Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 6 avril 2021

Rêve de Fevre de George R.R. Martin


Rêve de Fevre
de George R.R. Martin

Éditions J'ai lu

Réédition le 13 janvier 2021
Format poche / 512 pages / 8,90 €


Présentation de l'éditeur :

Mississippi, 1857. Joshua York, armateur aux allures de dandy gothique, offre des fonds illimités pour faire construire le navire le plus rapide et le plus somptueux que le fleuve ait jamais connu. En échange de quoi il exige de rester maître des horaires et des destinations, et surtout qu'on ne le dérange sous aucun prétexte dans sa cabine hermétiquement close, dont il ne sort qu'une fois la nuit tombée. Voilà enfin l'occasion qu'attendait le capitaine Marsh, vieux loup de rivière aux proportions gargantuesques, pour relancer sa compagnie en perte de vitesse. Mais bientôt, une vague de meurtres ensanglante le sillage du Rêve de Fevre...


L'avis de Lauryn :

Déjà publié sous le titre Riverdream, Rêve de Fevre est un roman fantastique où les vampires occupent une place centrale, avec une originalité plutôt rafraîchissante. En effet, dans cette histoire, George R.R. Martin considère ses vampires comme une race à part entière. S’ils conservent certaines caractéristiques communes à ces créatures, comme vivre la nuit ou boire du sang, l’auteur explique cette différence par des raisons génétiques. Il leur est donc impossible de transformer un humain en vampire, puisque ce sont deux races distinctes. Exit, donc, le concept de malédiction. J’ai trouvé cette idée très intéressante et traitée avec soin. Le lecteur n’est pas laissé dans le flou, tout est clairement expliqué au fil du récit grâce à l’interaction entre Abner et Joshua.

Nous suivons donc Abner, un héros atypique qui n’est pas sans rappeler celui du Voyage d’Haviland Tuf - très grand, obèse et moche - propriétaire d’une compagnie de vapeurs en difficulté financière. Il fait la rencontre d’un étrange dandy à la peau pâle, Joshua York, qui lui offre l’opportunité de faire construire le bateau le plus rapide du fleuve. Abner saute sur l’occasion sans la moindre hésitation. Son rêve, bien entendu, va virer au cauchemar.

L’histoire est assez simple et George Martin se concentre sur les relations entre les personnages et, surtout, sur la mise en place de ce peuple de la nuit que Joshua cherche à sauver de son éternelle soif de sang. L’ensemble est donc assez psychologique et peu rythmé, malgré quelques scènes violentes, et certains passages m’ont semblé trop longs. Il faut dire qu’en ce moment, je suis davantage d’humeur à lire des romans très speed. Malgré tout, j’ai apprécié de découvrir cette histoire au fil du fleuve Mississippi, pour laquelle l’auteur s’est bien documenté, notamment sur les navires à vapeur. Le final, s’il ne provoque aucune surprise, est logique et bien amené.

Les personnages sont sans conteste le point fort de ce roman. Tout est construit autour du trio Abner-Joshua-Damon (le “méchant” de l’histoire) et c’est grâce à leur psychologie développée, à leurs caractères à la fois différents et travaillés en profondeur, que l’histoire prend toute sa dimension. Elle n’est rien sans l’obsession d’Abner pour son vapeur Rêve de Fevre, sans la volonté farouche de Joshua de sauver son peuple et, a contrario, de la folie de Damon. Chacun met sa pierre à l’édifice, provoquant ainsi une succession d’événements qui ne peuvent que finir dans le sang. Les sentiments qu’ils provoquent chez le lecteur donnent une dimension nouvelle à l’histoire, et c’est la véritable réussite de ce roman.

Côté style, ceux qui connaissent George R.R. Martin ne seront pas dépaysés. Il y a tout ce qu’il faut, là où il faut, pour donner naissance à une belle histoire. Si vous voulez découvrir les vampires sous un autre jour que la classique créature mythique de la nuit, lancez-vous sans hésiter !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire