Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 29 février 2012

L'héritier de Jahir / Sous le charme d'un Westmoreland de Jennifer Lewis / de Brenda Jackson

L'héritier de Jahir / Sous le charme d'un Westmoreland
de Jennifer Lewis / de Brenda Jackson

Editions Harlequin

Sortie le 1er février 2012
Format Poche / Pages 424 / Prix 7,10€


Présentation de l'éditeur  

L’héritier des Jahir, Jennifer Lewis 
C’est la rage au cœur que la princesse Lani Rahia accepte d’épouser l’héritier du trône de Rahiri , le prince Jahir, un homme qu’elle ne connaît pas et qu’elle n’a même jamais vu. Contrainte et forcée de se plier aux coutumes archaïques de son royaume, elle entend bien cependant montrer à son futur mari toute l’indifférence et tout le mépris qu’il lui inspire. Une résolution qui vole en éclats lorsque, enfin, elle rencontre Jahir. Grand, le regard sombre et brûlant, l’allure incroyablement virile, celui qui se tient face à elle est en effet l’homme le plus fascinant qu’elle ait jamais rencontré…  

Sous le charme d’un Westmoreland, Brenda Jackson 
Même si elle n’a jamais vraiment cru au coup de foudre, Pamela reconnaît sans l’ombre d’une hésitation le sentiment d’évidence qui la frappe lorsqu’elle rencontre Dillon Westmoreland. Mais tout comme elle sait que Dillon est l’homme de ses rêves, celui qu’elle attendait depuis toutes ces années, elle sait aussi qu’elle n’a pas le droit de s’attacher à lui, ni de s’abandonner au puissant désir qui les pousse dans les bras l’un de l’autre. N’est-elle pas en effet déjà promise à un autre ?   

Avis de Kamana

L’héritier des Jahir, Jennifer Lewis 

Voici une histoire pleine de douceur et de charme au pays des princes et contes de fées. 

Dans cette lecture on croit deviner la suite et là on lève les yeux au ciel en se disant : "C'est trop flagrant...". Et bien non ! Chaque fois qu'on pense savoir le cours des évènements, l'auteur nous surprend. C'est rafraîchissant parce que l'histoire en elle-même au départ n'est pas vraiment du plus grand attrait. 

Lani, déclarée veuve du futur roi, se doit, selon les traditions, d'épouser son beau-frère. Au-delà de l'attirance qui forcément, sera forte entre eux, deux secrets viennent assombrir la belle idylle des tourtereaux. Lani semble désemparée par la perte de son époux. Mais est-ce vraiment le cas ? 

Une écriture sympathique, une pointe de frissons omniprésente, des mensonges trop lourds pour de si frêles épaules et surtout un jeu de dupes qui pourrait mal finir, la romancière nous convie à un ballet romantique mignon et le tout planté dans un décor féérique.

Au final, ce titre vous fera passer des instants plaisants où une pointe de frémissements vous accompagnera un moment !  


Sous le charme d’un Westmoreland, Brenda Jackson 

Pour commencer, un extrait, très court, mais qui résume beaucoup : 
" Vous donnez, je prends... pas de regrets."  
Dillon  

Ce genre de lecture vous fait devenir accro à la romance. Rien que pour le charisme du personnage principal on aimerait lire des suites encore et encore. 

Le début est plutôt banal. L'histoire, en fait, est plutôt banale. On peut entrevoir toute la trame vers le premier tiers. Alors, me direz-vous, quel intérêt de se plonger dans cette histoire ? Un mot, un seul : Dillon. Cet homme à lui seul vous fera baver, vous pâmer et même vous éventer dans votre salon, votre lit peut-être ?! Voilà un homme qui sait ce qu'il veut et ça fait du bien. 

La plume de Brenda Jackson est un régal. Elle sait y faire pour transformer une trame qui aurait été une torture sous la plume de quelqu'un d'autre en une histoire appétissante. Dynamique, comique et vraiment coquine, voilà les atouts de cette romancière. 

Pour conclure, cette amourette est certes des plus classiques, mais sublimée par une écriture très appréciable.  

Bilan des deux lectures : 
Une douce. Une torride. Elles se complètent et font que chacun s'y retrouve.

Cette lecture a été possible grâce à Babelio et les éditions Harlequin par le biais de la masse critique.
Je les remercie pour ce partenariat.


Cercle des LEctrices Harlequin

Le Stand Bit-lit au Salon du Livre 2012



Dans une quinzaine de jours, la 32ème édition du Salon du Livre aura lieu Porte de Versailles et cette année, la bit-lit est à l’honneur !

Plusieurs animations sont prévues sur le stand Bit-lit tenu par les éditions J’ai lu et Milady. Les deux plus importantes maisons d’éditions dans l’univers de la bit-lit vous proposent un programme exceptionnel !

Demandez le programme !

• Une exposition consacrée à la Bit Lit organisée par les éditions J’ai lu et Milady
• Des animations tout le week-end
• Des comédiens qui animeront le stand tout au long de l’évènement
• Des rencontres en présence d’auteurs phares du monde de la bit-lit
• Des conférences sur le thème de la bit-lit


De plus, les éditions J’ai lu vous proposent, grâce à un partenariat exclusif avec le musée du vampire :
– L’exposition du premier livre de Dracula paru en France
– L’exposition de La machine à écrire de Bram Stoker
– La présence du directeur du musée du vampire, Jacques Sirgent qui échangera avec vous autour de la bit-lit et de la fantasy.

Mais également une immersion dans le monde de la bit-lit grâce à une maquilleuse présente le samedi et dimanche après-midi et de grands jeux-concours (Gains : la bibliothèque idéale bit-lit des éditions J’ai lu, des exemplaires de Dracula, des goodies, des coffrets DVD True Blood etc.).

Et pour finir (et oui, il y en a encore !) : une rencontre et une séance de dédicace avec la première auteure française de bit-lit le dimanche 19 mars entre 14h et 15h ! (Elle sera également présente le vendredi et le samedi de 15h à 19h pour rencontrer les blogueurs):

Cassandra O’Donnell avec la saga Rebecca Kean.

mardi 28 février 2012

Les Chroniques de Siala, tome 2 : Le Prédateur d'Ombre

Les Chroniques de Siala
Tome 2 : Le Prédateur d'Ombre

de Aleksei Pekhov

Éditions Pygmalion
Collection Fantasy

Sortie le 9 novembre 2011
Grand Format / Prix 22,90€



Présentation de l'éditeur :

L’ambiance n’est pas à la fête parmi les aventuriers qui accompagnent Harold l’Ombre dans sa quête : ils ont dû enterrer l’un des leurs sur la route, et ils pressentent que ce ne sera pas le dernier. Car le chemin qui les mène jusqu’à Hrad Spein, le Palais d’Os, est semé d’embûches et d’ennemis de toutes sortes.

Pourtant, leur vraie tâche ne commencera qu’une fois sur place, une tâche qu’une armée des meilleurs guerriers et des magiciens les plus doués du royaume ont échoué à accomplir : récupérer, dans le cœur secret de l’endroit le le plus dangereux et le mieux gardé au monde, une Corne magique qui, seule, peut faire obstacle à la progression des armées de l’Innommable...


Avis de Biscotte

Harold l'Ombre est de retour dans cette suite envoûtante. Ce roman est encore plus prenant que le précédent : plus d'aventures, plus de dangers, plus de rencontres et des retournements de situation encore plus impressionnants.

Nous retrouvons Harold à l'endroit où nous l'avions laissé précédemment, c'est-à-dire à côté de la grande ville de Ranneng. L'un de ses camarades est mort — le seul qui pouvait "sentir" la magie — et tout porte à croire qu'il ne sera pas le dernier. C'est une énorme perte, et chacun fait ce qu'il peut pour ne pas se laisser envahir par la tristesse. Le chemin jusqu'à la Corne Arc-en-ciel est encore long, et ne sera pas de tout repos. Face-de-craie en veut toujours autant à Harold, si ce n'est plus, et lui aussi va redoubler d'effort pour tenter de tuer notre voleur adoré. Kli-Kli nous montre qu'il cache très bien son jeu et est beaucoup plus intelligent qu'il ne le laisse entendre.

Dans ce tome, nous en apprenons plus sur les "rêves" qu'Harold fait régulièrement. En effet, toutes ces "visions du passé", sont bel et bien des rêves. Nous en découvronsun peu plus aussi sur ses ennemis, qui ne font que redoubler d'effort depuis le massacre de la dernière fois (lors de l'attaque du nuage). La jeunesse d'Harold et d'Anguilles nous est racontée, pour notre plus grand plaisir. Comme dit plus haut, Kli-Kli devient beaucoup plus intéressant et nous découvrons à quel point il peut être utile.

Cette série de fantasy est vraiment excellente. On est plongé dans l'histoire dès les premières lignes. Les personnages ont tous un très fort caractère et les liens qui se tissent sont plus qu'intéressants. C'est une série que l'on peut recommander aux fans de fantasy mais aussi aux non fans car la plume de l'auteur suffit à nous faire aimer cette saga. C'est donc une suite merveilleusement faite, j'attends le tome 3 avec impatience.

dimanche 26 février 2012

Entremonde de Nail Gaiman


Entremonde
de Neil Gaiman

Editions J'ai Lu
Collection Science-Fiction

Sortie le 11 janvier 2012
Format Broché / Prix 5,80€



Présentation éditeur

Un lycéen et ses doubles sont chargés de préserver l'étanchéité qui règne entre deux mondes parallèles : d'un côté un empire basé sur les sciences, de l'autre un royaume où la magie règne en maître.


L'avis d'Heclea

Si la plume de Neil Gaiman est de plus en plus connue et reconnue chez les amateurs de littérature de l'imaginaire, celle de Michael Reaves reste plus secrète ; et pourtant, le mélange des deux, le travail de mise en commun de ces deux imaginations nous offre un roman surprenant, qui saura plaire aux fans de Science-Fiction et aux addicts des séries télé, car l'on sent, sous l'intrigue, la vision précise des auteurs au moment de l'écriture.

Les dimensions et mondes parallèles sont des sujets récurrents et pas toujours très abordables en Science-Fiction. Dans ce roman, les auteurs arrivent à nous présenter leurs différents univers sans nous perdre. Au contraire même, leurs mondes, très visuels, semblent évidents et apparaissent clairement au lecteur. La mise en place de l'intrigue se fait rapidement et simplement, et très vite, l'on se glisse dans l'ombre de Joey pour découvrir à ses côtés les différentes versions d'une même histoire, avec tout ce que cela peut impliquer.

Plus qu'un simple voyage entre les dimensions, Neil Gaiman et Michael Reaves nous livrent ici de nombreuses bonnes idées qui nourrissent aussi bien l'intrigue que l'ambiance. La multitude de personnages, pourtant tous liés, l'opposition entre la magie et la science, les créatures et univers rencontrés, tout est mis en place pour nous balader à la frontière des genres, pour nous offrir un roman à la croisée entre Fantasy et Science-fiction et pour le faire de manière très réussie.

Malgré le peu de pages du roman, les auteurs réussissent à construire une histoire complète, à nous embarquer pour un court moment dans une aventure où se rejoignent action, découvertes, rebondissements et émotions, de quoi en faire un livre sympathique, qui permet au lecteur de s'évader un instant, d'imaginer les mondes qu'il aurait créé en prenant d'autres décisions, de se rêver sur une terre magique, ou au contraire dans un monde scientifique, et pourquoi pas devenu marcheur entre les mondes.


jeudi 23 février 2012

Les étranges talents de Flavia de Luce

Les étranges talents de Flavia de Luce
d'Alan Bradley

Éditions du Masque
Collection : MsK

Sortie le 12 mai 2010
Grand Format / 372 pages / 17 €


Présentation de l'éditeur :

Été 1950. Le paisible manoir de Buckshaw est agité par de surprenants événements. Un oiseau mort, timbre collé au bec, est retrouvé devant la porte de la cuisine, un cadavre fait son apparition au beau milieu d’un plant de concombres, et le maître de la famille, le colonel de Luce, n’est plus lui-même. Le plus mystérieux ? Quelqu’un a subtilisé un morceau de l’écœurante tarte à la crème de Mme Mullet.
Avec son œil affuté et son laboratoire de chimie, c’est Flavia, l’une des trois filles de Luce, qui va mener l’enquête dans le passé tourmenté de son père.
Héroïne inoubliable, Flavia de Luce apporte une voix nouvelle à la littérature YA. Ses meilleurs amis sont les fioles de lithium et de borax, ses lunettes rondes lui servent autant à attirer la compassion qu’à protéger ses yeux des projections d’acide, et nul ne peut résister à sa fabuleuse répartie… surtout pas ses sœurs. Avec son esprit vif et imprévisible, elle a déjà séduit de nombreux lecteurs en Grande-Bretagne, aux États-Unis, au Canada, en Allemagne et dans les pays hispanophones.

L'avis de Lila :

Flavia de Luce est une charmante petite fille élevée dans la plus pure tradition anglaise. Passionnée par les poisons et particulièrement précoce sur le plan intellectuel, c'est dans son laboratoire privé du manoir familial qu'elle élabore des concoctions savantes et étudie la chimie. Drôle et impertinente, cette délicieuse héroïne va mener sa propre enquête après avoir découvert un cadavre dans son jardin.

Évoluant au milieu d'une galerie de personnages attachants et amusants, la jeune Flavia fait preuve d'un solide bon sens et d'une audace à toute épreuve pour tenter de démêler le vrai du faux. Elle parle de poisons et de formules chimiques avec un entrain communicatif, étalant sa grande connaissance de ces sujets sans pour autant se départir des réflexions typiques d'une fillette de onze ans. L'enquête se suit avec plaisir et l'on s'amuse régulièrement de voir Flavia devancer les policiers dans la découverte de certains indices importants. L'histoire est bien ficelée et l'intrigue prenante : on ne s'ennuie pas une minute pendant la lecture.

Ce mélange d’innocence, de maturité et de second degré fait de Flavia une héroïne atypique et attachante. Suivre ses aventures au cœur de la campagne anglaise des années 50 est un vrai bonheur. Le style de l'auteur est plaisant et le livre pourra séduire un public de tout âge, même s'il s'agit d'un roman jeunesse assumé.
Une très jolie surprise, à déguster avec une bonne tasse de thé au coin du feu !


mercredi 22 février 2012

Les Chroniques de Siala, tome 1 : Le Rôdeur d'Ombre

Les Chroniques de Siala
Tome 1 : Le Rôdeur d'Ombre
de
Aleksei Pekhov

Éditions Pygmalion
Collection Fantasy

Sortie le 11 mai 2011
Format broché / 460 pages / Prix 21,90 €


Présentation de l'éditeur :

Jamais les Terres désolées n’avaient connu pareil rassemblement ; des milliers de géants, d’ogres et d’autres créatures maléfiques unissent leur forces pour la première fois de leur histoire sous une bannière unique. Bientôt, l’Innommable et ses armées seront aux portes de la cité d’Avendoom. À moins que Harold l’Ombre, Maître Voleur, ne trouve un moyen de les arrêter. Secondé dans sa quête par une princesse elfe, dix coeurs sauvages - les combattants les plus valeureux que les Terres désolées aient jamais comptés - et un bouffon aux multiples surprises, Harold devra repousser les limites du possible s’il veut mettre la main sur l’artefact qui lui permettra de faire triompher la lumière...

Avis de Biscotte :

Un roman époustouflant. Un personnage principal dynamique et drôle. Une histoire folle mais qui nous plonge entièrement dans l'univers. Un peu décalé, mais en même temps très sérieux. C'est aussi ce qui fait que l'on s'identifie facilement au personnage.

Harold l'Ombre est un voleur. Pas un petit voleur à la sauvette mais un vrai, un professionnel. Il exécute ses contrats en jouant avec les ombres et en se dissimulant parmi elles. Car plus d'un danger rôde la nuit. Malheureusement pour lui, il va tomber sur un contrat qui ne va lui ramener que plus de problèmes. Il va même être obligé d'accepter une mission dangereuse. De temps en temps, vous trouverez un chapitre qui raconte un évènement du passé qui ne sont pas inutiles. Pas forcément indispensable mais vraiment intéressant. Le genre de petits évènements, à l'époque, mais qui change énormément de choses à l'heure actuelle. Et c'est justement cette évolution des choses qui rend l'histoire encore plus captivante.

Le roman est écrit du point de vue d'Harold, ou plutôt dans sa tête. Le lecteur est en quelque sorte la conscience de ce personnage. Ce point de vue est plus riche et plus intéressant car, selon la situation, il peut avoir plusieurs idées plus farfelues les unes que les autres, et on peut lire son "combat" intérieur pour chaque choix qu'il a à faire. C'est pour cette raison qu'on peut dire que ce roman est décalé (car on a l'impression que le personnage ne se prend pas du tout au sérieux) mais l'histoire est bien sérieuse et les autres personnages aussi.

L'histoire est captivante, pleine de rebondissements et les événements s'enchainent rapidement. Le personnage principal est plein d'humour mais en même temps tellement sérieux dans ce qu'il fait. Pour une fois, le personnage n'est pas bête et ne fonce pas tête baissée. Au contraire, il va chercher des cartes et du matériel pour se préparer à la folle aventure qui va suivre. Ce sont tous ces petits détails qui font de ce livre un excellent roman de fantasy. Une fois que vous aurez refermé ce tome, il vous faudra absolument la suite.

dimanche 19 février 2012

Jessie Shimmer Tome 2 : Le Baiser de la Sorcière

Jessie Shimmer
Tome 2 : Le Baiser de la Sorcière

de Lucy A. Snyder

Éditions Eclipse
Collection Bit-lit

Sortie le 28 septembre 2011
Format broché / 345 Pages / 14,90 €

 

Présentation de l’éditeur :

Tout a changé dans la vie de Jessie Shimmer depuis son aller-retour en enfer pour sauver son amant, Cooper. Après avoir affronté des forces surnaturelles et occis un démon réputé indestructible, Jessie hérite de pouvoirs obscurs fabuleux… à moins qu’il ne s’agisse d’une malédiction. Saura-t-elle garder le contrôle de ses nouveaux dons ? Jessie est sur le point de le découvrir. Les circonstances de sa naissance, un père mystérieux qu’elle n’a jamais connu et l’aide d’un mignon petit furet transformé en monstre effrayant ont fait de Jessie non seulement une hors-la-loi, mais une révolutionnaire malgré elle au royaume de la magie. Traversant des portails dimensionnels camouflés dans le ciel, croisant des moissonneuses d’âmes diaboliquement sexy, Jessie fonce la tête la première à la rencontre d’ennemis, d’horreurs, de merveilles et d’amants pour se découvrir enfin elle-même… ou se détruire.

L'avis de Lila :

Ce second tome des aventures de Jessie Shimmer est la suite directe des événements qui se sont déroulés dans Liens Infernaux. Jessie a donc retrouvé son homme et réussi à déjouer tous les dangers qui se sont dressés sur sa route, mais ce faisant, elle s'est attirée les foudres d'autres créatures. À peine revenue de l'enfer, elle va devoir appréhender ses nouveaux pouvoirs et rendre des comptes sur ses agissements passés, du moins, si on lui en laisse le temps.

Reprenant les ingrédients du premier opus, ce roman est un cocktail d'action mené tambour battant. L'héroïne a une fois encore fort à faire pour se sortir des ennuis et elle devra affronter des armées de zombies en plus de gérer ses problèmes personnels et ses pouvoirs encore instables. Les personnages de Cooper et du Sorcier sont beaucoup plus présents dans ce tome et la relation entre Jessie et Pal se renforce encore. On apprend à tous mieux les connaître et on s'habitue à eux, même si l'on ne s'attache pas forcément à leurs caractères forts et parfois agaçants.

Cependant, on retrouve également les quelques éléments dérangeants du premier tome, à savoir une vulgarité souvent gratuite et une sexualité présentée de façon vraiment très crue, quelques erreurs de traduction et des personnages principaux qui cumulent, pour certains, plus de défauts que de qualités. Jessie est toujours aussi susceptible et impulsive, ce qui peut vraiment énerver, surtout lorsqu'elle est sur le point d'apprendre des choses importantes et qu'elle envoie tout valser pour une broutille, frustrant ainsi le lecteur.

La fin, quant à elle, laisse un goût d'inachevé, on aurait apprécié un épilogue. Il ne fait nul doute que le prochain tome reprendra directement là où s’arrête celui-ci, mais la coupure est vraiment brusque, certains éléments sont expédiés un peu maladroitement et beaucoup de choses restent en suspens.

Pourtant, ce qui a fonctionné dans le premier tome fait encore ses preuves ici, puisque malgré les défauts du roman, on suit une fois de plus les aventures de Jessie avec curiosité et plaisir. Et une fois encore, alors qu'on achève ce tome avec un sentiment mitigé, on doit avouer qu'on a très envie de connaître la suite. Une héroïne vraiment particulière qui ne fera pas l'unanimité, mais dont l'histoire est suffisamment bien menée et racontée pour nous entraîner malgré tout et malgré nous dans son univers.


samedi 18 février 2012

Le Chuchoteur de Donato Carrisi

Le Chuchoteur 
de Donato Carrisi 

Éditions Calman Lévy 

Sortie le 5 mai 2010 
Grand Format / 440 Pages / 21,90 € 


Présentation de l'éditeur : 

Cinq petites filles ont disparu.
Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière.
Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.

Depuis qu'ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d'agents spéciaux ont l'impression d'être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents.
La découverte d'un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d'appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d'enlèvement.
Dans le huis clos d'un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.
Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure...

L'avis de Lila :

S’il y a un roman qui a bien mérité toute la pub faîte à sa sortie, c’est celui-ci sans le moindre doute. Ce thriller sombre et original est passionnant de la première à la dernière page et il est quasiment impossible de le lâcher une fois la lecture commencée.

Le serial killer imaginé par Donato Carrisi fait assurément partie de ceux que l’on oubliera pas, tant son esprit machiavélique fait froid dans le dos. Chaque personnage est présenté avec minutie et humanité, l’auteur n’a négligé aucun détail, nous les rendant vivants et réels, presque palpables.

Rebondissements, faux-semblants et tensions nous emportent dès les premiers chapitres et ne nous laissent aucun répit jusqu’au mot Fin. On progresse dans l’intrigue en même temps que les enquêteurs, on devine certains détails rarement plus de quelques lignes avant eux et même les passages qui nous semblent évidents sont en fait totalement remis en question lorsqu’un nouvel éclairage arrive.

Cette course contre la montre n’épargnera rien ni personne et il est impossible de dire qui est le tueur ou quel est son objectif avant d’avoir fini ce roman.
Un livre indispensable pour les amateurs de thrillers, à lire absolument !



