Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 11 décembre 2011

Genius Squad


 
 
 
Genius Squad
de Catherine Jinks
Éditions MsK

Sortie le 14 septembre 2011
Broché / 461 pages / Prix 17 €





Présentation éditeur


Un an après son passage à l’Institut Axis, Cadel Piggott ne va pas tarder à découvrir que plusieurs génies valent souvent mieux qu’un seul !
Après avoir mis sous les verrous le menaçant Prosper English et abandonné ses activités de hacker surdoué, Cadel a du mal à rebondir. Il ignore qui il est vraiment, le lieu de sa naissance et le nom de son père ; il a atterri dans une famille d’accueil qui le surveille constamment.
Alors qu’un an plus tôt il s’efforçait de dominer le monde, il se retrouve maintenant coincé par l’heure du dîner ou les jours de lessive.
L’union fait-elle la force ? En rejoignant GENIUS SQUAD, un groupe de jeunes génies de sa trempe, Cadel est peut-être entré dans le seul système capable de défier son QI exceptionnel.

Avis de Chani 

Cadel a été placé en famille d’accueil après avoir échappé aux griffes de son père. Malgré l’attention que lui portent sa mère adoptive et Fiona, sa tutrice des services de la protection de l’enfance, le jeune surdoué s’ennuie et ne rêve que de pouvoir passer de nouveau ses journées devant un ordinateur.
Quand de soi-disant travailleurs sociaux vont lui proposer d’intégrer une structure spécialisée pour adolescent précoces, Cadel va sauter sur l’occasion et convaincre Fiona de l’y inscrire. La réalité est un peu plus complexe, et il va de nouveau se trouver confronté à son « père » et ses machinations.

Le récit commence lentement, le lecteur découvre d’abord la nouvelle vie du héros dans sa famille d’accueil, et ce n’est que lorsque Cadel intègre la Genius Squad que l’histoire démarre réellement et devient très prenante.
Catherine Jinks propose un roman très rythmé, où les secrets sont enfin révélés, les complots démasqués, et l’identité de Cadel officialisée. L’intrigue est parfaitement déroulée, et les personnages attachants, même si certaines ficelles sont parfois un peu grosses.
Genius Squad étant un thriller sur fond de hacking, il y a tout un vocabulaire informatique qui peut dérouter le lecteur qui n’y connaît rien (comme moi). Même si cela n’est pas très gênant, je n’ai par exemple pas pu partager les émotions des personnages à certains moments vu que je n’ai pas bien compris ce qu’ils faisaient…
C’est vraiment le seul reproche que l’on puisse faire à ce livre qui, par ailleurs, est très bien construit et intelligent. Je suis certaine que les geeks et autres apprentis informaticiens seront totalement conquis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire