Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 12 mai 2021

Wild Crows, Tome 1 : Addiction de Blandine P. Martin



Wild Crows
Tome 1 : Addiction
de Blandine P. Martin

Éditions Blandine P. Martin

Sortie le 4 décembre 2020
Format broché / 332 pages / 14 €



Présentation de l'éditeur :

L'amour n'a pas de loi. Traverser deux états pour rencontrer son père biologique n’effraie pas Joe. En revanche, se retrouver face au leader d’un club de bikers ne figurait pas dans ses plans. Joe va devoir prendre ses marques dans ce monde dont elle ne maîtrise pas les codes, celui des hors-la-loi. Faire sa place au sein d’un groupe de bikers en tant que femme n’est pas chose facile. Joe va se heurter à des mœurs bien loin des siennes. Cependant, elle ne peut le nier. Malgré leurs différences, le sang qui coule dans ses veines ne la trompe pas : elle est l’une des leurs. Mais vivre sans contraintes n’est pas sans risque. Lorsque l’on foule le territoire des Wild Crows, on n’en ressort pas indemne.

L'avis d'Elaura : 

Les romances bikers sont légion depuis le succès très mérité de la série Sons of anarchy. Beaucoup de maisons d’éditions ont publié des séries évoluant peu ou prou dans cet univers particulier. Certaines plus réussies que d’autres, d’ailleurs. Mais, jusqu’à ce jour, je n’ai jamais vraiment réussi à retrouver ce que j’avais tant aimé dans la série de Kurt Sutter (bon, oki, je m’avoue vaincu, j’attends le retour de Jax désespérément.).

On m’avait vanté les romans de Blandine P. Martin, mais je n’avais jamais eu l’occasion de lire un de ses écrits, jusqu’à ce que le premier tome de la série Wild Crows tombe entre mes mains (ou dans ma Kindle plus précisément). Et je dois dire que, contre toute attente, c’était une belle rencontre.

J’aime le style de l’autrice qui accorde beaucoup d’importance à la psychologie de ses personnages, j’aime son héroïne qui débarque dans le monde très singulier des MC, j’aime surtout que l’autrice prenne son temps pour présenter les protagonistes et planter le décor de son histoire.

Et, le point le plus important à mes yeux, j’aime que l’héroïne n’enlève pas sa culotte au bout de deux chapitres. Putain, ça fait du bien de ne pas tomber sur une héroïne qui craque totalement sur les beaux bikers au point de perdre tout amour-propre, la bave aux lèvres. Je n’en peux plus de ce genre d’histoire et je pense que ce milieu mérite un meilleur traitement.

Certes, l’univers des bikers sent bon le sexe, l’alcool et la violence, mais il recèle également des personnages et des histoires singulières qui méritent notre attention.

Alors merci à l’autrice d’avoir choisi le pari de mettre en exergue, dans sa série, les relations père/fille plutôt qu’une succession ennuyeuse d’histoires de cul. Car Wild Crows, c’est avant tout la rencontre de deux personnes que tout oppose, mais qui vont apprendre à s’aimer. Non pas deux amants, mais un père et une fille.

Ce premier tome n’est pas exempt de défauts, bien sûr qu’il a une ou deux petites faiblesses, mais l’ensemble m’a tellement transportée que je ressors de ma lecture conquise, j’ai d’ailleurs dû acheter le second tome pour pouvoir le lire rapidement.

Autant vous le dire tout de suite, il n’y a pas de romance dans ce tome, il n’y a pas de sexe non plus, donc si vous attendez ce genre d’élément, vous serez forcément déçus. Mais si vous souhaitez lire un roman évoluant dans le milieu des bikers, avec des personnages intrigants et fort intéressants, une belle histoire familiale qui se met en place et des drames (car oui, il y en a.), je vous conseille fortement ce premier tome. Pour ma part, le rendez-vous est pris, j’ai bien l’intention de lire tous les opus de la série. Ai-je enfin trouvé mon Sons of Anarchy version roman ? Verdict dans quelques tomes.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire