Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 11 avril 2021

Les Mactaggert, Tome 1 : Trop anglaise, mais si adorable de Suzanne Enoch



Les MacTaggert, 
Tome 1 : Trop anglaise, mais si adorable
de Suzanne Enoch

Éditions J'ai lu

Sortie le 7 avril 2021
Format poche / 416 pages / 7,80 €


Présentation de l'éditeur :

Londres ! Ce n'est pas de gaieté de cœur que les frères MacTaggert ont quitté leur chère Écosse pour rejoindre cette ville détestée et leur mère qui les a abandonnés presque vingt ans plus tôt. D'ailleurs, elle a déjà choisi une épouse anglaise pour Coll ! Niall est désolé pour son frère aîné, jusqu'au moment où il pose les yeux sur Amelia-Rose, dont la blondeur angélique le subjugue. Quand Coll disparaît, Niall est bien obligé de jouer les chevaliers servants auprès de sa future belle-sœur... Et c'est là que les ennuis commencent.


L'avis de Jm-Les-Livres :

L’auteure revient en VF avec à l’honneur trois frères Écossais, ce qui nous promet du kilt, du whisky et des personnalités hautes en couleur. J’aime bien les livres de Suzanne Enoch. S’ils n’ont pas tous réussi à me séduire, c’est avec plaisir que j’ouvre un nouveau livre de l’auteure. Ce premier tome n’est pas un coup de cœur, mais j’ai quand même passé un bon moment.

Le point qui ne m’a pas convaincue, c'est le personnage de l’héroïne. Amelia-Rose est forcée par sa famille à se marier avec un homme qu’elle n’a jamais rencontré parce que son franc-parler lui a déjà causé des déconvenues avec la gent masculine et lui a fait perdre ses chances d’attirer l’attention d’un beau parti. Cette fois-ci, sa mère ne laissera rien passer. Ce qui m’a gênée, c’est que lorsque le héros apparaît dans sa vie, Amelia-Rose n’exprime pas clairement ce qu’elle veut. Elle a de la personnalité et une bonne répartie (ce qui est très amusant), mais par rapport à sa situation, je n’ai pas réussi à voir si elle souhaitait un mariage d’amour ou de raison. J’ai eu du mal à la cerner et donc à m’attacher à elle.

Du côté du héros, Niall est adorable. Une vraie fripouille, mais une fripouille adorable qui aime férocement ses frères et qui est prête à tout pour eux. Et il porte bien le kilt (dans ma tête, mais quand même, ça compte). Je ne sais pas si c’est le fait qu’il soit le héros de ce livre, mais c’est mon frère préféré de la fratrie. Même s’il est gentil , on imagine bien le guerrier qui sommeille en lui.
Mais à part le point de l’héroïne, j’ai beaucoup aimé ma lecture. La plume de Suzanne Enoch est fantastique, j’ai ri de nombreuses fois grâce aux échanges entre Niall et Amelia-Rose, mais aussi avec l’attitude des frères MacTaggert face à cette mère qu’ils ne connaissent pas et qu’ils sont bien décidés à détester. Je lirai la suite avec grand plaisir.