Également sorti le 1 juin 2011 au format poche aux éditions Le livre de Poche (576 Pages / 7,50 €).

Jessie Shimmer Tome 1 : Liens Infernaux

Jessie Shimmer
Tome 1 : Liens Infernaux
de Lucy A. Snyder

Éditions Eclipse
Collection Bit-lit

Sortie le 21 mars 2011
Format Broché / 368 Pages / 18 €


Présentation de l'éditeur :

En plein coeur de l’Ohio, Jessie Shimmer vit une histoire d’amour où la magie et la passion s’entremêlent avec Cooper Marron, son amant aux airs de mauvais garçon, qui lui enseigne l’art de se servir de ses pouvoirs surnaturels. Alors qu’ils tentent de mettre fin à une sécheresse en invoquant un orage, un portail démoniaque s’ouvre et Cooper est aspiré hors de ce monde, laissant Jessie affronter seule un démon féroce soudain lâché dans la nature.
À la suite de ces événements, Jessie, qui ignore encore presque tout de son identité véritable, est déclarée hors la-loi. Elle en est réduite pour survivre à compter sur son sens de la débrouillardise, ainsi que sur l’aide de son familier, un furet du nom de Palimpseste. Poursuivie par une cohorte d’ennemis mal intentionnés, Jessie est bien décidée à découvrir ce qui est arrivé à Cooper. Mais en remuant ciel et terre pour retrouver son homme, elle va être abasourdie par ce qu’elle va mettre au jour, et par ce qu’elle doit finalement faire pour les sauver tous.

 L'avis de Lila :

Dans la famille des héroïnes Bit-lit, je demande Jessie Shimmer ! Comme ses consœurs, la demoiselle est belle, sexy, impulsive et possède un fort tempérament. Le personnage est haut en couleur et ne laissera personne indifférent. Alors qu’elle effectue un rituel magique dans un champ avec Cooper, son compagnon, des événements imprévus surviennent et ils se retrouvent séparés. Aidée par son familier, un furet, Jessie décide de partir à la recherche de son homme coûte que coûte, et ce, même si tout semble se liguer contre elle.

Dès le départ le ton est donné, le roman démarre sur les chapeaux de roue et l’héroïne est véritablement malmenée, mutilée même. L’action est là et les événements s’enchaînent à toute allure, les pages se tournent sans que l’on s’en rende compte. Jessie fera tout pour retrouver l’homme qu’elle aime, et peu importe ce qu’elle devra affronter pour cela. Rarement on a vu une héroïne de bit-lit autant mise sous pression, chez Lucy A. Snyder, l’expression « avoir des problèmes » prend tout son sens.

Cependant, le roman n’est pas dénué de défauts, bien au contraire. Les personnages sont parfois inutilement violents et vulgaires, tant dans leurs actes que dans leurs paroles et on trouve ça et là des passages un peu brouillons. Certaines situations se résolvent sans qu’on ait vraiment bien compris comment et pourquoi. Quant à l'héroïne, elle fait parfois preuve d'une susceptibilité agaçante. On sort de la lecture avec un sentiment mitigé, la liste des reproches à faire est conséquente et, pourtant, on doit admettre que l'on a tourné les pages avec frénésie, que l'on avait hâte de connaître le dénouement et même, que l'on est impatient d’entamer le tome suivant.

Voilà un roman de caractère qui nous entraîne dans un tourbillon d’action, sans nous laisser le choix et qui ne nous lâche pas avant la dernière page.

Simon’s cat et le chaton infernal

Simon’s cat et le chaton infernal
de Simon Tofield

Éditions Fleuve Noir

Sortie le 10 novembre 2011
Broché / 200 Pages / 14,90 €



Présentation de l'éditeur :

Ce petit chaton hirsute toujours dans ses pattes et à proximité de sa gamelle va finir par le rendre chèvre. C'est bien simple, qu'il essaie de manger, de dormir, de taire sa toilette, le chaton se trouve toujours en travers de son chemin. Le chat de Simon en a ras les moustaches, mais une chose est sûre, il n'a pas dit son dernier mot !


L'avis de Lila :

Troisième tome des aventures de Simon le chat, ce nouvel album est un délice d’humour et de tendresse. Difficile de ne pas sourire aux bêtises de ce gros matou pas piqué des mouches qui voit arriver sur son territoire un mignon petit chaton pas si sage. La cohabitation s’annonce compliquée et Simon Tofield croque une succession de scènes cocasses, drôles ou tendres avec un talent évident.
Sans prétention, tout en finesse et pertinence, ce nouvel opus parlera forcément aux possesseurs de chats, qui retrouveront ici des comportements typiques de leurs compagnons à quatre pattes. Les autres en riront tout autant.
Les dessins, en noir et blanc, sont soignés, tantôt très épurés, tantôt fouillés et l’on dévore avec plaisir les pages de cet album plein de bonne humeur et d’humour.

À consommer sans modération !


Les frères Malory, tome 1 : Le séducteur impénitent


Les frères Malory, 
Tome 1 : Le séducteur impénitent
de Johanna Lindsay

  Éditions J'ai Lu
Collection Aventures et Passions

Réédition le 19 janvier 2011
Format Poche / 316 Pages / 6,50 €


Présentation de l'éditeur :

C’est maintenant ou jamais ! Nicolas lance sa monture vers la jeune femme, la saisit par la taille et la jette en travers de la selle. Bien joué ! Même à jeun, il n’aurait pas mieux fait. Sa victime commence à hurler, il lui enfonce un mouchoir de soie blanche dans la bouche et lui lie les poignets avec sa cravate. Une maîtresse infidèle ne mérite pas d’autre traitement ! Savourant sa vengeance, Nicolas retourne chez lui avec son précieux fardeau. Et découvre, stupéfait, la vérité : ce n’est pas Selena qu’il a enlevée, mais une inconnue ! Ravissante au demeurant : d’immenses yeux bleus dans un visage aux reflets d’ivoire, une robe de mousseline rose qui ne cache rien de ses formes provocantes... Et si, après tout, sa terrible méprise se révélait la plus délicieuse des erreurs ?

L'avis de Lila :

On ne présente plus Les frères Malory ! Premier opus d’une longue saga familiale, Le séducteur impénitent a la lourde charge de poser un cadre complexe, de présenter un grand nombre de personnages et de nous divertir également grâce à une charmante histoire d’amour. De ce fait, il y a un grand nombre d’éléments à appréhender pour le lecteur, ce qui ne se fait pas aisément.

Les premiers chapitres sont riches en protagonistes, à tel point que l’on se surprend parfois à s’arrêter pour tenter de se souvenir de qui est untel et quelle est sa relation avec les autres. L’envie de reposer le roman est alors tentante, mais on se souvient de son excellente réputation et l’on persévère. Heureusement, passés ces premiers chapitres troubles et déroutants, la relation entre nos deux héros commence et la magie opère.

On oublie instantanément la longue liste de personnages présentés pour se focaliser sur Nicolas et Reggie. Leur relation est à la fois singulière et romantique. La passion entre eux est immédiate et des sentiments bien plus profonds ne tardent pas à se joindre à la fête. Pourtant, Nicolas cache des blessures qui l’empêchent de se donner entièrement à Reggie, et le quiproquo qui les conduira à se marier n'y changera rien.

On assiste alors à une longue danse entre nos deux héros, qui s’adonnent avec plaisir au jeu du « Je t’aime, moi non plus ». On s’agacera parfois de leurs réactions respectives, même si l’on comprend leurs motivations. Nicolas se conduit comme un vrai goujat et Reggie perd souvent des occasions de s’énerver, mais malgré tout, on apprend à les apprécier et l’on s’attache à eux facilement. De plus, l’auteure est attentive à la psychologie des personnages et cela permet de rendre cohérents leurs sentiments et leurs attitudes.

