Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 22 décembre 2010

Bal de givre à New York de Fabrice Colin

Bal de givre à New York
de Fabrice Colin


Éditions Albin Michel

Sortie le 5 janvier 2011
Grand Format / Prix 13,50€




Présentation éditeur

Anna Claramond ne se souvient plus de rien.
Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte les assiduités du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. Qu’elle est en danger. De plus, des indices et des messages sont semés à son attention par l’insaisissable Masque, un fugitif recherché.
Qui est son ennemi, qui est son ami ? Anna sait qu’elle doit se souvenir. Mais que lui réservera sa mémoire une fois retrouvée ?


Avis de Kamana

Époustouflant ! Voilà un des mots qui nous viennent à l’esprit en finissant ce roman. Comme à son habitude Fabrice Colin étonne par son talent, son ingéniosité. Que dire de plus sinon des éloges encore et encore !

Bal de givre à New York n’est pas un livre comme les autres – mais avouons que l’auteur non plus n’écrit pas comme ses confrères – où l’histoire suit son bonhomme de chemin tranquillement et où tout s’emboîte au fur et à mesure. Non ! Ici c’est face à l’inconnu que nous avançons. Tout comme Anna nous appréhendons à chaque pas le passé, le présent et l’avenir. Car dans cette ville rien ne paraît réel, les monuments, les édifices sont comme sortis tout droit d’un rêve. L’atmosphère y est blanche, froide, un hiver perpétuel où des verrières et des ponts suspendus viennent accentuer cette impression d’étrangeté, de mystérieux. Comme à son habitude Fabrice Colin s’attarde beaucoup sur le décor environnant les personnages ce qui renforce l’effet de fraîcheur, de gel, de givre !

Dans cette ambiance hivernale, cotonneuse, nous suivons Anna, dix sept ans fille d’un grand architecte new-yorkais à l’origine de la plupart des édifices. Elle se réveille comme amnésique ne se souvenant que de son nom, les souvenirs refaisant surface progressivement. La Limousine blanche de Wynter vient de la percuter et à partir de cet instant le jeune homme, fils d’une des familles les plus riches de la ville, fera tout pour qu’Anna s’installe chez lui. Il veut conquérir son cœur et la mettre en sécurité car le Masque, un bandit qui enlève les jeunes filles, en a après elle. Entre la vérité sur la disparition de ses parents, l’homme masqué qui veut s’emparer d’elle et Wynter qui la couve, la surveille comme une prisonnière, Anna devra sortir du brouillard et faire des choix.

Les personnages sont à l’image du décor, oniriques, étonnants, surprenants. Nous sommes vite interloqués face à Jacob le major d’homme d’Anna, ainsi que par Iris la sœur de Wynter. Tous les protagonistes ont une particularité étrange, une aura plus ou moins douteuse et cela renforce notre attrait pour l’histoire. Si le récit parfois surprend, il n’en reste pas moins captivant. Il reflète l’état de doute, d’insécurité et surtout d’ignorance d’Anna – n’oublions pas qu’elle est amnésique.

Le voile constant, omniprésent qui nous cache la vérité va se lever vers la fin, nous surprenant par cette révélation - même si des indices nous sont donnés ça et là par l'auteur tout le long du récit. Ne vous étonnez donc pas qu’en fermant ce livre vous reveniez sur toute votre lecture, sur tous les points du récit et tout vous paraîtra clair, logique mais surtout beau.

Une histoire sublime et tragique à lire impérativement !

2 commentaires: