bout de trois tomes, voire par agacer un brin le lecteur.

Pour autant, Jane Yellowrock est une héroïne qui possède de grandes qualités et l'intrigue reste accrocheuse. Le background est vraiment soigné et l'histoire est solide. La dualité entre Jane et la Bête est toujours aussi passionnante et intrigante, même si les passages dédiés à la Bête ne sont pas toujours très utiles ou très bien employés dans le récit. Jane Yellowrock est une vraie héroïne de bit-lit, une pure et dure prête à braver tous les dangers.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire