All Saints High, Tome 3 : Angry God de L.J. Shen



All Saints High 
Tome 3 : Angry God
de L.J. Shen

Editions Harlequin

Sortie le 6 janvier 2021
Format broché / 544 pages / 16,90 €


Présentation de l'éditeur :

Elle est la seule qui puisse le percer à jour... sauf s’il la détruit avant.

Au lycée, Vaughn fascine autant qu’il intimide. Beau comme un dieu, prodige de la sculpture, il a le cœur aussi froid que le marbre qu’il cisèle. Surtout, il est prêt à écraser tout obstacle dressé entre lui et la bourse qui lui permettra de partir en Angleterre pour se former auprès de son mentor. Quand cet obstacle prend les traits d’une concurrente au charme magnétique, fraîchement débarquée dans son lycée, Vaughn comprend qu’il va pouvoir joindre l’utile à l’agréable. Évincer la propre fille de son mentor promet d’être très satisfaisant…

Lenora déteste la jeunesse dorée futile qu’elle découvre à All Saints High. Le seul élève qui se distingue est le protégé de son père  : Vaughn, un artiste sexy à s’en damner, dont l’ambition et le talent sont sans limites. La noirceur aussi. Mais Lenora connaît le secret qui a fait de lui ce prince sans cœur. Alors, même s’il se comporte en salaud quand il la croise au lycée ou dans l’atelier de son père, elle n’a pas peur de lui. D’un mot, elle peut briser sa fierté éclatante…


L'avis de Jm-Les-Livres :

Lorsque j’ai lu les premiers chapitres d’Angry god, j’ai eu un peu peur, car je n’étais pas vraiment intéressée par Vaughn. Dans les deux tomes précédents, il avait l’air un peu trop détaché de tout, et je n’ai donc pas accroché. Et il partait avec un handicap majeur pour moi : il est le fils de Baron et Emilia, les héros de Vicious, livre que je n’avais pas aimé, surtout à cause du héros. Le fils semblait tellement ressembler à son père que je n’ai pas été plus emballée que cela par le début du récit. Les coups bas que se font les héros me semblaient trop vicieux.
Et puis j’ai vu une petite étincelle chez Vaughn et j’ai eu envie d’en découvrir plus sur lui. Ça, et la plume de l’auteure, m’ont convaincue de poursuivre ma lecture, et j’ai eu bien raison, car, au final, j’ai passé un très bon moment.

Dès le premier livre de la série Sinners, L.J. Shen nous a prouvé qu’elle n’allait pas nous ménager avec des personnages lisses et bien sous tous rapports. Les Sinners étaient cyniques, irrespectueux et se considéraient comme les rois du monde ; leurs enfants sont encore pires. Déjà, avec Dirty devil, on avait compris qu’ils étaient perdus (et tordus). Seul Vaughn semblait à peu près savoir où il allait. Dans Angry god, on comprend pourquoi. Il est aussi torturé que les autres, si ce n’est plus, et il a un plan. Il ne semblait pas être touché par ce qui l’entourait, mais ici on le découvre vraiment et c’est brutal et troublant. Face à lui, nous avons Lenora, qui est aussi perturbée que lui. Ils se détestent cordialement et sont prêts à toutes les crasses pour empêcher l’autre d’atteindre son but. Mais ils sont également attirés l’un par l’autre, ce qui complique fortement les choses.

Au niveau de l’intrigue, j’ai trouvé que certains éléments étaient un peu aberrants, mais cela ne m’a pas empêchée d’être embarquée par l’histoire. Parce que le vrai talent de l’auteure, c’est de savoir nous attraper dans ses filets et de ne nous relâcher qu’à la fin du livre (si on en sort indemne). Si une auteure moins douée avait écrit cela, j'aurais sûrement refermé le livre. L.J. Shen tisse sa toile pleine de secrets et de vengeance et, même si on en devine une partie au cours de notre lecture, c’est quand même très prenant. Et voir les personnages se déchirer comme ils le font pour ensuite sombrer totalement avant de remonter à la surface, c’est un vrai plaisir (sûrement notre côté sadique qui aime voir les personnages souffrir pour mieux guérir ensuite).

Cette série se termine donc avec le fils du diable, ce prince ténébreux, et sa princesse, tout aussi dangereuse. Un autre tome devrait sortir sur Hunter, l’un de leurs amis, mais il n’y a pas de date pour le moment. Je crois que j’aurai plaisir à lire des livres sur cette “famille” pendant encore longtemps.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Webzine