Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 22 mars 2013

Les Chroniques d'Evie Parish, Tome 1 : Imprévisible Evie de Beth Ciotta


Les Chroniques d'Evie Parish
Tome 1 : Imprévisible Evie

de Beth Ciotta

Éditions Harlequin
Collection Prélud'

Sortie 1er décembre 2012
Format poche / 352 pages / 6,40 €



Présentation de l'éditeur :


Evie Parish est en vacances… Enfin, c’est ce qu’elle croit !

Bronzage, Bikini et cocktails à volonté… J’en oublierais presque que je travaille. Et quel travail ! Huit jours de farniente à bord d’un bateau de croisière ! J’ai dû me pincer pour le croire. Bon, évidemment, il a fallu faire quelques concessions. Comme accepter de partager ma minuscule cabine avec un homme : Arch Reece. Pour tout vous avouer, si j’avais su qu’il serait aussi exaspérant – et si sexy ! –, je ne me serais peut-être pas engagée. Trop tard ! A moi de garder la tête froide sous ce soleil brûlant…

Avis de Chani

Artiste aux multiples talents de 35 ans, Evie Parish voit rouge lors d’une audition lorsqu’on lui fait comprendre sans ménagement qu’elle est atteinte par la limite d’âge. En faisant une sortie de scène mémorable, Evie se voit contrainte de se mettre au vert le temps que son coup d’éclat se fasse un peu oublier et qu’elle puisse espérer pouvoir travailler de nouveau un jour à Vegas. Heureuse coïncidence, son agent (et ex-mari) lui propose un contrat en urgence : accompagner un certain Arch Reece en croisière et se faire passer pour son épouse écervelée. L’occasion est trop belle, et Evie dessus, loin de penser que les vacances qu’elle espérait allaient être un peu plus mouvementées que ce à quoi elle s’attendait.

Je l’avoue, j’ai débuté cette lecture un peu dubitative, mon côté snob ne voyant que le logo Harlequin sur la couverture. Et finalement, honte sur moi et stop aux préjugés, je me suis régalée ! J’ai retrouvé dans ce premier tome des Chroniques d’Evie Parish la légèreté et le charme des romans chick lit d’Isabel Wolff ou Sophie Kinsella. Beaucoup d’humour, une héroïne haute en couleur, un bellâtre sexy et charmant, et en prime une intrigue policière qui tient la route. De plus, la plume de Beth Ciotta est agréable et fait mouche, faisant de ce roman un véritable page-turner.
Du coup, j’ai vraiment passé un agréable moment de lecture. Imprévisible Evie est un roman sans prétention qui se dévore avec délectation. 

Rebecca Kean Tome 4 : Ancestral de Cassandra O'Donnell


Rebecca Kean
Tome 4 : Ancestral
de Cassandra O'Donnell

Editions J'ai Lu
Collection Darklight

Sortie le 20 février 2013
Format Semi-Poche / 12,20€


Présentation de l'éditeur :

« Histoire de bien commencer la saison, le Mortefilis a décidé d'envahir la Nouvelle Angleterre. Ça tombe bien, avec la disparition de Raphael, repousser une armée de redoutables vampires est tout ce dont j'avais besoin... Malgré mon inquiétude et une situation plus que critique, je me dois d'organiser la défense de notre territoire. Et croyez-moi, il va falloir la jouer serré ! »


Avis de Jm-les-livres :

Quelle joie de retrouver les aventures (mouvementées) de Rebecca Kean dans ce quatrième tome. 
On reprend le fil de l'histoire là où nous l'avions laissé dans le dernier opus : avec une Rebecca dans les ennuis jusqu'au cou. L'armée du Mortefilis, le Haut conseil vampire, marche en direction de la demeure de Raphaël et c'est Rebecca qui doit assurer la défense des membres du clan vampire en l'absence de leur maître. On comprend que cette bataille ne sera pas le point central de ce tome (elle dure quand même quelques chapitres) mais son issue va tout de même bouleverser la vie de Rebecca d'une certaine manière (on n'en dira pas plus pour ne pas spoiler). 
Quelques semaines plus tard, Rebecca est appelée par Khor, le lion-garou, pour résoudre un meurtre pour le moins étrange : une ratte-garou a été découverte morte dans son jardin et il n'y a aucune trace de magie sur et autour d'elle, comme si elle était humaine. La chasse est donc ouverte pour découvrir quel être est capable de rendre un métamorphe humain et surtout, pourquoi s'en prendre à cette mère et à sa famille. 

L'une des qualités de la série Rebecca Kean est le fait que l'intrigue reste un élément central du récit. Même si les embrouilles collent aux basques de Rebecca comme de la glu, on est captivés par le déroulement de son enquête et toujours impressionnés par la capacité de l'auteur à nous proposer des solutions crédibles (dans les limites de l'imaginaire) à ses enquêtes. Ce tome démarre à cent à l'heure et à aucun moment on ne s'ennuie ou ne s'interroge sur où l'auteur souhaite nous emmener. Les autres problèmes qui viennent se fixer au fil principal de l'histoire sont tout aussi intéressants et on se demande comment Rebecca arrive au bout de ses journées sans devenir folle (la chance d'élever une ado pas comme les autres l'a peut-être endurcie). Parce qu'en plus d'avoir à gérer son métier d'Assayim, son emploi de professeur et son job de mère, elle doit jongler avec les nombreux hommes de sa vie qui ont tous un caractère de mâle Alpha. Il est difficile pour elle, et son esprit indépendant, de pouvoir se faire entendre dans ce harem de mâles (la pauvre !). Ce côté "plusieurs hommes sous le coude" pourrait nous rappeler une autre héroïne bien connue, mais Rebecca est une femme fidèle (mais comment fait-elle ?) et même si tout ne va pas pour le mieux du côté sentimental, elle ne va pas goûter aux charmes de ses mâles, même si ses sentiments pour certains commencent à soulever des interrogations. D'ailleurs, il y en a qui se demande si Rebecca ne deviendrait pas "gentille". Quelle horreur !

Un tome encore une fois palpitant, qu'on lit sans s'en rendre compte et qu'il est frustrant de refermer aussi rapidement (surtout avec cette fin de malade !). Cassandra O'Donnell est la Reine de la torture de lecteurs et le pire... c'est qu'on en redemande !



11,59 EUR
Achat Fnac