Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 26 avril 2021

La société des sirènes, Tome 1 : Libre et scandaleuse de Scarlett Peckham



La société des sirènes, 
Tome 1 : Libre et scandaleuse
de Scarlett Peckham

Éditions J'ai lu

Sortie le 7 avril 2021
Format poche / 416 pages / 7,80 €


Présentation de l'éditeur :

Dans la société patriarcale anglaise, un homme peut se livrer à toutes les débauches sans être déconsidéré ; une femme sera conspuée. Pourtant, certaines se rebellent pour vivre leurs désirs au grand jour. Séraphina Arden est sans doute la plus scandaleuse de toutes. Au premier regard, elle captive Adam Anderson, un jeune veuf, architecte, à qui elle veut confier la construction d'une institution féminine. Sa beauté l'enflamme, son audace le fascine, et il pressent qu'elle lui fera vivre des plaisirs grisants. Mais cet oiseau de paradis n'est pas de ceux qu'on peut mettre en cage...


L'avis de Jm-Les-Livres :

J’avais déjà testé la plume de Scarlett Peckham avec le premier tome de sa série Les secrets de Charlotte Street, que j’avais trouvé original mais dont je n’avais pas gardé un bon souvenir. Je me suis donc lancée dans Libre et scandaleuse un peu sur la défensive, prête à être déçue. Encore une fois, je suis mitigée dans ma lecture, mais j’ai fini sur une note positive cette fois-ci.

Nous suivons Séraphina Arden qui, avec l’aide de trois amis, tente de défendre les droits des femmes. Séraphina est auteure et philosophe et elle prépare la publication d’un livre racontant son passé et comment elle a chuté de jeune fille respectable à femme déchue. Pour cela, elle retourne dans sa maison de famille, prête à faire face à ses anciens démons. Mais une fois sur place, elle rencontre un homme qui pourrait bien remettre en question sa vision de la vie et de l’amour.

Comme dit plus haut, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, surtout à cause de l’héroïne qui est assez cynique vis-à-vis de l’amour et des relations avec le sexe masculin. Mais au fil des pages, et en découvrant son histoire, j’ai fini par être intéressée par Séraphina, à défaut de vraiment m’attacher. Il faut dire qu’en face d’elle nous avons Adam, un architecte Écossais (vous voyez où je veux en venir ?) et elle va un peu (légèrement) le maltraiter en soufflant le chaud et le froid. Et là, mon âme de défenseuse des Écossais maltraités s’insurge de toutes ses forces. Comment ose-t-elle lui faire ça ? Mais au final, j’ai beaucoup aimé leur romance. Ils ont tous les deux été abîmés par la vie et leur relation torturée et tortueuse est compréhensible. 
Autour de ce couple évoluent plusieurs personnages secondaires intrigants, que j’aimerais beaucoup voir de plus près. Vu les personnalités présentées, cela devrait nous promettre des histoires hautes en couleur. L’intrigue générale est, quant à elle, intéressante et bien menée. Le rythme est bon, pas le temps de s’ennuyer, et la plume de l’auteure est très agréable à lire. Je trouve qu’elle a bien rendu les doutes et les émotions des personnages. 
Si ce premier tome n’est pas un coup de cœur, j’ai quand même passé un bon moment et je lirai la suite avec plaisir.