Pour résumer, ce roman souffre de quelques longueurs et de passages qui sont susceptibles de perdre le lecteur, mais il est plaisant à lire malgré tout et il est indispensable pour attaquer la suite de la saga dont il pose les bases. La plume de Johanna Lindsey est efficace et la famille Malory suffisamment attachante pour faire oublier ces quelques défauts.

mercredi 15 février 2012

Mortelle signature d'Erica Spindler

Mortelle signature
d'Erica Spindler

Éditions Harlequin
Collection Best Sellers

Sortie le 1er juin 2011
Format  Poche / 501 Pages / 6,99€


Présentation de l’éditeur :

Ancienne inspectrice, Stacy Killian s’est installée à La Nouvelle-Orléans dans l’espoir d’y oublier les horreurs dont elle a été témoin et d’enfouir sa douleur au plus profond d’elle-même. Mais lorsqu’elle découvre sa voisine Cassie assassinée, son instinct de flic reprend le dessus : déterminée à venger son amie, elle se lance dans sa propre enquête du côté des jeux de rôles dont Cassie était adepte. Très vite, la piste se confirme, car deux autres personnes sont retrouvées mortes. Les meurtres, de plus en plus rapprochés et signés de lettres écarlates, visent tous des hommes et des femmes ayant eu affaire à Leo Noble, inventeur d’un jeu de rôles très prisé des initiés. Un jeu noir dont les participants s’affrontent tour à tour jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un en lice… Saisie d’effroi, Stacy comprend alors que l’assassin a engagé une partie bien réelle avec la police. Dans l’esprit de ce psychopathe, une seule règle : tuer. Tuer jusqu’à son dernier adversaire, afin de rester seul maître du jeu…

L'avis de Lila :

Le Lapin Blanc est un jeu de rôle tiré du roman de Lewis Carroll, Alice aux pays des merveilles. Particulièrement violent, ce jeu exige des participants qu’ils éliminent tous leurs adversaires, seul l'unique survivant pouvant gagner la partie. Ce qui apparaît comme un simple loisir inoffensif pour initiés prend une autre tournure lorsque les joueurs sont assassinés réellement, les uns après les autres.

Stacy Killian se retrouve impliquée bien malgré elle dans la partie après avoir découvert le corps sans vie de Cassie, sa voisine et amie, participante du jeu. Cette ancienne inspectrice espérait prendre un nouveau départ dans la vie après un drame personnel, mais son instinct d’enquêtrice reprenant le dessus, elle décide de mener sa propre enquête pour découvrir la vérité. Les personnages disposent d’une psychologie fouillée et l’on s’attache progressivement à eux. La relation entre Stacy et Spencer, l’inspecteur chargé de l’enquête, est très sympathique et l’on apprécie les scènes entre eux, dénuées de mièvrerie et de sentimentalisme au rabais.

Chapitre après chapitre, l’histoire prend forme et l’on découvre ce jeu étrange auquel s’adonne un tueur sadique et cruel. Très bien menée, l’enquête ne laisse rien au hasard et l’on suit avec intérêt ce roman au suspens savamment distillé. Si l’on découvre des indices au fur et à mesure de l’histoire et que l’on soupçonne rapidement certaines choses, il faudra attendre les dernières pages pour découvrir le nom du tueur et ses motivations profondes.

Sans être une lecture indispensable, Mortelle Signature est un bon roman très bien écrit qui ravira les amateurs du genre.


Zombie Thérapie tome 1 : Un cerveau pour deux de Jesse Petersen


Zombie Thérapie 
tome 1 : Un cerveau pour deux
de Jesse Petersen

Éditions Milady

Sortie le 24 juin 2011
Format Poche / 256 Pages / 6€


Présentation de l'éditeur :

Sarah et David sont au bord du divorce et tentent une thérapie de couple. Mais en arrivant à leur rendez-vous, ils trouvent leur conseillère conjugale en train de dévorer les clients précédents. Certes, ces gens sont morts, mais ils pourraient avoir la décence de se comporter comme tels !
Sarah et David voulaient sauver leur mariage, maintenant ils doivent sauver leur peau. Avant, elle faisait des listes, maintenant elle laisse des morceaux de cervelle partout. Avant, il passait son temps à jouer à Resident Evil, maintenant ça lui sert !

L'avis de Lila : 

La bit-lit est un genre littéraire qui commence à être très fourni et l’on peut se sentir dépassé par le nombre de sagas présentes en rayon, tant les titres, les couvertures et les histoires se confondent les unes aux autres. Zombie Thérapie réussit l’exploit de se détacher du lot et d’apporter un peu de fraîcheur et de nouveauté à un genre qui commence à tourner en rond.
Laissant de côté les vampires, loups-garous et autres bêtes fantastiques chères aux auteurs de bit-lit, Jesse Petersen propose une histoire de zombies toute en finesse et en humour. Exit également les super héros qui tombent passionnément amoureux au premier regard, ici, c’est un couple normal et au bord du divorce qui occupe le devant de la scène.

Dans un monde dévasté et envahi par les zombies, le danger rôde partout et Sarah et David auront fort à faire entre deux disputes. L’histoire repose en grande partie sur la découverte de ce nouveau fléau et l’apprentissage de la survie pour nos deux héros, sans occulter leur relation de couple pour autant. Attachants, drôles et sympathiques, on suit avec plaisir les péripéties et les états d’âme de Sarah et David. L’histoire est prenante, le rythme effréné et l’auteur alterne avec brio les scènes d’action et les moments plus calmes, propices à la remise en question pour ce couple qui accumule tensions et non-dits depuis longtemps.

Véritable cocktail d’humour, d’amour et d’action, ce roman jubilatoire apparaît comme une bouffée d’air frais dans le monde de la bit-lit. De ce fait, il séduira sans le moindre doute les lecteurs à la recherche de nouveauté, mais pourra laisser perplexes ceux qui ne se sont pas encore lassés des schémas classiques que l’on retrouve dans l’essentiel des romans du genre.



Real TV



Real TV
de Hieronymus Donnovan
hd Corp
Sortie le 25 février 2012
Format semi-poche / 210 pages / Prix 13€



Résumé :

Juin 1993, Machin-les-Mines, Pas-de-Calais

Rémi et Arnaud, deux potes, sont excités à l'idée de se lancer dans un week-end sans parents. Tout est prévu : télévision grand écran, Super Nintendo et VHS du vidéo-club (pornos inclus). Leur première partie de Super Mario-Kart commence, avec en fond sonore un peu de Nirvana,quand un évènement troublant va venir perturber leur petit week-end tranquille.
Les deux ados vont alors devoir faire face, chacun à leur façon, à des évènements violents et dérangeants. Ils seront entourés de personnages hauts en couleur : Willy, le black de deux mètres (crête de punk non comprise). Estelle, l'idéale féminin de Rémi et employée du vidéo-club. Mais aussi de Steven Spielberg.

Et bien sûr, il y a une fille sexy dans l'histoire.
Malheureusement pour elle, il y a aussi un grand méchant.


Avis de Chani :
Des parents partis en week-end, et deux ados geeks qui se préparent à passer les 48 prochaines heures à regarder des VHS et à jouer sur leur Super Nintendo, le tout sur fond de musique grunge, voilà le postulat de base de Real Tv. Sauf que la télévision va imploser, et que les choses iront de mal en pis…

Véritable concentré de culture nineties, Real Tv vous ramène vingt ans en arrière, quand Kurt Cobain était sur toutes les ondes, que Zelda et Mario étaient les jeux vidéo incontournables, et que pour regarder un film on utilisait encore des VHS. Si vous êtes nostalgiques de cette époque, vous allez être ravis par cet aspect du livre. Hieronymus Donnovan émaille son récit de références musicales, cinématographiques, ou de certains faits d’actualité comme la prise d’otage dans la maternelle de Neuilly. De la même manière, vous trouverez de nombreux clins d’œil disséminés dans le texte, comme par exemple le nom du voisin, monsieur Maillerse (cf. Mike Meyers de Wayne’s world), de Rémy (cf. C’est arrivé près de chez vous) ou encore Sarah (cf. Terminator et Sarah Connor). Bref, de ce côté-là c’est très réussi, nostalgie quand tu nous tiens !

Outre l’immersion dans les années 90, Real Tv c’est aussi, et surtout, un thriller plutôt bien ficelé, mêlant SF, gore et humour. Une fois l’intrigue en place, le lecteur se prend au jeu et veut absolument connaître le dénouement Le récit est dynamique, le style simple et fluide, et l’ensemble très visuel, le but recherché est donc atteint.
Alors bien sûr, il y a quelques défauts, avec des passages qui n’ont d’intérêt que pour l’aspect « ambiance des années 90 » mais qui n’apportent rien à l’histoire. Le chapitre complet dédié à la partie de Super Mario Kart est à mon sens superflu par exemple. Idem, l’intrigue en elle-même commence un peu tard, et on se demande au départ où l’auteur veut en venir, à part dépeindre une période révolue.

Real Tv est un roman à part, concentré de culture de la fin du siècle dernier qui ravira les nostalgiques comme les amateurs de thrillers délirants.

mardi 14 février 2012

La révolution Facebook de David Kirkpatrick

La révolution Facebook
de David Kirkpatrick

Éditions JC Lattès
Collection Essais et documents

Sortie le 5 octobre 2011
Grand Format / 477 pages / 20€


Présentation de l'éditeur :

Comment un étudiant de Harvard a-t-il créé – à dix-neuf ans – une entreprise qui a transformé Internet et comment a-t-il géré sa phénoménale croissance ? David Kirkpatrick, chroniqueur technologique chevronné du magazine Fortune, a bénéficié de la coopération complète des responsables de Facebook, de leurs collaborateurs et de leurs amis pour reconstituer l’histoire fascinante du site de réseautage social. Il nous montre comment Mark Zuckerberg, en donnant la priorité à la croissance sur les bénéfices, a refusé à maintes reprises de compromettre sa vision à long terme : dominer la communication sur Internet. Intuitions géniales, erreurs, ballet des collaborateurs et conseillers, chassé-croisé épique avec les capital-risqueurs – la firme de Palo Alto ne cesse de rebondir d’une innovation à l’autre pour devenir une entité qui a changé la vie sociale aux États-Unis et ailleurs.
Facebook est devenu une présence incontournable dans la pub et le marketing, avec des implications dans la politique, le monde des affaires, et même dans notre conception de l’identité individuelle. C’est cela, l’effet Facebook.

Une lecture captivante à tous les points de vue sur un monde de 750 millions d’habitants, le troisième pays de la planète.


L'avis de Lila :

Facebook est devenu un acteur incontournable sur internet et si tout le monde ne possède pas un compte à son nom, nul doute que très peu de personnes ignorent encore de quoi il s’agit. Véritable plongée au cœur du système, ce livre offre un aperçu inédit et passionnant du réseau social, mais surtout des hommes qui l’ont créé.
L’auteur connaît son sujet sur le bout des doigts et raconte l’histoire de Facebook avec force détails et anecdotes. Si l’on pouvait reprocher au film The Social Network d’afficher un parti pris à l’encontre de Mark Zuckerberg, le sentiment laissé à la fin de ce livre est identique, sauf que l’auteur au contraire semble pris d’une vraie affection pour le génie de l’informatique et le présente la plupart du temps sous un jour favorable et sympathique. Libre à chacun de se faire son opinion.

À travers ce livre, il est particulièrement intéressant de voir Facebook non pas comme les gens l’utilisent, mais comme ses créateurs souhaitaient qu’il le soit à l’origine. Découvrir les idées, les mises en application, les renoncements et les décisions qui ont conduit le site à devenir ce qu’il est aujourd’hui est passionnant. On s’amuse des anecdotes concernant les investisseurs qui font des pieds et des mains pour avoir leur part du gâteau, on s’interroge sur la véracité des accusations à l’encontre de Mark Zuckerberg et on s’étonne de la maturité du jeune homme et de sa faculté à prendre les bonnes décisions, même quand elles semblent fantaisistes de prime abord.

Un livre instructif et plaisant à lire donc, qui permet de mieux comprendre Facebook mais également le monde virtuel qui nous entoure. L’auteur nous épargne les termes techniques ou, le cas échéant, les explique avec des mots simples, et s’attache à rendre ce livre accessible à tous. Parfois même un peu trop, le vocabulaire employé semble à certains moments excessivement simpliste et tombe parfois également dans un langage familier, ce qui détonne un peu dans ce contexte.
Malgré tout, la présentation promettait un reportage éblouissant et une lecture captivante, et c’est effectivement le cas.


La dernière trahison

La dernière trahison
de Julie Garwood

Éditions J'ai lu
Collection Frissons

Sortie le 7 décembre 2011
Format Poche / 504 Pages / 7,40€


Présentation de l'éditeur :

Théo Buchanan, séduisant procureur Fédéral, est pris d'un terrible malaise lors d'une réception donnée en son honneur à La Nouvelle-Orléans. Lorsque la jeune chirurgienne, Michelle Renard, vient à son secours, elle ignore à quel point cette rencontre va bouleverser son existence et l'entraîner dans une aventure où l'amour n'est pas le seul maître du jeu. Bien décidé à la revoir, l'homme se rend à Bowen, petite ville entourée de marais, où Michelle a ouvert un dispensaire pour se consacrer aux gens du coin. Il découvre que la jeune femme est en danger : un gang d'escrocs a lancé a ses trousses un tueur à gages pour récupérer des documents compromettants qu'elle détient à son insu. Théo pourra-t-il protéger la femme qu'il aime et qui lui a sauvé la vie ?

L'avis de Lila :

Roman sans prétention, La dernière trahison possède pourtant des qualités indiscutables. Fort d’une construction audacieuse, mettant en parallèle les agissements des "méchants" et ceux des "gentils" tout au long du récit, il est difficile de lâcher l’histoire une fois commencée.
Car c’est là l’originalité de ce roman. Dès les premières pages, on sait qui sont les héros et qui sont les assassins. On connaît également leurs objectifs. Mais les apparences sont trompeuses et finalement, les véritables motivations de chacun ne sont pas celles qu’elles semblent être.

Les personnages sont tous travaillés avec soin, personne n’est parfait et tout le monde possède ses zones d’ombre. Nos deux héros, Théo et Michelle, sont sympathiques, on s’attache facilement à eux, à leurs univers respectifs et l’on prend plaisir à voir cette histoire d’amour naître entre eux. Ils sont entourés par une galerie de personnages tout aussi sympathiques et certains d’entre eux pourraient faire de bons premiers rôles dans d’autres romans, tant l’auteure a soigné leur profil et leur psychologie (et d’ailleurs, après une recherche rapide, c’est effectivement le cas).

De leurs côtés, les escrocs qui pourchassent Michelle ne sont pas en reste. Tous pourris, mais pas tous au même degré ! Ils ont chacun leurs propres buts, leurs propres raisons d’agir et ils n’hésitent pas à se doubler si l’occasion se présente. On a autant envie de suivre les passages qui leur sont consacrés que ceux qui concernent les héros. De plus, cet aspect du récit permet d’éviter à l’histoire d’amour un peu convenue et prévisible entre Michelle et Théo de prendre trop de place.

Le roman possède tout de même quelques défauts et n’épargne pas certains clichés, mais c’est un bon roman, bien écrit et présentant une intrigue bien ficelée qui devrait ravir les amateurs de romantic suspense, mais pas que.


Fatale étreinte de Nina Bruhns

Fatale étreinte
de Nina Bruhns

Éditions Harlequin
Collection Nocturne

Sortie le 1er Novembre 2011
Format Poche / 280 Pages / 5,20€

Présentation de l'éditeur :

Le cœur battant, Aube dévisage Galen McManus qui se tient en face d’elle, ténébreux, magnifique, troublant à en perdre la tête. Non seulement il vient de lui avouer sans crainte qu’il est un démon, une des créatures qu’elle-même et sa famille pourchassent sans pitié depuis des siècles. Mais voilà qu’avec un aplomb sidérant — et le plus désarmant des sourires — il lui propose un marché aussi fou que séduisant : si elle accepte de passer cinq nuits d’amour avec lui, il lui donnera la pierre du démon, le diamant que son père a cherché toute sa vie et qui lui apportera la reconnaissance et le respect dont elle a toujours rêvé…

L'avis de Lila :

Les Nocturnes se suivent et ne se ressemblent pas. Certains brillent d'ingéniosité, d'audace et se révèlent être de véritables petits bijoux, tandis que d'autres seront oubliés aussitôt après avoir été lus. Fatale Étreinte se rapproche plus de cette seconde catégorie. Petit roman sympathique, il raconte l'histoire d'une jeune femme, Aube, aux prises avec un démon des plus séduisants, Galen McManus. Le synopsis de départ est des plus alléchants, promettant des moments enfiévrés entre nos deux héros, ennemis de toujours, réunis par un pacte inattendu et devant faire équipe pour lutter contre des ennemis bien mystérieux.

L'auteure soigne son décor et propose un contexte travaillé et fourni en détails. On sent son implication et sa volonté de donner vie à un univers mûrement réfléchi, et de ce côté là, c'est une réussite. Son écriture est fluide et accessible, plutôt agréable à lire et les pages se tournent vite. Cependant, l'histoire est finalement assez convenue et prévisible, le démon pas si démoniaque que ça et les personnages souffrent d'un manque de profondeur certain, ce qui peut parfois agacer pendant la lecture. La relation entre Galen et Aube n'en demeure pas moins plaisante à suivre, même si on devine aisément ce que l'auteure a prévu pour eux, et ce, dès le début.

Ce roman possédait tous les ingrédients pour donner lieu à une histoire intense et passionnante, mais le charme peine à prendre, la faute en revient principalement aux nombreux clichés présents et au manque de psychologie des personnages, tant principaux que secondaires. Il s'agit au final d'une lecture sympathique et qui permet de passer un moment agréable, mais qui sera rapidement oubliée.

Lune de miel, Lune de sang Anthologie bit-lit de Collectif : Butcher, Armstong, SaintCrow...

                           Lune de miel, Lune de sang
                             Anthologie bit-lit
                  Collectif : Butcher, Armstong, SaintCrow...
                 
Editions Milady 

Sortie le 2/12/2011
Format poche / 480 pages / 8€



Présentation de l'éditeur :

Tous les jeunes couples rêvent d'une lune de miel inoubliable et romantique. 
Mais que faire quand des forces surnaturelles s'invitent à la noce ?
 Retroouvez les personnages de vos séries de bit-lit dans neuf aventures signées par les maîtres du genre : Kelley Armstrong, Jim Butcher, Rachel Caine, P.N Elrod, Caitlin Kittredge, Marjorie M Liu, Katie MaAlister, Lilith SaintCrow, Ronda Thompson.
Neuf auteurs, neuf nouvelles… et neuf façons différentes de vivre sa lune de miel.
 Vous aussi, sautez le pas et dites « oui » !

Avis Asmodée

Avec du talent et de l'imagination, un thème à priori loin d'être évident peut donner naissance à un excellent recueil. C'est le cas de Lune de miel, Lune de sang, au titre explicite quant au contenu de son sommaire. La fantaisie urbaine et le rituel de la lune de miel sont les points communs autour desquels tournent les histoires élaborées par les neuf plumes au chevet de l'ouvrage. Premier constat après lecture : les nouvelles qui nous sont proposées ici contribuent chacune à donner une uniformité au recueil. Les textes se succèdent avec des styles et des personnages différents, mais en conservant un certain état d'esprit. L'intérêt apporté par les intrigues se veut constant, et chacun des auteurs parvient à s'approprier le sujet à sa manière. 

Le voyage d'une lune de miel est propice pour mettre en scène un assortiment de récit qui fait la part belle à la vie de couple, avec ses joies et ses contraintes. L'amour est ainsi à l'honneur, bien que se préservant de tout excès sentimental. On retrouve pêle-mêle un détective qui enquête sur la disparition d'une jeune mariée, un couple de loups-garous obligé d'en découdre avec des rivaux plutôt que de consommer leur union fraîchement célébrée, une flic et un sorcier en vacances dans un hôtel où les mariés ont la fâcheuse tendance à se faire assassiner… Humour et action ne manquent pas au fil des pages, le tout relevé par une généreuse dose de mystère.

L'une des curiosités spécifique de l'anthologie est de voir des auteurs fameux tels que Kelley Armstrong, Caitlin Kittredge ou Jim Butcher nous gratifier pour l'occasion de spin-offs de leurs séries fétiches. C'est notamment le cas pour Femmes de l'Autremonde ou du détective Harry Dresden. Que ceux qui ne connaissent pas lesdites séries se rassurent, les histoires sont autonomes et peuvent être appréciées indépendamment. Les univers inédits ne sont pas pour autant en reste. Preuve en est, la prestation de Lilith SaintCrow qui signe l'une des meilleures nouvelles avec Pour le pire, l'histoire d'une chasseuse de vampire et de son époux loup-garou qui doivent nettoyer ensemble – bien sûr durant leur lune de miel – un nid de buveurs de sang qui se développe dans une petite ville. Probablement, d'ailleurs, ma nouvelle favorite.

L'élaboration d'un recueil de ce type expose toujours au risque de redondance, lorsque les nouvelles ne parviennent pas toujours à se renouveler. Ce n'est pas le cas avec Lune de miel, Lune de sang qui procure du plaisir de la première à la dernière page. Les aficionados de bit-lit, qui ne sont pas rebutés par le contexte de la lune de miel, se régaleront.


Parutions Milady et Milady Graphics Février 2012




Fantasy :

Codex Alera 
Tome 2 : La Furie de L’Academ
de Jim BUTCHER

17 février 2012
Poche / 9,70

Présentation de l'éditeur

Depuis des siècles, les habitants d’Aléra ont recours aux furies – les forces élémentaires de la terre, de l’air, du feu, de l’eau, du bois et du métal – pour protéger leur monde des agressions. Mais nulle furie ne peut les préserver des dangers qui les menacent de l’intérieur.
Une mystérieuse attaque venue de par-delà l’océan a affaibli le Premier Duc. S’il est déchu de son trône, une sanglante guerre civile sera inévitable. C’est à Tavi, le seul homme dépourvu de furies, que revient la responsabilité de déjouer les tentatives d’assassinat et les trahisons au sein du cercle d’espions du Premier Duc…
Les Révélations de Riyria 
Tome 1 : La Conspiration de la Couronne
de Michael J. SULLIVAN

17 février 2012
Poche / 8,20

Présentation de l'éditeur

Royce Melborn, habile voleur, et son compagnon mercenaire, Hadrian Blackwater, gagnent confortablement leur vie en menant des missions dangereuses pour les nobles intrigants. Mais les voilà soudain les boucs émissaires d'un complot visant à assassiner le roi. Condamnés à mort, ils n'ont qu'une seule issue Ainsi commence ce conte épique.
La Légende de Driszzt
Tome 10 : Une Nouvelle Aube
de R.A. SALVATORE

17 février 2012
Poche / 8,20

Présentation de l'éditeur

Le démon Errtu ourdit sa vengeance. Il poursuit Drizzt par-delà les mers et les étendues gelées, lançant tous ses sbires à ses trousses. Pour lui échapper, l’elfe noir se rend dans les contrées barbares où les nains tentent de passer un accord diplomatique. Mais la situation dégénère quand une naine retrouve par hasard l’Éclat de cristal. Errtu s’en empare. Drizzt et ses compagnons doivent alors livrer une guerre implacable au démon et à ses serviteurs, mais aussi composer avec le plus puissant artefact de Faerûn.
Et comme toujours le cristal se révèle plein de surprises…
Bit-lit :

Le Sang du Rock
Tome 1 : Wicked Game
de Jeri SMITH READY

17 Février 2012
Poche / 8,70

Présentation de l'éditeur

Ciara a accepté un stage dans une station de radio locale dont les émissions nocturnes semblent provenir d'un autre espace-temps. Le secret des DJ : ce sont des vampires, à tout jamais retenus à l'époque à laquelle ils ont été convertis. Mais le rachat de l'entreprise met ces derniers en danger. Sans la station, et le lien qui les unit à leurs différentes époques, ils sont condamnés à se transformer en stupides fantômes du passé. Et Ciara ne tolère pas du tout cette politique de rachat.
Le Monde de la Nuit 
Tome 2 : L’Etreinte des Ténèbres
de Jeaniene FROST

17 Février 2012
Poche / 8,70

Présentation de l'éditeur

Kira Graceling, détective privé à Chicago, aurait dû passer son chemin. Mais son sens du devoir lui interdit d'ignorer les gémissements de douleur qu'elle entend. La victime, Mencheres, est un maître vampire qui pensait n'avoir plus rien à découvrir de la vie. Jusqu'à ce que Kira entre dans la sienne : intrépide, adorable et humaine, elle n'hésite pas à braver la mort pour le sauver. Il brûle d'amour pour elle, mais le danger se rapproche, et Mencheres doit choisir entre la femme qu'il désire et un plongeon dans la plus noire des magies.
La Fille du Soleil Noir
Tome 2 : Anges Noirs
de M.L.N. HANOVER

17 Février 2012
Poche / 8,20

Présentation de l'éditeur

Un tueur en série a élu domicile à La Nouvelle-Orléans, une ville où règnent tradition vaudou et magie noire. Avec l'aide de Karen Black, ancien agent du FBI, Jayné mène une course contre la montre pour trouver la prochaine victime du démon. Mais plus elle se rapproche de son objectif, plus elle apprend à se méfier des apparences. Quand de terribles secrets remontent à la surface, Jayné est confrontée à un adversaire qui la connaît très bien et qui n'aura de répit que lorsqu'il aura anéanti tous ceux qui lui sont chers.
Cassandra Palmer 
Tome 5 : L’Emprise de la Lune
de Karen CHANCE

17 Février 20121
Poche / 9,70

Présentation de l'éditeur

Être la Pythie est un boulot à plein temps qui ne laisse pas beaucoup de temps libre. Entre ses pouvoirs à maîtriser et ses problèmes affectifs avec Mircea, un vampire incroyablement sexy au passé trouble, Cassie ne sait plus où donner de la tête. Et comme si ça ne suffisait pas, elle doit préparer son intronisation, qui la fera accéder officiellement au poste de Pythie. Mais ce n'est pas du goût de tout le monde. Quelqu'un est prêt à tout pour empêcher la cérémonie d'avoir lieu. Et le plus simple pour y parvenir est tout simplement de se débarrasser de la principale intéressée.
Queen Betsy
Tome 6 : Vampire et Fauchée
de Mary Janice Davidson

17 Février 2012
Poche / 7,60

Présentation de l'éditeur

Avec son mariage qui approche à grands pas, Betsy est complètement surchargée. Heureusement, Betsy n'est pas du genre à perdre son sang-froid. Mais quand Sinclair, son fiancé, disparaît en même temps que ses amis et ses proches, Betsy se met à paniquer. Seule, inquiète pour les gens qu'elle aime, elle ne peut faire confiance à personne pour les retrouver et découvrir qui est derrière tout ça. Et elle ignore encore que son enquête va changer la face du monde des vampires.
Licence:

Doctor Who d’Oli SMITH
L’Horloge Nucléaire


17 Février 2012
Poche / 7

Présentation de l'éditeur

Une course contre la montre, quand le temps file à rebours !
Colorado, 1981. Appletown a tout du village idyllique. À se demander ce que le Docteur, Amy et Rory ont à y faire… jusqu’à l’arrivée de deux étrangers pour le moins surprenants : un savant fou et le Docteur lui-même !
Et bientôt la mort frappe ! Le Tardis est cloué au sol ! Le Docteur est pris au piège ! Le temps file à rebours ! Seuls les secrets enfouis d’Appletown pourront peut-être sauver nos héros des couloirs du temps avant qu’il ne soit trop tard.

Mass Effect
Tome 1 : Révélation
de Drew KARPYSHYN

17 Février 2012
Poche / 8,20

Présentation de l'éditeur

Les sociétés les plus avancées de la galaxie dépendent toutes de la technologie des Prothéens, une espèce disparue il y a environ cinquante mille ans. Après la découverte d’équipements prothéens sur Mars en 2148, l’humanité, la plus jeune des espèces interstellaires, se lance aux quatre coins de l’Univers et lutte pour se faire une place au sein de la communauté galactique.
Aux confins de l’espace colonisé, le contre-amiral et héros de guerre de l’Alliance, David Anderson, explore les décombres d’une base de recherche militaire top-secrète. Les ruines sont jonchées de cadavres. Qui a attaqué la base et pourquoi ?
Kahlee Sanders, la jeune scientifique mystérieusement disparue quelques heures avant le massacre de ses collègues, est le principal suspect. Mais sa traque suscite plus d’interrogations que de réponses. Anderson, associé à un agent extraterrestre à qui il ne peut se fier, et poursuivi par un implacable assassin, lutte contre l’impossible sur des mondes inconnus et découvre une sinistre conspiration. De celles qui peuvent vous coûter la vie…
Science-fiction :

La Trilogie du Vide 
Tome 1 : Vide Qui Songe
de Peter F. HAMILTON 

17 février 2012
Poche / 10,70

Présentation de l'éditeur

Au centre de notre galaxie s’ouvre le Vide, un univers artificiel créé il y a des milliards d’années par des êtres inconnus, voilé par un horizon événementiel insondable. Son fonctionnement entraîne la disparition de la matière des étoiles qui l’entourent. Le prophète Inigo représente peut-être la clé de cette énigme, avec ses rêves d’une vie merveilleuse sur un monde caché au sein du Vide. Quand il disparaît sans laisser de traces, ceux qui croient en ses visions se mobilisent pour accomplir un pèlerinage jusqu’au Vide, malgré les risques.



Captain Swing et les Pirates Electriques de Cindery Island,
de Waren ELLIS


17 Février 2012
Comics / 15,20€

Présentation de l'éditeur
Londres, 1830. Le jeune flic Charlie Gravel ne cesse d’être témoin de choses qu’il ne devrait pas voir : un navire volant, des pirates armés d’étranges artefacts électrique… et un capitaine qui nargue la police. Un révolutionnaire qui défie le la loi pour remettre au peuple la science et ses miracles et les libérer du joug des puissants. Dans les rues, on murmure le nom de Spring-Heeled Jack…
Mais il préfère qu’on l’appelle Captain Swing.
Voici son histoire.