Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

samedi 14 mars 2009

Les Chroniques de MacKayla Lane, Tome 1 : Fièvre Noire de Karen Marie Moning

Les Chroniques de MacKayla Lane
Tome 1 : Fièvre Noire
de Karen Marie Moning

Édition J'ai lu

Sortie le 9 mars 2009
Format semi-poche / 413 pages / 12 €


Présentation de l'éditeur :

« Ma philosophie tient en quelques mots: si personne n'essaie de me tuer, c'est une bonne journée. Autant vous le dire, ça ne va pas très fort, depuis quelque temps. Depuis la chute des murs qui séparaient les hommes des faës. Pour moi, un bon faë est un faë mort. Seulement, les faës Seelie sont moins dangereux que les Unseelie. Ils ne nous abattent pas à vue. Ils préfèrent nous garder pour... le sexe. 

Au fait, je m'appelle MacKayla Lane. Mac pour les intimes. Je suis une sidhe-seer. 

La bonne nouvelle : nous sommes nombreux. 
La mauvaise : nous sommes le dernier rempart contre le chaos.» 


Avis de Chani :

Au départ, la petite MacKayla vit dans une petite ville de Géorgie, aimée et entourée de ses parents et de sa soeur Alina, partie étudier à Dublin depuis quelques mois. Sa seule préoccupation est de s'assurer que son vernis à ongles est en accord avec sa tenue, et son plus gros souci de trouver LA paire de chaussures qui ira le mieux avec sa robe sans qu'elle ait mal aux pieds... C'est dire...
Sa vie bascule le jour où on lui annonce que sa sœur a été assassinée à Dublin. Elle décide de partir pour Dublin élucider le mystère de sa mort, d'autant que peu de temps avant de mourir, Alina avait laissé un message étrange sur son répondeur.
Arrivée à Dublin, Mac va voir ses repères se troubler et son petit univers s'écrouler.

Les premières pages, j'avoue avoir été agacée par Mac qui me rappelait un peu Sookie (True Blood). Mais au fil des pages, on la découvre tenace, rusée, intelligente, battante : la jeune fille écervelée fait peu à peu place à une vraie guerrière. 
La transformation, il faut bien l'avouer, tient surtout au fait que sur son chemin s'est trouvé Jéricho Barrons, officiellement libraire, mais qui possède des dons quelques peu étranges... 
Dans ce Dublin en apparence normal, il va l'aider et la préparer à assumer sa mission de Sidhe-Seer. Pas gratuitement, bien entendu. Antipathique et agaçant, il est l'antithèse de la lumineuse Mac, et n'obéit qu'à ses propres règles, et entend bien les imposer à autrui, laissant deviner des motivations secrètes, et troubles.
Barrons est typiquement le personnage qu'on adore détester, puis qu'on finit par aimer, même si on ne lui fait pas confiance. Le duo qu'il forme avec Mac fonctionne à merveille et est un des intérêts majeurs du livre.
Quant à l'intrigue, elle est bien ficelée, on suit l'enquête de Mac, les indices sont donnés au compte gouttes, tenant le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire