Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 29 août 2019

Liées par un sortilège Tome 1 : La malédiction de Célia de Cecy Robson


Merci au blog Dreams and Reality pour le blog tour et la lecture !



Liées par un sortilège Tome 1 : La malédiction de Célia
de Cecy Robson

Éditions Collection Infinity

Sortie le 14 août 2019
Format numérique / 445 pages / 5,99 €


Présentation de l'éditeur :

En apparence, Celia Wird et ses trois sœurs ressemblent à n’importe quelles autres femmes de la vingtaine, à un détail près : elles sont le fruit d’un sortilège qui a mal tourné et qui les a dotées de pouvoirs uniques qui les rendent... comment dire ? Un peu étranges.
Les sœurs Wird se portent très bien sans croiser la route des créatures du coin : vampires, loups-garous, sorcières de la région du lac Tahoe... jusqu’à ce que l’une d’entre elles fasse exploser un vampire, pour se défendre. Tout le monde sait que les vampires ne représentent pas une menace, et qu’en tuer un est passible de la peine de mort.
Mais bientôt, il y a de nouvelles attaques de vampires, liées à la soif du sang, et la population commence à se demander si une épidémie ne serait pas en train de décimer les vampires de Tahoe.
Celia accepte à contrecœur d’aider Misha, le séduisant chef d’une famille de vampires contaminée. Mais Aric, à la tête d’une meute de loups-garous déterminée à anéantir la famille de Misha pour protéger les environs, conseille à Celia de ne pas prendre part au combat. Tiraillée entre deux alpha sexy, Celia doit trouver un moyen de satisfaire tout le monde et – ah oui ! – de ne pas offrir son cœur à la mauvaise personne ni succomber à une mort atroce. Car à présent que la créature maléfique à l’origine de l’épidémie connaît l’existence de Celia, il est sur sa trace, ainsi que sur celle de ses sœurs.
Les choses n’ont jamais été aussi compliquées pour Celia Wird.


L'avis de Jm-les-Livres :

J’avais beaucoup aimé la plume de Cecy Robson que j’avais découverte avec sa série Carolina Beach (publiée chez le même éditeur) et c’est tout naturellement que je me suis intéressée à ce nouveau roman. Je suis sortie un peu déçue de ma lecture.

L’auteur plonge le lecteur directement dans l’action dès les premières pages puisque les quatre sœurs doivent faire face à un tribunal vampirique. Elles n’ont pas leur langue dans leur poche et leurs remarques piquantes et parfois amusantes laissent présager un bon moment. J’aime les héroïnes qui ont de la personnalité et j’ai apprécié de suivre leurs péripéties tout au long du livre.
Là où j’ai trouvé que l’histoire manque un peu de consistance, c’est sur le développement de l’univers. On sait qu’il y a des vampires, des métamorphes et des sorcières (et peut-être d’autres choses), mais les informations sont données au compte-gouttes. Malheureusement, j’ai plus eu la sensation d’être lâchée en pleine nature sauvage avec très peu de connaissances pour m’en sortir. C’est très frustrant. Je pense que ce point aurait mérité d’être plus étoffé ; même si parfois cela alourdit le récit, ici c’était vraiment nécessaire.
Le deuxième point négatif que j’ai relevé c’est la psychologie des personnages, qui n’est pas assez poussée selon moi. Par exemple l’héroïne, qui a un passé plutôt dur (que je ne détaille pas pour ne pas spoiler) et qui pourtant, dans ses réactions, semble très naïve, parfois même en décalage complet avec la situation. C’est aussi le cas pour sa relation avec le héros. Ils ont une connexion, mais rien n’est assez développé pour que ce soit crédible : quelques effleurements, des regards, mais rien de plus qui puisse justifier que le héros soit prêt à risquer sa vie pour elle. 

A côté de tout ça, l’univers semble intéressant, notamment les règles de vie concernant les métamorphes. J’ai bien envie d’en découvrir plus. Les sœurs aussi sont intéressantes : chacune a un pouvoir différent et je suis intriguée par ce qu’il va leur arriver dans les tomes suivants. Enfin, si la romance n’est pas la plus aboutie, je me laisserai tenter par la suite des aventures de Célia et de son loup. Affaire à suivre.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire