Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 8 juillet 2019

L'irrésistible histoire du café myrtille de Mary Simses



L'Irrésistible Histoire du Café Myrtille
de Mary Simses

Éditions Pocket

Sortie le 2 mai 2019
Format poche / 416 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

Ellen Branford, jeune et brillante avocate, mène une vie affairée à New York. Pour exaucer les dernières volontés de sa grand-mère, elle se rend à Beacon, minuscule ville côtière du Maine. Elle doit y retrouver l'amour de jeunesse de son aïeule et lui remettre une lettre. L'affaire d'une journée, pense-t-elle... Mais rien ne va se passer comme prévu : à peine arrivée, Ellen tombe d'un ponton et manque de se noyer. La photo de son sauvetage par un certain Roy fait la une du journal local. Le destinataire de la lettre reste introuvable. Et le passé de sa grand-mère recèle ce qu'Ellen n'aurait jamais pu imaginer. Alors que son séjour se prolonge, la jeune femme se met à douter des choix qu'elle a faits jusqu'ici et qui lui semblaient si solides. A-t-elle vraiment la vie dont elle rêvait ?


L'avis de Vi : 

L’irrésistible histoire du café myrtille est l’un de ces romans qui font du bien, qui se lisent vite et bien, et qui ne font pas beaucoup réfléchir.
En parcourant le résumé, je savais à peu près à quoi m’attendre : des secrets de famille, une héroïne, du nom d’Ellen, qui retourne dans sa ville natale et qui va se retrouver embarquée dans une recherche assidue sur le passé de sa grand-mère. Jusqu’ici, ça me semblait sympathique et le roman commence sur les chapeaux de roue avec une situation des plus inattendues (et cocasse, pour ainsi dire). Je trouve juste dommage qu’elle soit dévoilée dans le résumé, car c’est une très bonne façon de rentrer tout de suite dans l’histoire… Mais malheureusement, après cette jolie entrée en matière, l’auteure va enchaîner les clichés et va se concentrer, un peu trop à mon goût, sur le côté sentimental du récit plutôt que le mystère. 
Certes, ce genre de roman a une trame à laquelle nous sommes habitués, mais, pour celui-ci, et hormis la scène du début, je n’ai pas été touchée par le parcours et la remise en question d’Ellen au fil de l’histoire. Il y a quelques passages un peu niais et trop faciles pour vraiment happer le lecteur. C’est une comédie romantique pure et simple avec un petit fond de recherche d’identité basé sur le passé. J’avais espéré que celui-ci soit un peu plus étoffé justement ! Au final, je n’ai pas été très emballée. Sans doute parce que tout est couru d’avance, ça fait un peu trop déjà-vu !

Toutefois, on prend plaisir à découvrir la petite ville de Beacon et ses villageois qui vont séduire Ellen, bien malgré elle. C’est donc une lecture légère et douce à emporter en vacances pour ceux qui aiment les romances et le dépaysement.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire