Le monde du dessous


Le monde du dessous
Charlotte, Emily, Branwell et Anne Brontë

Éditions J'ai lu

Sortie le 12 janvier 2011
Format poche / 313 pages / 7,60 €


Présentation de l'éditeur

Tout le monde connaît les soeurs Brontë : Charlotte, Emily et Anne. Mais le frère, Branwell ? Et leur enfance dissimulée à inventer des mondes et des langages ? À travers poèmes et proses inédits, ce recueil reconstruit le cheminement imaginaire - " le monde du dessous ", écrivait Charlotte - au coeur de la création romanesque des Brontë et lui donne tout son sens.


L'avis de Scende

Le livre s’ouvre sur une préface qui nous présente les personnages du monde imaginaire des Brontë et nous nous retrouvons pleinement impliqués. En ouvrant le livre, nous sommes plongés dans les poèmes et autres correspondances des enfants Brontë. Chaque texte ou extrait nous permet de retracer peu à peu le monde imaginaire, le monde du dessous.

L’ouvrage est composé de quatre parties, chacune affiliée à un membre des enfants Brontë. La première citée est Charlotte et nous trouvons ici de nombreux poèmes et extraits de journaux intimes, des récits et des lettres qui nous permettent de retracer non seulement son monde imaginaire, mais également sa vie.

La seconde partie concerne Branwell, le frère souvent dans l’ombre. En effet, si l’on connait bien Charlotte et Emily pour leurs ouvrages (Jane Eyre et Les hauts de Hurlevent, principalement), nous ne connaissons que peu Branwell et Le monde du dessous met quelque peu l’accent sur ses œuvres. Ici, le champ lexical se montre triste et Branwell en use à travers poèmes et chansons.

La troisième partie présente les œuvres d’Emily, principalement des poèmes encore une fois, mais le lecteur en apprend un peu plus sur cet auteur grâce à de nombreuses anecdotes.

Enfin, nous retrouvons Anne Brontë dans ses poèmes et correspondances. Anne se trouve si proche d’Emily que de nombreuses fois, elles sont qualifiées de jumelles, et leurs écrits s’en ressentent. Alors que Charlotte et Branwell développent le monde du dessous Angria, Anne et Emily créent le pays de Gondal, plus rude et plus austère qu’Angria.

En ouvrant cet ouvrage, je me suis vue replongée dans les livres que nous devions lire à l’école et celui-ci, grâce à la variété de ses œuvres en fait un bien étonnant livre.
La prose variée ravira les amateurs de poésie et ces poèmes inédits en font un livre des plus intéressants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Webzine