Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 3 mai 2021

Les Héritiers de Fabien Clavel



Les Héritiers
de Fabien Clavel

Éditions ACTUSF

Sortie le 16 avril 2021
Format broché / 450 pages / 20,90 €


Présentation de l'éditeur :

Paris 1899. Les fées sont parmi nous. Cachées. On les appelle des Faux-Semblants. En pleine Belle Époque, Raphaël Acanthe, jeune séducteur, découvre à la faveur d’un duel qu’il est l’un de ces Faux-Semblants : un sylve.

De Paris au Sahara en passant par Budapest, cette découverte l’emmène dans un engrenage infernal, entre les diverses factions de fées et les complots contre la Monarchie féerique.

Entraîné malgré lui dans cette intrigue tentaculaire, Raphaël, en compagnie d’un groupe hétéroclite de Faux-Semblants, dont Béla, un pitoyable mais si attachant vampyr, et Una, une dangereuse fleur de métal, va mettre à jour une terrifiante machination qui pourrait dévoiler au monde l’existence des fées.

Avis de Lauryn :

Je connaissais Fabien Clavel pour ses ouvrages sur le JDR Néphilim et je gardais un bon souvenir de ses romans. Avec Les Héritiers, lui aussi issu d’un JDR, je ressors de ma lecture moins enthousiaste. En fait, elle m’a laissé un étrange sentiment d’inachevé et de gâchis mêlés ; un mélange que je vais tenter de vous expliquer au mieux.

L’univers est intéressant. À la Belle Époque, le monde arthurien côtoie le nôtre, sans que la plupart des Humains ne soient au courant. Les fées, organisées en factions opposées par des guerres intestines, sont dirigées d’une main de fer par une Monarchie. À côté de cela, il y a aussi Avalon, un monde magique qui perdure grâce aux croyances des Humains. Nous y retrouvons Merlin, qui tente de le sauvegarder de son mieux. En effet, côté Humain, la conviction de l’existence des fées diminue et cela provoque le délitement régulier d’Avalon (petit clin d'œil à l’Histoire sans Fin ?).

Dans ce cadre, nous suivons un groupe d’Héritiers, des fées au potentiel exceptionnel (malheureusement peu décrit dans l’ouvrage). Ils doivent contrecarrer le projet d’une faction baptisée les Nécromanciens qui souhaite détruire Avalon et révéler au monde l'existence des fées. Chacun a son histoire, sa raison de participer à l’aventure et, si l’ensemble constitue une bonne idée, c’est son traitement qui m’a un peu perdue.

Tout d’abord, ce livre est un pavé (750 pages). Au début, je pensais que ce format permettrait à l’auteur de bien développer son univers et de construire efficacement son histoire. Si elle démarre bien, je me suis vite rendu compte que beaucoup de questions allaient rester sans réponses et que la présence de certains personnages serait inexploitées. Merlin, le duc Caléïs Frédon (qui initie pourtant toute l’histoire) et même le commissaire Ragon, plus présent que les autres… En réalité, ils m’ont tous donné l’impression d’être juste un prétexte à certains événements, alors qu’ils auraient mérité d’être plus acteurs des choses. En ce qui concerne le commissaire, il a droit à une intrigue secondaire plus développée, mais qui a du mal à raccrocher le reste de l’histoire et j’ai trouvé cela très dommage (d’ailleurs, si quelqu’un a compris comment sa femme est morte, je suis preneuse de l’explication). Bref, cette accumulation de petites choses m’ont laissé ce sentiment dont je parlais plus haut qui, sans être vraiment désagréable, m’a empêchée de bien profiter de l’histoire.

Ce n’est pas tout. Certainement pour mieux coller à l’époque, l’auteur utilise un style assez soutenu. Si cela a un petit côté plaisant, j’avoue que, dans les scènes d’action, il rend mal la tension et la précipitation des événements. De même, l’utilisation de la voix passive pour révéler ce qu’un personnage a dit à un autre à tel moment de l’histoire met une distance néfaste entre le lecteur et les personnages concernés.

Voilà, j’espère que j’ai réussi à bien restituer mon impression sur ce livre. N’hésitez pas à vous faire votre opinion, l’histoire et les personnages méritent la découverte. Peut-être faut-il mieux commencer par Feuillets de cuivre, une enquête de l’inspecteur Ragon ? (et un livre plus court).