Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 13 mai 2021

La fileuse d'argent de Naomi Novik




La fileuse d'argent
de Naomi Novik

Éditions J'ai lu

Sortie le 12 mai 2021
Format poche / 544 pages / 8,90 €


Présentation de l'éditeur :

Déterminée à sauver sa famille du naufrage financier, Miryem reprend avec succès l'activité de prêteur de son père, mais elle attire rapidement l'attention du roi des Staryk, une créature effroyable qui exige d'elle l'impossible. Wanda, fille de ferme miséreuse aux prises avec un père violent et alcoolique, lutte pour sa survie et celle de ses deux frères. Et quoiqu'elle vive dans les ors du château, Irina connaît un sort à peine plus enviable : son père, le duc, entend la marier sous peu à un homme connu pour son extrême cruauté. Trois femmes, trois destins mêlés dans le blizzard surnaturel d'un hiver qui menace de geler toute vie sur son passage.


Avis de Cassiopée : 

Dans ce roman Naomi Novik nous entraîne de nouveau dans une épopée magique influencée par les contes et par la culture des pays de l’Est. Ici préparez : le plaid, la boisson chaude et une soirée de tranquillité pour dévorer ce roman délicieux. 

L’intrigue suit le destin de trois jeunes filles, de milieu, d’origine et de religion différentes. À leur façon, chacune va prendre son destin en main et va devoir affronter des terribles épreuves.

Dans le Lithvas l’hiver accable les habitants. Toujours plus long, plus rude, les habitants ne sont épargnés ni par le froid, ni par les raids des créatures de l’Hiver : les Staryks. Ces créatures, chevauchant des animaux gigantesques, sont avides d’or. Lorsqu’une jeune fille se vante de pouvoir changer l’argent en or, cela va avoir des répercussions autant sur sa vie que sur celle de son pays. 

Les personnages sont passionnants et riches. Les personnages féminins sont la vraie force du roman. Bien que subissant leur destin en tant que femme, elles arrivent à en tirer le meilleur et à en prendre un certain contrôle. Elles sont inspirantes et apportent chacune leur part au récit, tant dans leur diversité de caractère que sur les épreuves qu’elles affrontent. Rien n’est tout blanc ou tout noir, on découvre au fil des pages des personnages tout en nuances de gris. On apprend à ne pas juger sur les apparences et sur les faits, leçon que les personnages apprennent aussi. 

L’auteur aborde beaucoup de choses dans ce roman, notamment la place des habitants juifs dans la société. La discrimination qu’ils subissent, la peur constante d’un pogrom, les ghettos, la haine, l’incompréhension, c’est distillé tout au long du roman et cela fait froid dans le dos. 
C’est un roman à plusieurs lectures : le simple conte, la bataille de deux peuples humain et féérique, la haine de la religion, le combat de jeunes filles pour survivre… 

C’est une belle histoire qui transporte le lecteur dans un monde incroyable de magie et de froid. 



So What ? de Lou Marceau



So What ?
de Lou Marceau

Éditions Hugo poche

Sortie le 25 juin 2020
Format broché / 429 pages / 7,60 €


Présentation de l'éditeur :

Quelle meilleure façon, pour se remettre d'une rupture pénible, que de partir dans un hôtel-club, tout confort, au soleil, avec ses meilleures amies ?

Alexandra pense que cela ne peut lui faire que du bien. Il est temps qu'elle pense de nouveau à elle, qu'elle s'amuse et fasse la fête. Au diable la morosité !
Cela tombe bien, ses amies sont toutes plus drôles et déjantées les unes que les autres et dès leur arrivée dans leur petit paradis, elles repèrent un spécimen masculin tout à fait admirable.
 
Leandro, venu pour se reposer, est là incognito.

Il ne cherche pas vraiment à avoir une liaison pendant ses vacances. Alexandra encore moins.
Mais le soleil, les cocktails, les amies d'Alexandra et la persévérance du beau Brésilien... tout conspire à les rapprocher. Quel mal cela pourrait-il faire ? Ce n'est qu'un amour de vacances. Et puis, peu importe qu'il soit plus jeune qu'elle... Non ?
 
L'avis d'Elaura :
 
Alexandra a 38 ans, et sa vie vient de basculer, car son compagnon a décidé de la quitter pour une femme de 10 ans de moins qu’elle. Toutes ses années passées à côté de cet homme ont énormément entaché sa confiance à tel point qu’elle se sent vieille et moche. Or, s’il est une vérité, c’est que l’âge n’est en rien un gage de charme et de sex-appeal. Même à presque 40 ans, on peut faire encore de belles rencontres, s’amuser avec ses meilleures amies et faire craquer un bel étalon.

Voici une comédie romantique assez jouissive qui met en scène des héroïnes très attachantes et, surtout, très éloignées des personnages classiques du genre. Il est bon de lire une romance avec une héroïne proche de la quarantaine, car oui, les lectrices de comédies romantiques n’ont pas toutes la vingtaine bien entamée, et il est donc agréable de pouvoir, un peu, s’identifier et comprendre les atermoiements d’Alexandra ainsi que ses nombreux questionnements.

J’ai beaucoup aimé ce périple entre filles de tout âge, c’était très fun, plein d’humour et très décomplexé. Les dialogues sont assez cocasses et j’avoue avoir ri de bon cœur un certain nombre de fois. Je me suis beaucoup attachée à Alexandra, cette femme blessée avec une confiance en elle proche du zéro, à cause d’un homme qui n’a cessé de la dévaloriser. J’ai beaucoup aimé sa discrétion, ses doutes, ses peurs et sa pudeur.

Quant à la romance avec un beau brésilien ? Je l’ai trouvé mignonne, totalement invraisemblable sur bien des points, mais après tout, nous sommes là pour rêver un peu et s’éloigner de notre quotidien non ? Alors je n’ai pas boudé mon plaisir et je me suis laissée embarquer, sourire niais aux lèvres, dans cette jolie histoire romantique.

Le style de l’autrice est très agréable et l’ensemble est particulièrement bien écrit et maîtrisé.

En bref, ce fut un vrai plaisir, une vraie rencontre aussi, puisque c’est le premier titre de l’autrice que je lis. Une lecture idéale pour les vacances et pour ajouter un peu de soleil dans notre petit cœur.