Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 9 juillet 2021

Deux cierges pour le diable de Laura Gallego



Deux cierges pour le diable
de Laura Gallego

Éditions ACTUSF

Sortie le 9 juillet 2021
Format broché / 400 pages / 18,90 €


Présentation de l'éditeur :

Cat est une jeune femme à la famille particulière. Son père n'est autre qu'un ange. Lorsque celui-ci est retrouvé mort, Cat se lance à la recherche de son assassin sans se douter qu'elle met le doigt dans une affaire complexe, entre démons et archanges... Heureusement, sa route croise le séduisant Angelo.
 
 
L'avis d'Elaura :

Déjà paru chez Baam! Éditions en 2009, ce roman de Laura Gallego fut une magnifique rencontre. Cette réédition est une vraie bonne nouvelle qui permettra, je l'espère, à une nouvelle génération de lecteurs de découvrir la plume de l’autrice.

Cat est une jeune fille de 16 ans qui mène une drôle de vie. Elle a parcouru une bonne partie du monde, jusqu’au Tibet, en compagnie de son père. Nomades atypiques, couple solitaire, Caterina suit son père, Ismaël, aux quatre coins du globe à la recherche de ce qu’il a perdu : Dieu. Car Ismaël est un ange, un vrai. Dans la hiérarchie angélique, il est un ange mineur. Autrement dit, ce n’est pas un guerrier comme les archanges tels que Gabriel, Uriel ou Michel.

Pourtant un jour, il est tué lors d’un combat singulier contre un démon. Étrange situation pour une créature qui ne cherchait que la présence de Dieu dans la beauté du monde… en vain.

Se retrouvant seule, Cat jure solennellement de retrouver le démon qui a tué son père et de le détruire. Mue par la vengeance, elle va parcourir l’Europe à la recherche du meurtrier et faire de bien étranges rencontres.

OVNI dans le paysage de la littérature jeunesse, cette œuvre sombre est une belle découverte, une gifle monumentale comme je n’en n’avais pas reçu depuis longtemps.

L’univers fascinant de Laura Gallego est un monde qui se meurt. Nous détruisons notre planète à grands pas d’égoïstes, sacrifiant la première et plus belle œuvre de la création, les anges. Et nous faisons cela mieux que les démons eux-mêmes qui finissent par être spectateurs de ce qui devrait être leur accomplissement. Ils en viennent même à regretter les bons vieux combats millénaires.

L’autrice, avec une certaine mélancolie, décrit ce bouleversant constat à travers les yeux de Cat. L’utilisation de la première personne ne fait que renforcer notre profond malaise car nous voyons notre œuvre par les mots implacables et directs d’une enfant de 16 ans. Triste héritage…

L’intrigue, qui tourne autour du meurtre d’Ismaël, est superbement bien menée, passionnante, riche de références bibliques et apocryphes qui donnent un certain poids au récit.

De rebondissement en rebondissement, l’autrice nous entraîne et nous malmène jusqu’à la fin, sans temps mort, incapable de refermer le livre tant la tension est à son paroxysme. Et c’est le cœur lourd que nous lisons l’épilogue, poignant, nous laissant émues, troublées, au point de se demander si nous, pauvres humains, sommes bien la création de Dieu ou l’œuvre du diable… A découvrir absolument !