Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 1 août 2011

L'île du sommeil de Fabrice Colin

L'île du sommeil
de Fabrice Colin

Éditions Flammarion

Sortie le 15 juin 2011
Format Poche / Pages 175 / Prix 6,50€

Présentation de l'éditeur

Après un accident de vélo, Eelian se retrouve dans un monde parallèle, peuplé de créatures extraordinaires : Elemm, le grand cerf, Oloon, l'homme-loup, le Picancroque, avec sa tête de citrouille, et Marvelle, la fée végétale. Tous l'entourent de leur affection, et Eelian en oublie presque ses parents et son grand-père, qui attendent son réveil. Pourtant, Eelian devra bientôt affronter d'effrayants personnages : le pirate Minuit-moins-une et le terrible docteur Mortès.

Avis de Kamana

Une histoire mignonne et agréable qui nous emporte dans un monde étonnant, celui de Noctance.

Eelian fait la course à vélo avec ses amis, et suite à un accident, se réveille dans une forêt, seul adossé à un chêne. Il aperçoit bientôt un cerf, l'Esprit de la Forêt, qui lui parle et lui demande de le suivre jusqu'à une mare. Là, il s'approche et se voit couché sur un lit d’hôpital dans sa chambre, branché à des machines. Cette vision lui permet de comprendre qu'il est entre deux mondes, entre la vie et la mort. Mais que va-t-il lui arriver ? Et surtout, le choix de rentrer chez lui et grandir parmi les siens lui appartient-il ?

Noctance, voilà où se trouve Eelian ! Très vite, il fait connaissance avec les habitants de ce lieu extraordinaire : l'étrange épouvantail Picancroque, la fée vêtue de feuilles, la douce Marvelle, l'ours géant sans bras mais au grand cœur, Peluche et enfin Oloon, l'homme-loup le protecteur de la troupe. Une très forte amitié se crée avec ses nouveaux amis au point que le temps passe et qu'Eelian en oublie sa famille et la véritable raison de sa présence dans ce monde. Un événement va ramener le garçon à la "réalité", si je puis dire, lorsque Peluche arrive porteur d'une triste nouvelle : Frère Ocre, celui qui sait comment quitter Noctance a disparu. Il a été kidnappé par le féroce docteur Mortès. Pour le retrouver ils n'auront d'autre choix que d'aller à la rencontre des pirates et surtout de leur redoutable chef, Minuit-moins-une.

Une épopée tendre, drôle mais au suspense tenace aussi pour les plus jeunes. Le choix des protagonistes est très intéressant : un homme-loup, un épouvantail et même un ours sans bras auraient pu être des personnages terrifiants mais l'auteur a choisi d'en faire des gentils, ce qui fait déjà une des particularités de l'histoire. L'autre aspect attrayant sont les véritables méchants, des pirates sans foi ni loi, armés jusqu'aux dents ainsi que tous les habitants de Pavillon Noir. Dans cette ville se côtoient des êtres étranges, voire affreux, une véritable fourmilière de tous les monstres de notre enfance. Ce mélange crée un ambiance amusante et accueillante aussi, si, si !

A côté de l'historie, le livre est imagé à certaines pages venant appuyer le récit de très beaux dessins aux moments les plus propices. Ainsi notre imagination est guidée par ces représentations et permettent au jeune lecteur de s'approprier les lieux et personnages. Les intitulés de chaque chapitre sont souvent poilants, donnant au lecteur une très bonne idée de ce qui va arriver. Ils sont eux aussi accompagnés de croquis ravissants correspondant à l’énoncé. Le graphisme de la couverture est très beau et accrocheur, la preuve mes enfants n'ont pas arrêté de faire des commentaires !

L'île du sommeil est une très belle histoire, centrée sur cet aspect qui nous trouble tous tant à savoir : où va notre esprit pendant un coma ? Pensons-nous ? Tout comme Eelian allons-nous dans notre île à nous ? Un récit qui n'est pas sans rappeler un autre roman que l'auteur a écrit bien après pour des lecteurs plus grands encore.

La relève est assurée, ma fille de 11 ans n'a pas attendu que je le finisse pour le commencer et mon fils de 6 ans m'en a demandé la lecture !

Je tiens à remercier l'auteur Fabrice Colin ainsi que les éditions Flammarion pour ce bel ouvrage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire