Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 28 octobre 2013

Projet Adam

Projet Adam
de Katherine Applegate, Michael Grant

Éditions La Martinière Fiction

Sortie le 19 septembre 2013
Format broché / 288 pages / 13,90€


Présentation de l'éditeur :

Imaginez que vous puissiez créer le garçon de vos rêves. N'en tomberiez-vous pas amoureuse ?
Sur fond de manipulation génétique, un pétillant cocktail d'aventure, d'humour et de romance.


Après un terrible accident de voiture, Eve, 16 ans, est soignée dans le complexe médical de sa mère, la très puissante généticienne Terra Spiker. Pour éviter qu'elle ne s'ennuie, Terra propose à sa fille une étrange activité : créer le garçon parfait, grâce à un programme de simulation génétique qu'elle vient de mettre au point. Eve se prend au jeu et imagine alors le garçon idéal : Adam.
Mais grâce à Solo, jeune et séduisant employé de sa mère, Eve découvre que Spiker Biotech couvre en vérité les projets scientifiques les plus douteux. Terra est-elle responsable des expériences interdites qui se déroulent dans ses laboratoires ? Eve aimerait bien le savoir, et Solo semble prêt à tout pour l'aider.
Mais l'aventure va prendre un tour inattendu lorsque l'Adam imaginé par Eve viendra s'en mêler. En chair et en os…

"Perspicace, intelligent et sans excès d'émotions, c'est une lecture savoureuse que les lecteurs dévoreront en un rien de temps." (Publisher Weekly)


L'avis de Chani


Suite à un grave accident de voiture, Eve se voit contrainte à une longue convalescence. Hospitalisée dans le centre de recherche dont la dirigeante n’est autre que sa propre mère, la jeune fille trompe l’ennui en jouant à imaginer l’homme idéal sur un logiciel de simulation du laboratoire. Tout pourrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes si la mère d’Eve n’était pas aussi froide et calculatrice, et si Solo, un adolescent apparemment employé par sa mère, se montrait plus chaleureux.

Manipulations génétiques, complots, mensonges, trahisons et love story, le tout saupoudré d’humour, tous les ingrédients d’un roman palpitant sont réunis. Cependant, Projet Adam se révèle sympathique à lire, mais trop facile. Là où il y avait matière à exploiter certains éléments de manière plus poussée, les auteurs se contentent de survoler le sujet et d’en livrer rapidement les clés, d’où ma déception. Même le twist final est trop vite expédié, perdant de sa saveur et de son intérêt. Et c’est dommage, car l’écriture de ce roman à quatre mains est fluide et agréable, le lecteur reste malgré tout accroché au récit. Un traitement plus complexe de l’intrigue principale aurait donné à ce livre le relief qui lui manque…

La robe écarlate d'Anna Campbell

La robe écarlate
d'Anna Campbell

Éditions J'ai Lu
Collection Aventures et Passions

Sortie le 4 septembre 2013
Poche / 6,95 €


Présentation de l'éditeur :

« Entendu, lord Erith. Je serai votre maîtresse. »
Olivia Raines a posé ses conditions. Son nouveau protecteur est riche, généreux. C’est parfait. Alors pourquoi cette peur qui l'étreint ? Parce que le comte n'est visiblement pas de la même étoffe que ses amants habituels, qu'elle comble de jouissances sans jamais lâcher les rênes du contrôle. De fait, Erith s'en aperçoit et lui lance un défi : il sera le premier à la faire se pâmer de volupté au lit. Olivia lui rit au nez. Elle sait que tout plaisir lui est interdit. Entre la courtise calculatrice et l'aristocrate sans âme, un duel sensuel s'engage. Qui remportera la victoire ? L'amour, peut-être.

Avis de Jm-les-livres :

Il y a certaines plumes que l'on reconnait facilement tellement elles ont ce petit quelque chose d'unique. Anna Campbell fait partie de ces auteurs. Son nouveau livre La robe écarlate nous offre une histoire complexe et des personnages puissants.

Olivia Raines est la courtisane à la mode à Londres. Tous les hommes souhaitent la posséder, aucun n'a jamais pu réussir. Elle choisit ses protecteurs et c'est elle qui décide lorsque l'histoire se termine. Elle domine les hommes et refuse de les laisser la contrôler. Plus jamais. Lorsque lord Edith revient à Londres pour le mariage de sa fille, il souhaite la prendre comme maîtresse. Il est aussi dominant qu'Olivia et la trouve très tentante. Lorsqu'elle accepte son offre, s'engage alors un combat du corps et de l'esprit entre eux. Mais leur passé les tourmente toujours et leur relation révèle des blessures encore à vif.

Le talent d'Anna Campbell n'est plus à prouver et une fois encore, elle nous entraîne dans une histoire passionnante et bouleversante. Ces deux caractères forts nous offrent des échanges tendus et émouvants. Le seul point négatif serait la fin, un peu trop facile. Mais on garde un bon ressentiment général et on est impatient de découvrir le prochain livre de l'auteur.



6,61 EUR
Achat Fnac

H.O.T, Tome 2 : Exquise luxure de Lacey Alexander

H.O.T
Tome 2 : Exquise luxure
de Lacey Alexander

Éditions J'ai Lu
Collection Passion Intense

Sortie le 2 octobre 2013
Format poche / 312 pages / 7,40 €


Présentation de l'éditeur :

Ethan et Mira filent le parfait amour mais la relation semble trop stable pour la jeune femme. À l'occasion de son anniversaire, Ethan décide donc de lui organiser un week-end passionné à trois, avec son ex-petit-ami.

Avis de Jm-les-livres :

Après un premier tome où le vocabulaire utilisé pour émoustiller avait provoqué des sentiments contraires, l'auteur nous offre un deuxième opus plus agréable à lire. Attention cependant, il s'agit d'une histoire avec trois partenaires.

Ethan souhaite fêter l'anniversaire de sa copine Mira en lui offrant la réalisation d'un de ses fantasmes : faire l'amour avec deux hommes en même temps. Depuis quelque temps, Ethan avait délaissé Mira pour son travail et il souhaite se faire pardonner avec ce week-end torride. Pour jouer le deuxième homme, il fait appel à l'ex de Mira et à son ami, Rogan, que l'on avait pu voir dans le premier livre dans la fameuse scène à plusieurs. Mais les sentiments ne sont pas loin et pourraient mettre le bazar dans cette histoire.

Lacey Alexander nous propose un fantasme torride et nous l'offre dans un décor tranquille. Perdus dans un chalet près du Lac Michigan. Les scènes sont sensuelles à souhait et la diminution des termes crus nous permet de vraiment apprécier l'histoire. Chacun tente de trouver sa place dans ce trio, tout en évitant de blesser quelqu'un. Ce qui est difficile, Mira et Rogan ayant un passé commun. On peut se demander pourquoi Ethan a fait appel à lui pour assouvir ce fantasme, comment il n'a pas pu le voir pour un rival potentiel. On passe un bon moment, la lecture est rapide et la fin satisfaisante. La sensation que tout tourne autour du trio permet de nous concentrer sur les personnages et ce qu'ils ressentent. On attend le prochain livre avec curiosité et envie, ce qui n'était pas le cas après la lecture du premier tome. C'est donc qu'il y a eu du mieux dans cette Exquise luxure.



7,03 EUR
Achat Fnac

Maîtres et Seigneurs, Tome 2 : Le maître de mes tourments de Karin Tabke

Maîtres et Seigneurs,
Tome 2 : Le maître de mes tourments
de Karin Tabke

Éditions J'ai Lu
Collection Aventures et Passions

Sortie le 16 octobre 2013
Format poche / 6,60 €


Présentation de l'éditeur :

1067. Comme ses compagnons, Wulfson de Trevelyn, s'est engagé à servir le roi Guillaume le Conquérant. Chargé d'exécuter la princesse Tarian, qui est accusée de meurtre et de traîtrise, il se rend au domaine de Draceadon. Mais sa fidélité se trouve ébranlée lorsqu'il tombe sous le charme de la jeune femme.

Avis de Jm-les-livres :

Le premier tome nous avait offert une belle nouveauté dans le style et dans la façon de nous décrire l'époque de la conquête normande. Cette suite nous confirme le talent de l'auteur, même si elle ne nous satisfait pas totalement.

Lady Tarian est une épine dans le pied du nouveau roi d'Angleterre, Guillaume. Elle est la nièce du roi Harold, l'ancien roi défait par Guillaume, mais elle est aussi membre de nombreuses familles puissantes qui entourent l'Angleterre. Elle se retrouve dans une mauvaise situation après qu'elle ait assassiné son époux et que l'oncle de celui-ci l'eut enfermée dans un cachot pour la forcer à l'épouser et récupérer ainsi le domaine de son neveu. Mais Tarian est surtout une guerrière, qui souhaite par tous les moyens devenir maîtresse de son destin et donc de son château. Pour résoudre ce problème, de manière définitive, Guillaume envoie ses Épées rouges, sous le commandement de Wulfson de Trevelyn. Mais une fois sur place, Wulfson se rend compte qu'éliminer la jeune femme pourrait précipiter l'Angleterre dans une guerre non seulement contre le Pays de Galles mais aussi les pays nordiques. Il tente donc de démêler la situation avec tact, ce qu'il n'apprécie pas puisqu'il est un guerrier, pas un diplomate.

Les personnages de Karin Tabke sont toujours aussi intéressants. Lady Tarian est une femme forte, qui tente de garder en main sa destinée et de ne pas laisser les hommes décider pour elle. Mais face à Wulfson, elle a un peu de mal à réagir comme il faudrait. Wulfson est fidèle à l'image du guerrier que l'on imagine et n'est pas prêt à reconnaître qu'il est attiré par la jeune femme. Le plus gros défaut de ce livre n'est pas l'histoire en elle-même ou ses personnages mais sa longueur : le dénouement arrive tard et l'auteur perd un peu l'attention du lecteur au fil des pages. On est quand même tenté de découvrir la fin et voir comment le nœud du problème sera résolu. Espérons que le prochain tome sera un peu plus passionnant.



7,03 EUR
Achat Fnac

Steampunk, de vapeur et d’acier de Didier Graffet et Xavier Mauméjean

Steampunk, de vapeur et d’acier 
de Didier Graffet et Xavier Mauméjean

Éditions Le Pré aux Clercs

Sortie le 10 octobre 2013
Format broché / 120 pages / 29 €


Présentation de l'éditeur :

Au XIXe siècle, l’humanité met sa technique au service de l’exploration et des voyages. Les mégalopoles (Londres, Paris, Berlin, Rome, New York) sont animées par des machines qui s’occupent de la vie quotidienne des habitants mais aussi de leurs loisirs.
Les bateaux à voile utilisent la voie des airs, le Titanic rejoint New York sans difficulté majeure et il est accueilli par d’étranges remorqueurs. La bande à Bonnot terrorise Paris à ’aide de fusils très spéciaux, les locomotives à vapeur entrent dans des gares gigantesques entièrement fabriquées de métal de cuivre...
Un superbe album, un cadeau pour tous les fans de fantasy, pour tous ceux qui aiment rêver. Les mondes imaginaires et rétro-futuristes de Didier Graffet sont une invitation au voyage.

Avis de Jm-les-livres :

Ouah ! C'est le premier mot qui nous vient en ouvrant ce recueil d'illustrations magnifiques et d'histoires revisitées. On est impressionné devant le travail réalisé par Didier Graffet dans cet ouvrage de 120 pages. Avec l'aide des mots de Xavier Mauméjean, directeur de la collection Pandore, on est emporté dans ces univers uchroniques, dans ces réécritures de faits (réels ou pas). Les deux hommes nous embarquent dans une réalité alternative, où les machines à vapeur et autres découvertes steampunk nous offrent une autre vision de ce que l'on connaît. La traque de Jack l'Éventreur, les arrestations de hors-la-loi du Far West ou encore le bossu de Notre-Dame sont brillamment mis en images et en mots. Que l'on soit fan de steampunk, grand connaisseur ou novice, ce livre ne peut pas laisser indifférent. Il représente exactement ce que les auteurs de ce genre ont voulu nous montrer depuis tout ce temps : un monde différent du nôtre mais carrément fascinant.

On referme ce livre avec l'impression d'avoir pris une grande claque, en refusant de quitter totalement l'univers dévoilé par Graffet et Mauméjean et en se demandant s'il serait vraiment déraisonnable de retourner y faire un tour, juste pour le plaisir. Ne passez pas à côté de ce livre sans vous arrêter ! Ouvrez-le et plongez-vous dans son univers steampunk, vous ne serez pas déçus.



27,55 EUR
Achat Fnac

Zooptique : Imagine ce que les animaux voient de Guillaume Duprat

Zooptique : Imagine ce que les animaux voient
de Guillaume Duprat

Éditions Seuil Jeunesse
Collection Documents

Sortie le 17 octobre 2013
Format broché / 40 pages / 18 €

Présentation de l'éditeur :

Les chiens voient-ils les couleurs ? Les chats peuvent-ils vraiment chasser la nuit ? Comment les insectes repèrent-ils les fleurs ? Quels animaux voient mieux que nous ?

Pour chaque portrait, un flap en forme de masque dissimule la vue subjective de l’animal. Sur le verso du rabat, des explications simples permettent de comprendre ce qu’ils voient, ou plus exactement ce que nous pensons qu’ils voient, et pourquoi.
Le livre débute par un préambule explicatif sur le fonctionnement de l'œil. Les animaux sont classés par familles - mammifères, oiseaux, reptiles et amphibiens, insectes. Chaque chapitre est introduit par les caractéristiques générales de chaque famille. En fin d'ouvrage, un tour d'horizon des visions permet de comparer les différentes perceptions d'un même paysage par tous les animaux présentés dans le livre.
« Les scientifiques ont fait des milliers d'expériences pour comprendre les mécanismes de la vision chez les animaux. Ils ont pris des photos à travers des yeux de mouche, découpé des yeux de souris, peint des motifs colorés sur des ruches, montré des milliers d'images à des chimpanzés, empêché des fourmis de voir le soleil, lâché dans le vide des chauve-souris avec les yeux bandés. Grâce à toutes ces expériences, ils ont réussi à mieux comprendre comment les animaux perçoivent leur environnement. »

Avis de Jm-les-livres :

Qui ne s'est pas déjà interrogé sur ce que voient vraiment les animaux ? Comment perçoivent-ils leur environnement ? Quelles couleurs peuvent-ils voir ? Jusqu'à quelle distance leur regard peut percevoir les choses qui les entourent ? Zooptique tente de répondre à ces questions en s'appuyant sur la science et sur une petite dose d'imagination. Et on est surpris de ce que l'on découvre derrière chaque masque d'animaux. Ce livre nous propose un petit tour d'horizon d'animaux de différentes espèces : on peut noter les différences entre eux, les similarités, mais aussi en apprendre plus sur leur mode de perception de leur environnement. On plaint la grenouille et le ver de terre (surtout lui), on rigole avec la vision du caméléon et on est impressionné par la vue très précise de l'aigle. Grâce à la première page du livre, on peut comparer leur vision avec la nôtre et remarquer les différences. Enfin, derrière chaque masque, on en découvre aussi sur chacun, l'étendue de leurs capacités ou leur autre moyen de percevoir, quand leurs yeux ne suffisent pas.
Un livre très intéressant, qui pousse à la curiosité et qui nous donne envie d'en apprendre plus sur les animaux et leur vue.



17,10 EUR
Achat Fnac

Bedwyn (préquel), Tome 1 : Une nuit pour s'aimer de Mary Balogh

 

Bedwyn (préquel), 
Tome 1 : Une nuit pour s'aimer
de Mary Balogh

Éditions J'ai lu
Collection Aventures & Passions

Sortie le 21 novembre 2012
Format poche / 6,95 €


Présentation de l'éditeur : 

Neville Wyatt, comte de Kilbourne, épouse Lily Doyle, la fille d'un sergent. Mais au lendemain de leurs noces, la jeune femme meurt tragiquement. Des années plus tard, en Angleterre, alors que Neville s'apprête à célébrer ses nouvelles noces, une lady se présente à lui... Lily. Elle vient récupérer le titre qui lui revient.

Avis d'Elaura :

Quelle bonne idée de la part de J'ai Lu d'éditer enfin les deux romans qui précèdent la fameuse série des Bedwyn (et donc de publier la plus célèbre saga de Mary Balogh dans l'ordre).
Ce premier prequel date tout de même de 1999, année de sa publication outre-Atlantique, et bien que plus de 10 ans nous séparent de cette très jolie histoire, la plume de l'auteur fait toujours mouche.

Son classicisme et sa propension à dépeindre cette période de l'histoire anglaise avec brio (la régence) font de Mary Balogh un auteur phare, plus encore, une référence en matière de romance régence. 
Les protagonistes qui ouvrent le bal de cette série sont d'une beauté mais également d'une poésie qui force le respect. Neville Wyatt est l’archétype même du gentleman jusqu'au bout des ongles, sens du sacrifice et de l'honneur en tête. Il est de ces héros qui accomplissent leur devoir et prennent leur responsabilité, même dans les moments les plus dramatiques de leur existence. Lily, quant à elle, est une femme blessée, dont l'étincelle qui lui a permis de traverser les épreuves s'est éteint le jour où elle retrouve enfin l'amour de sa vie... sur le point de se marier avec une autre.

S'ensuivra des moments intenses mais également d'incompréhension. La culpabilité de l'un et le besoin de reconstruction de l'autre rendront le chemin à parcourir bien long, semé d’embûches, que seul le véritable amour peut dépasser.

Une bien belle histoire pour des héros particulièrement attachants, que nous avons beaucoup de mal à quitter. Une romance à lire, assurément...


Parce que c'était nous de Mhairi McFarlane

Parce que c'était nous
de Mhairi McFarlane

Éditions Milady
Collection Grande Romance

Sortie le 25 octobre 2013
Grand format / . pages / 15,20 €



Présentation de l'éditeur :

Rachel, vient de se séparer de son fiancé après treize ans de relation. Son monde s’écroule… C’est alors qu’elle recroise Ben, son meilleur ami de fac, charmeur malgré lui, qu’elle n’a pas revu depuis dix ans. Ben est désormais marié et il est devenu avocat. Rachel, elle, est journaliste judiciaire. Alors même qu’ils s’occupent d’affaires matrimoniales peu commodes, il semblerait qu’une évidence de toujours se révèle à eux…



L'avis de Chani

Après treize ans d’une relation qui ne la satisfait plus, Rachel décide de quitter son fiancé et de reprendre sa vie en main. Le hasard faisant bien les choses, son meilleur ami à la fac, Ben, est de retour en ville. Repensant à la complicité qu’ils avaient à cette époque et se demandant si leur relation purement amicale n’était pas un acte manqué, Rachel va vouloir le revoir. Mais, hélas, le hasard ne fait pas bien les choses jusqu’au bout car Ben est maintenant marié. Pourtant, il semble que leur histoire passée ne soit pas tout à fait terminée…

Parce ce que c’était nous n’est pas une banale romance, c’est aussi une étude de mœurs à travers une jeune femme qui a choisi la facilité et la sécurité d’un amour tout tracé, et qui, devenue trentenaire, regarde par-dessus son épaule et constate que les choix qu’elle a fait n’étaient peut-être pas les bons. Néanmoins, ne prenez pas peur, l’ensemble reste léger grâce à l’humour de Rachel et de sa bande d’amis, personnages secondaires qui apportent une touche de folie au roman. Ben est quant à lui l’homme parfait, je me demande encore comment Rachel a pu lui préférer Rhys tant cet homme est adorable.
Cette lecture a été pour moi un chocolat chaud réconfortant, je n’avais pas envie de quitter Rachel et Ben, le plaisir pris au fil des pages me donnant envie que ce moment ne prenne jamais fin.


Avis de notre partenaire Evenusia sur Les Chroniques d'Evenusia.

dimanche 27 octobre 2013

Le Démon des brumes



Le Démon des brumes
de Luc Blanvillain


Éditions Seuil Jeunesse
Collection Roman

Sortie le 26 septembre 2013
Format broché / 324 pages / 14,50€



Présentation de l'éditeur :

Quand un démon, sous les traits d'un jeune homme au charme ravageur, fait son apparition au lycée, les filles perdent la tête et les garçons se retrouvent confrontés à leurs peurs les plus vives.

Selon une très ancienne légende, un démon vieux de plusieurs siècles, condamné à vieillir pour l’éternité, retrouvera sa jeunesse le jour où il séduira une Fille de la Brume. Laura, lycéenne sans histoire, est-elle cette fille ? En tout cas, elle a été séduite par un nouveau lycéen au charme inquiétant et quasiment irrésistible…
Raphaël, son copain, et ses amis, prendront-il conscience à temps du danger qu'elle encourt ? L'arracheront-ils aux griffes vénéneuses du démon avant que son amour pour lui ne devienne trop fort ? Car alors, celui-ci aura recouvré toute sa puissance nuisible et plus rien ne pourra l'arrêter…

L’avis de Chani

Raphaël et Laura forment un couple très soudé, tellement amoureux que le jeune homme souhaite offrir une bague à sa belle pour sceller leur amour. Il ne se doutait pas qu’en accomplissant cette action, plutôt positive de prime abord, il allait précipiter la fin de leur histoire. Lorsque Melvil arrive au lycée, Laura va tomber sous son charme pour le moins diabolique…
Un trio amoureux déséquilibré, puisqu’un des protagonistes est un démon, envoûtement, possession, malédiction, tout était réuni pour faire du Démon des brumes un roman agréable. Hélas, ça n’a pas été le cas. L’intrigue est cousue de fil blanc, L’Orfèvre est plutôt ridicule, Raphaël pénible à force de se débattre vainement pour sauver celle qu’il aime. L’auteur a voulu mêler suspense et terreur, je n’ai ressenti ni l’un ni l’autre. Heureusement que son style est fluide et se lit facilement car, pour tout dire, l’ennui qui m’a envahie aurait été difficile à supporter autrement.

Magies secrètes Tome 2 : Le tournoi des ombres

Magies secrètes
Tome 2 : Le tournoi des ombres
d'Hervé Jubert

Éditions Le Pré aux Clercs 
Collection Pandore

Sortie le 17 octobre 2013
Format broché / 336 pages / 16 €


Présentation de l'éditeur :

La suite des aventures de Beauregard, l’ingénieur-mage de Magies secrètes.

Novembre à New London. Georges Beauregard, l'ingénieur mage, y est envoyé en compagnie de Jeanne, son assistante, pour sécuriser la venue d'Obéron III et de l'impératrice Titania. Au terme d'une semaine de festivités, le tunnel sous le détroit sera inauguré. Beauregard travaillera avec John Dee, le psychomancien de la reine Victoria.
Alors que les souverains respectent le programme, le smog s'abat sur la ville. Trois entités insaisissables en profitent pour massacrer des innocents par centaines que l'on retrouve dans des cocons de soie. Dee et Beauregard parviennent à identifier les Parques, évadées du Mont Tombe et à les neutraliser.
Mais les soeurs du Temps n'étaient qu'un leurre. Le véritable ennemi s'apprête à frapper l'Empire. Il s'agit d'un enfant. Et il est porté par la colère.

L'avis de Chani

Tout lecteur ayant aimé le premier tome de Magies Secrètes ne peut qu’être enthousiaste à l’idée de retrouver Sequana. Et, dès les premières pages du Tournoi des ombres, le charme opère de nouveau. Quel plaisir de retrouver Beauregard et Jeanne pour une nouvelle aventure qui va très rapidement prendre la perfide Albion, pardon, New London pour décor. C’est dans le smog de cette ville que Beauregard va cette fois devoir enquêter, et il faut souligner que la quatrième de couverture en dévoile déjà trop, ne l’ayant lue qu’après coup cela ne m’a pas gênée, mais c’est dommage pour ceux qui y jettent un œil systématiquement.
La plume d’Hervé Jubert est jubilatoire, l’auteur a un vrai talent de conteur, il sait construire un univers, le rendre tangible et y immerger le lecteur. La narration est fluide et ponctuée de références, parsemée de notes d’humour, comment ne pas être séduit par Hervé Jubert ?! Je ne sais pas si cette courte chronique vous aura convaincu de vous plonger dans son univers, mais, pour ma part, j’ai hâte d’y retourner !

Cœurs de Rouille de Justine Niogret


Cœurs de rouille
de Justine Niogret

Éditions Le Pré aux Clercs
Collection Pandore

Sortie le 12 septembre 2013
Format broché / 272 pages / 16 €


Présentation de l'éditeur :

La cité du ciel est en plein déclin. Les robots, jadis fidèles serviteurs, régressent jusqu’à devenir des machines stupides ou de terrifiants prédateurs. Saxe est un artiste qui survit en travaillant sur les golems actionnés par magie. Dresde est une jolie automate qui n’a connu que le luxe avant que son maître l’abandonne. Tout les sépare, et pourtant ils vont partager un rêve commun : s’enfuir de la forteresse volante. Traqués par un tueur mécanique qui écorche les humains pour voler leur peau, ils se lancent dans une course peut-être sans espoir : retrouver la mythique porte ouvrant sur la liberté. Un roman de Steam Fantasy, inspiré par le meilleur du manga (Fullmetal Alchemist) aussi bien que par les chefs-d’oeuvre classiques (Metropolis), où l’action et la poésie font la part belle à l’angoisse…

Avis de Cassiopée :

C'est la deuxième fois que je lis un roman de la collection Pandore des éditions Le pré aux clercs et, une fois de plus, le résumé du livre est du n'importe quoi... J'ai été extrêmement déçue, entre les spoilers et les informations erronées, on ne sait plus où donner de la tête. J'ai eu de la chance, ayant lu le résumé en diagonale, j'ai eu les informations au cours de ma lecture et ça a donné tout le charme au livre. Je vais donc prendre le parti de refaire un résumé et partir de celui-ci pour développer ma chronique.

Autrefois fleurissante de technologie, la cité est sur son déclin. La faune et la flore sont du passé, elles ont été remplacées par des machines, si identiques aux vraies mais aussi terriblement dissemblables. Rien n'est naturel, rien n'est réel, même le vent et le soleil sont artificiels. Les agolems, des robots "domestiques", sans esprits et simplets, côtoient les humains, les aident dans leur vie quotidienne.
C'est ainsi que Saxe, apprenti dans la dernière et usine d'agolems, témoin de ce déclin, fatigué de cette vie et voyant qu'aucun avenir ne se dessine devant lui, décide de tout abandonner. Cette fuite va l'entraîner dans l'ancien quartier des artistes, un quartier totalement abandonné où vivaient jadis les plus grands créateurs de golems (ancêtres des agolems) de sa cité. C'est dans cet endroit qu'il va faire plusieurs rencontres qui vont changer sa vie à jamais.

C'est le deuxième livre de Justine Niogret que je lis et j'ai une fois de plus été charmée par son écriture et son style. L'auteur nous plonge dans un monde où les humains sont les derniers êtres vivants existants et loin d'être une apogée, cet univers est plutôt l'apothéose de l'étiolement de tout un peuple. Par le biais de bribes d’histoires et de souvenirs racontés par Saxe et par Dresde, la golem dont il va faire la connaissance, on découvrira l'âge d'or de cette civilisation, une époque où l'ensemble des êtres vivants côtoyaient les machines dans une bonne harmonie.
Saxe et Dresde vont se mettre en quête de cette ancienne civilisation ensemble, humain et golem, liés tous deux par cette envie de liberté, cette envie d'autre chose. Ce désir va les pousser dans les étages inférieurs de la cité, des étages abandonnés ; au dernier palier, dit-on, se trouverait la sortie vers l'extérieur, cette porte scellée et abandonnée.
C'est cette aspiration profonde de retrouver ce qui a été perdu qui est la cause de cet enchaînement d'événements et qui va mener nos héros dans les tréfonds de la cité.

Les protagonistes ont cette envie de chercher dans le passé, dans ces étages inférieurs, une vie peut-être pas meilleure mais en tout cas différente de celle qu'ils ont actuellement et pour cela, ils doivent descendre dans le temps. Chaque étage porte les stigmates de ce peuple, qui à chaque fois qu'il est passé au niveau supérieur a abandonné un peu plus de son humanité et de sa vie. Et dans le même temps, qui tiennent le discours qu'il ne faut pas s'attacher au passé, que les choses déjà vécues ne sont pas meilleures que celles que l'on vit aujourd'hui, elles sont simplement différentes. Le passé est révolu, le présent est à nous et le futur se construit.
Ce livre fait énormément réfléchir, il traite de nombreux sujets mais surtout des conséquences de l'évolution du monde et de tout ce que, paradoxalement, on perd en obtenant de nouvelles choses...

Les personnages sont très intéressants et très bien construits. On se sentira très mal à l'aise au début où apparaît Pue-la-viande. Et on s'attachera énormément à Dresde, la golem qui perd petit à petit sa mémoire. Cette golem qui est humanisée au travers de Saxe qui la voit plus comme une compagne que comme un robot. Il recherche désespérément à travers ses gestes et ses réactions une preuve d'humanité, une preuve qu'elle n'est pas qu'un amas de fils et de circuits, mais bien quelque chose de plus. Le lecteur s’identifiera à Saxe, le seul être humain présent et témoin de cette cité, et c'est avec lui et ses réactions que nous allons plonger dans cet univers futuriste.

La fin (pourvu que l'on ait pas lu le résumé...) est terrible et très prenante. Les dernières pages défilent. Le lecteur est happé par tous les événements qui se précipitent mais sera aussi poussé par la volonté de connaître la réponse à la question de cette fameuse porte qui mènerait vers cet extérieur.

En conclusion, Cœurs de rouille est une dystopie très intéressante autant par son histoire que par ses axes de réflexion. L'écriture est très agréable, l'auteur nous entraîne dans monde terrible qui ne suscite qu'une envie : fuir !



15,20 EUR
Achat Fnac

samedi 26 octobre 2013

Girl heart boy, tome 2 : Un bruit qui court

Girl heart boy
Tome 2 : Un bruit qui court
de Ali Cronin

Éditions J'ai Lu
Collection Littérature générale

Sortie le 11 septembre 2013
Format poche / 304 pages / 7,80 €


Présentation de l'éditeur :

Au grand désespoir de Jack, Cass et Adam sortent ensemble. Quant à Ashley, elle ne pense qu'à provoquer les garçons.


Avis de Chani

Après la sage Sarah, c’est maintenant la délurée Ashley que le lecteur va suivre dans Un bruit qui court. Volontiers provocante et provocatrice, la jeune fille collectionne les garçons comme d’autres les chaussures, en toute insouciance, jusqu’au jour où son comportement lui vaut une réputation des plus sulfureuses. Rumeurs et autres vulgarités à son égard taguées dans les toilettes, il n’en faut pas plus pour faire d’Ashley la risée du lycée et éloigner le seul garçon qui fasse vraiment vibrer le cœur de la jeune fille.

Deuxième opus de la série d’Ali Cronin, Un bruit qui court met en relief les dangers d’une attitude trop exubérante et en garde celles qui penseraient que leur comportement n’est pas le reflet de leur personnalité. Mais c’est hélas le cas, les gens jugent trop rapidement sur les apparences, et Ashley va en faire les frais. Consciente que son comportement est parfois limite, elle n’en avait que faire jusque-là, ses provocations incessantes cachant une personnalité plus complexe. Heureusement qu’elle peut compter sur sa bande d’amis pour surmonter cette épreuve qui met en lumière les failles que la jeune fille gardait secrètes.
S’il garde un côté puéril qui m’agace prodigieusement, j’ai tout de même nettement préféré cet opus plus intéressant, moins gnangnan que le précédent. Le comportement d’Ashley est parfois insupportable, mais la jeune fille est néanmoins touchante, la rendant somme toute attachante. Le thème abordé parlera sans nul doute au public adolescent visé et pourra, avec un peu de chance, le faire réfléchir aux conséquences de ses actes dans la vie de tous les jours.
En résumé, ce deuxième tome de Girl Heart Boy est un livre plaisant, à réserver à la tranche d’âge visée.

vendredi 25 octobre 2013

Stephen King terrorise la France !


Stephen King est à Paris !

Interview en direct et en public du maître de l’horreur de 13h à 14h sur Le Mouv’ pour la sortie de La Clé des Vents, nouvel opus de la série La Tour Sombre.



Le 15 novembre sera donc une journée dédiée sur Le Mouv’ à Stephen King avec, en apothéose, une émission spéciale de 12h à 14h avec le King dans les locaux à partir de 13h.

Une dizaine de lecteurs seront sélectionnés pour assister en direct à l’émission dans les studios de Radio France. Vous pourrez également téléphoner pendant toute une heure afin de poser vos questions directement au King.
Pour avoir une chance d’assister à l’émission, rendez-vous sur le site du Mouv’ pour remplir le questionnaire spécial La Tour Sombre.


La Clé des Vents

Sortie le 6 novembre 2013

Présentation de l'éditeur :

Alors qu’ils arpent le Sentier du Rayon en direction de Calla Bryn Sturgis, une terrible tempête oblige Roland de Gilead et son Ka-tet (Jake, Susannah, Eddie et Ote) à s’abriter dans une bourgade abandonnée depuis longtemps par ses habitants.
Bercés par la lueur des flammes et les hurlements du vent, les quatre compagnons écoutent le pistolero lever le voile sur deux épisodes troubles de son passé…

lundi 21 octobre 2013

Homer et le chien formidable, Tome 1 de Suzanne Selfors



Homer et le chien formidable
Tome 1
de Suzanne Selfors

Éditions Seuil Jeunesse
Collection Roman

Sortie le 5 septembre 2013
Format broché / 324 pages / 13,90 €


Présentation de l'éditeur :

Homer, 12 ans, rêve de partir à la chasse au trésor. Mais quand on a pour acolyte un chien sans flair et paresseux, on déterre surtout les ennuis…

Homer Pudding, 12 ans, rêve de devenir chasseur de trésor, comme son oncle Drake.
Quand celui-ci décède dans d'étranges circonstances, il lègue à son neveu son bien le plus précieux : un drôle de chien court sur pattes, paresseux et sans odorat. Homer est perplexe : qu’a donc ce cabot de si particulier pour que son oncle l’appelle son « bien le plus précieux » ? Et que signifie le signe étrange gravé sur son collier ?
Malgré l’interdiction de son père, Homer, intrigué, décide de percer le mystère Drake. Et il va découvrir que, s'il n’a pas d’odorat, son basset, baptisé « Chien », a un sacré flair pour dénicher… des trésors ! Un don qui pourrait s’avérer très utile, car oncle Drake était justement à la recherche du fabuleux trésor de Rumpold Smeller le pirate.



Avis de Jm-les-livres :


Homer rêve de devenir chasseur de trésor, comme son oncle Drake. Mais sa passion l'isole des autres et il n'a pas d'amis. En plus, à la maison, à part par sa mère et son petit frère, son obsession pour les trésors n'est pas bien vue. Mais quand son oncle est tué, mangé par une tortue géante, la chasse au trésor est bannie de la maison. Homer hérite alors de son oncle un basset et une pièce sur laquelle est inscrit C.A.D.O.R. Mais que signifie cette inscription ? Qu'est-il vraiment arrivé à son oncle ? Il lui faut à tout prix résoudre ce mystère et découvrir sur quoi enquêtait Drake avant de mourir.

Homer est un petit garçon rêveur et passionné. Lorsqu'il découvre cette pièce, il sent qu'il doit écouter les conseils donnés par son oncle et partir à l'aventure. Même s'il est un peu effrayé, il n'hésite pas à quitter sa campagne pour aller à la Grande Ville et découvrir la carte qui le mènera au trésor de Rumpold Le Puant. Le style de l'auteur ajoute une pointe d'humour au récit et les aventures rencontrées sont assez originales. On a pourtant un peu de mal à s'attacher à Homer et à son chien, il nous manque un petit quelque chose. L'histoire reste cependant amusante et elle plaira sûrement aux enfants en quête d'aventures et de trésors... et de chien pas ordinaire.





13,21 EUR
Achat Fnac

Les Fantômes de Maiden Lane Tome 5 : Le Lord des ténèbres d'Elizabeth Hoyt


Les Fantômes de Maiden Lane

Tome 5 : Le Lord des ténèbres
d'Elizabeth Hoyt

Éditions J'ai Lu
Collection Aventures et Passion

Sortie le 18 septembre 2013
Poche / 6,95 €


Présentation de l'éditeur : 

Godric, un mystérieux vengeur masqué connu sous le nom de fantôme de St Giles, cherche à protéger les innocents de Londres. Une nuit, il est menacé par une femme armée qui n'est autre que son épouse. En laissant tomber les masques, la passion s'empare d'eux...

Avis de Jm-les-livres :
Après quatre tomes consacrés au quartier de Saint-Giles et à son Fantôme, on pouvait se demander comment Elizabeth Hoyt pourrait nous donner envie de découvrir une autre aventure du célèbre justicier. Mais c'est mal la connaître que de penser qu'elle ne serait pas en mesure de relever ce défi. On se rapproche donc de Godric Saint-John, l'autre Fantôme, qui depuis la perte de sa première femme, et son mariage sous la contrainte avec Margaret, la sœur du héros de Troubles plaisirs, ne vit que pour le sauvetage des âmes de Saint-Giles. Jusqu'à ce que sa jeune épouse décide d'envahir sa demeure avec une mission en tête. L'homme solitaire doit désormais affronter une épouse, une sœur et une grand-tante bien envahissantes...

Les deux héros de cet opus souffrent tous les deux de la perte d'un grand amour. Et si Meg essaye de ramener un peu de bonheur dans sa vie, Godric est totalement dévoué à sa lutte, même si elle doit lui coûter la vie. L'arrivée de Meg dans son univers et la poursuite de l'assassin de l'amour de cette dernière, poussent Godric à tenter de la protéger et donc à se rapprocher d'elle, plus qu'il ne le voudrait. Les deux personnages sont très touchants, surtout lui, qui derrière une façade d'homme seul, cache un homme affectueux et amusant. L'auteur n'hésite pas à jouer de sa plume et de son humour pour nous faire sourire ou nous serrer le cœur. C'est encore une fois une réussite pour Mme Hoyt. De plus, ce tome nous dévoile de nouvelles choses sur le Fantôme de Saint-Giles et sur son origine. On croise les personnages des autres livres de la série et on découvre le héros du prochain, qui a l'air bien intrigant. Il va falloir être un peu patient car le prochain tome n'arrive qu'en février et pour l'instant, la série en version originale n'en compte que six. Espérons qu'Elizabeth Hoyt nous régalera d'un autre opus sur le capitaine Trevillion qui a eu une attitude très étrange à la fin de ce livre. Un personnage qu'il va falloir garder à l'œil.




6,61 EUR
Achat Fnac

vendredi 18 octobre 2013

Le clan Murray, Tome 3 : La fiancée des Highlands de Hannah Howell



Le clan Murray
Tome 3 : La fiancée des Highlands
de Hannah Howell

Éditions Milady
Collection Pemberley

Sortie le 25 octobre 2013
Format poche / 8,70 €


Présentation de l'éditeur :

La jeune Gillyanne décide un jour de se rendre sur les terres que son oncle lui a cédées. Hélas, elle trouve le château encerclé par trois lords, chacun désireux d'obtenir sa main... et son domaine. Pour éviter une guerre entre les clans, la jeune femme accepte d'épouser l'un des hommes, un chevalier aussi beau que taciturne. Désormais mariée, Gillyanne ne sait que faire du comportement distant de son époux, ni du désir qui la consume... Tout en s'efforçant de préserver son domaine des traîtrises, elle fera tout pour percer la carapace de Connor.

Avis de Jm-les-livres :

Après deux très bons tomes, celui-ci est un peu en dessous même si les personnages sont intéressants et sympathiques.

Nous avons découvert Gilly dans le tome précèdent, alors qu'elle était capturée avec sa cousine Avery en France et ramenée par Cameron MacAlpin en Écosse. La jeune fille a bien grandi et souhaite aujourd'hui prendre possession du domaine légué par son grand-père. En effet, la vie au sein de la famille Murray commence à lui être pesante et elle aimerait se trouver un but, comme prendre soin des gens de son domaine. Mais à peine est elle arrivée que ses trois voisins viennent lui réclamer sa main pour pouvoir récupérer ses terres et maintenir la paix dans la région qui a été fortement touchée par une guerre sanglante quelques années plus tôt. Gilly se retrouve obligée de ruser avant de céder et de choisir un des trois hommes. Son choix se porte sur Connor MacEnroy, un homme en apparence froid mais qui a l'air d'être bon malgré tout. De passion en déception, Gilly va tout faire pour percer la cuirasse de son mari et tenter d'atteindre son cœur.

Cette romance n'est pas mauvaise en soi mais elle cède parfois un peu trop à la facilité dans ses intrigues. Le couple de héros nous tire quelques sourires et on retrouve le caractère des fiers highlanders, mais il manque un petit quelque chose pour faire vibrer notre corde à kilt. Connor est un guerrier fier et dur, qui a dû à 15 ans prendre la direction de son clan et l'aider à se relever après la mort tragique de tous les hommes de plus de 18 ans partis combattre dans une guerre entre clans. Il se sent obligé d'être totalement dévoué à son clan et il a beaucoup de mal à baisser sa garde pour sa petite femme. Gilly est une Murray dans l'âme et elle est très indépendante dans ses idées, comme dans ses actes. Elle veut ce que les femmes de sa famille ont eu et pour cela, elle essayera toutes les cartes qu'elle a en main. 

Un livre qui clôture plutôt bien cette trilogie. Il n'est pas aussi bon que les précédents mais on passe un agréable moment et certaines situations sont vraiment amusantes. On attend avec curiosité de découvrir le prochain livre d'Hannah Howell qui arrive en novembre.




8,27 EUR
Achat Fnac

Les Ombres de la Nuit, Tome 9 : La prophétie du guerrier de Kresley Cole


 
Les Ombres de la Nuit, 
Tome 9 : La prophétie du guerrier 
de Kresley Cole 

Éditions J'ai Lu 
Collection Crépuscule 

 Sortie le 2 octobre 2013 
Poche / 6,90 € 


Présentation de l'éditeur : 

Assassiné avant d'avoir pu épouser la sublime Regine, Aidan n'a de cesse de poursuivre sa bien-aimée. Depuis l'éternité, il arpente le monde des vivants sous différentes identités, en quête de son amour perdu. Réincarné en un puissant guerrier celte, il est prêt à tout pour réintégrer le monde qui lui est interdit et conquérir sa promise. 

 Avis de Jm-les-livres :

Tout d'abord, merci à J'ai lu de nous offrir deux Kresley Cole dans l'année. On apprécie grandement les efforts que vous faites pour nous fournir notre dose de drogue du Mythos. 

Nous avions rencontré le héros dans le tome précédent en super méchant qui capture et fait des expériences sur les créatures du Mythos. Dans ce livre, nous obtenons la réponse à nos interrogations et à nos hypothèses : Declan Chase est bien Aidan le Fier, le Viking destiné depuis plus de mille ans à revenir auprès de Regin la Radieuse avant de mourir brutalement. Mais l'homme que nous découvrons est aussi noir qu'on le pensait. Il a été torturé, recruté par une organisation militaire et entraîné pour devenir un chasseur et un tueur. Il ne ressent plus aucune émotion. Mais au fond de lui sommeille une bête qu'il tente de contrôler grâce à des médicaments. De l'autre côté il y a Regin... qui est tout à fait Regin, avec son style percutant. Mais on découvre beaucoup de choses sur elle qui, même si on l'aimait déjà beaucoup, nous la rendent encore un peu plus attachante. 

Arrivera-t-il ce jour où les héros de Kresley Cole ne nous plairont plus, où les mots percutants qu'elle nous sert avec nos céréales et notre jus d'orange ne nous feront plus rien ? Eh bien ce n'est pas pour aujourd'hui ! Après Malcolm, elle devait nous proposer un héros aussi bien, si ce n'est mieux : elle nous en a fourni un torturé, abject mais repentant. Et on adore ! Il tente de repousser et de haïr ce monde de créatures mais face à Regin, il est emporté malgré lui. Et on peut pas dire que la valkyrie lui laisse le choix. Avec ses remarques et ses tentatives brûlantes de séduction, le pauvre n'a aucune chance. Cependant, ce tome est aussi dur par certains côtés. Les expériences faites sur les créatures du Mythos, la douleur causée aux personnages que l'on a déjà croisés sont vraiment difficiles. Un nouvel ennemi est en place sur l'échiquier et on se demande quelles seront ses prochaines actions. Et il y a Lothaire ! Le fou, ou le sensé ça dépend des jours et de comment il se sent. On est impatient d'en découvrir plus sur lui et sur ce qu'il y a dans sa tête (et pour ce qu'on en a vu, ça risque d'être effrayant). 

Rendez-vous en février prochain. Patience jusque là !




7,03 EUR
Achat Fnac

Blackshear Family Tome 2 : Dame de coeur, atout de pique de Cecilia Grant


Blackshear Family
Tome 2 : Dame de coeur, atout de pique
de Cecilia Grant

Éditions J'ai lu
Collection Aventures et Passions

Sortie le 2 octobre 2013
Format poche / 310 pages / 6,60 €


Présentation de l'éditeur :

1816, Londres.
Lydia Slaughter est une prostituée qui n'hésite pas à user de ses charmes pour arriver à ses fins. Lors d'une soirée, elle va déposséder Will Blackshear. Ce dernier est un homme audacieux et, tout comme elle, il a besoin impérativement d'argent. Ils décident de faire alliance mais cet arrangement implique des paris risqués en échange de délices charnels.

Avis de Jm-les-livres :

Après un premier tome surprenant de nouveauté, Cecilia Grant confirme son style particulier avec des héros pas conventionnels. Si vous en avez marre de lire toujours les mêmes histoires, avec des hommes et des femmes qui finissent par se ressembler, cette série devrait vous plaire.

L'héroïne est une courtisane, qui, pour gagner son indépendance, décide d'utiliser son talent avec les chiffres en jouant aux cartes et, ainsi, réunir la somme d'argent nécessaire pour vivre convenablement, sans être entretenue. Le héros est un ancien lieutenant qui veut lui aussi s'enrichir grâce aux jeux de cartes dans le but d'aider la veuve d'un homme mort sous son commandement. Chacun semble avoir un but noble à atteindre, même si eux ne le sont pas, en tout cas en apparence.

Déjà, dans le premier tome de la saga, on pouvait être un peu surpris par cette héroïne assez froide et qui refusait de laisser sa passion s'exprimer. Ici, ce qui étonne, c'est que les héros font tout pour éviter de céder à leur attirance, mais pas pour des questions de morale ou pour éviter de tromper quelqu'un, mais bien parce que cela ne leur apportera rien de plus. Ils ont un objectif à poursuivre et coucher l'un avec l'autre serait préjudiciable à celui-ci. Alors ils s'entraident et, petit à petit, deviennent même amis. Will est un gentleman de bien des manières même s'il est torturé par ce qu'il a fait quand il était soldat. Toutes ses actions, il les fait pour de nobles raisons en tentant d'aider des personnes, au détriment de son propre bonheur. Lydia a un côté très froid en ce qui concerne ses sentiments. Elle ne veut plus qu'ils la gouvernent et tente de ne pas se laisser toucher par Will. Leur relation se développe lentement, dans le respect de l'autre, respect qu'ils considèrent ne plus mériter à cause des actions qu'ils ont faites. Cecilia Grant nous offre une romance brillamment construite avec des personnages forts. On est embarqué dans cette histoire et on a du mal à lâcher le livre.

Encore une parfaite réussite et on espère connaître bientôt le reste de la famille Blackshear.



6,27 EUR
Achat Fnac

Risa Jones, Tome 1 : Les anges des ténèbres de Keri Arthur

Risa Jones
Tome 1 : Les anges des ténèbres

de Keri Arthur

Éditions Milady
Collection BIT-LIT

Sortie le 29 mars 2013
Poche / 408 pages / 8,20€


Présentation de l'éditeur :

Mi-louve, mi-Aedh, Risa Jones peut voyager entre la vie et la mort et voir les Faucheurs, ces créatures surnaturelles qui guident les âmes des défunts dans l'au-delà. Mais une puissance maléfique dérobe les âmes, les empêchant pour toujours de renaître. Avec l'aide de sa tante, la dhampire Riley Jenson, et de Lucian un Aedh ayant perdu ses ailes, mais pas son sex-appeal Risa doit traquer cette créature au risque de voir l'Enfer se déchaîner sur Terre.

L'avis de Lila :

Après 9 tomes passés à nous raconter les aventures de Riley Jenson, Keri Arthur nous fait désormais découvrir la jeune Risa Jones. L'histoire se déroule toujours à Melbourne et l'univers est grosso modo le même que dans la première saga, qu'il n'est pas nécessaire d'avoir lue pour attaquer celle-ci. On avait découvert Risa encore enfant dans la série Riley Jenson, on la retrouve désormais en jeune femme épanouie, vivant en colocation avec ses meilleurs amis, avec lesquels elle possède d'ailleurs un restaurant.

Cette histoire reprend tout ce qui a fait la force de Riley Jenson : intrigues solides, créatures fantastiques, personnages attachants, une dose d'érotisme, un brin d'humour et beaucoup d'action. Mais si la jolie louve avait peiné à accrocher certains lecteurs à cause de premiers tomes trop axés sur le sexe, ici l'auteur semble avoir retenu la leçon. Risa Jones vit sa sexualité sans tabou et possède de solides appétits en la matière, mais les moments enfiévrés se font plus rares et empiètent moins sur le récit que dans les premiers opus de son aînée.

Les deux héroïnes ont beaucoup en commun, notamment leur don pour se mettre dans les ennuis et s'attirer l’inimitié de toutes les ordures qui passent un jour par Melbourne. Elles sont toutes les deux fortes, courageuses, casse-cous, grandes gueules et possèdent un solide sens de la répartie. Tout comme Riley, Risa côtoie des mâles alpha des plus séduisants. Mais elles ont aussi beaucoup de différences : si Riley galérait à payer ses factures, avait une famille qui se résumait à son frère et peinait à se faire des amis, ce n'est pas le cas de Risa qui est très bien entourée et qui vit dans un certain luxe. Leurs faiblesses et blessures sont différentes, tout comme leurs pouvoirs et leur façon de les utiliser.

Ce premier tome est excellent, l'intrigue file à cent à l'heure et l'action est omniprésente : on n'a pas le temps de s'ennuyer ! Keri Arthur maîtrise à la perfection les codes de la bit-lit et cette nouvelle saga est des plus prometteuses pour la suite. Risa Jones possède de solides atouts pour plaire aux fans de Riley Jenson et attirer de nouveaux lecteurs. Une héroïne forte, sexy, pêchue et qu'on adore déjà. Vivement la suite !

NB : l'histoire racontée dans Les anges des ténèbres se déroule après les événements survenus à la fin de Riley Jenson, elle contient donc des spoils sur la façon dont cette saga s'achève.

Retrouvez également l'avis de Molina ici !



7,79 EUR
Achat Fnac

jeudi 17 octobre 2013

Baba Yaga de Claude Clément et Paul Echegoyen



Baba Yaga 
de Claude Clément et Paul Echegoyen

Éditions Seuil
Collection Jeunesse

Sortie le 17 octobre 2013
Format broché / 32 pages / 18 €


Présentation de l'éditeur :

Le plus célèbre des contes russes magistralement illuminé par les peintures de Paul Echegoyen.

Il était une fois, une petite fille nommée Vassilissa que sa marâtre détestait. Un jour, pour se débarrasser d’elle, celle-ci l’envoya chercher du fil et une aiguille chez la terrible Baba Yaga. La fillette, conseillée par sa marraine, prend bien soin d'amadouer les valets de la sorcière, qui vont l'aider à s'enfuir. Furieuse, Baba Yaga se lance à sa poursuite...
Dans cette interprétation du célébre conte russe, Paul Echegoyen s'est inspiré pour ses costumes des motifs des broderies traditionnelles russes, et pour ses personnages du monde des insectes, Baba Yaga évoquant elle-même une araignée. Avec ses splendides peintures, il nous livre donc une version toute personnelle de Baba Yaga, jonglant avec sa propre interprétation des personnages et les codes traditionnels du conte (l'isba de Baba Yaga reste montée sur des pattes de poulets éclairée de crânes flamboyants, la sorcière se déplace dans un mortier qu'elle fait avancer avec un balai et un pilon...).



Avis de Jm-les-livres :

Tout le monde a déjà entendu parler de Baba Yaga, cette sorcière venue du folklore russe et qui apprécie les petits enfants... pour son dîner. Dans ce livre, Claude Clément et Paul Echegoyen nous racontent cette histoire en l'interprétant à leur façon, tout en restant fidèles au conte original.

Le récit de la jeune Vassilissa n'est pas sans rappeler d'autres fables, avec sa marâtre qui veut se débarrasser d'elle, son voyage dans une forêt et sa victoire contre une ogresse grâce à la ruse... Avec les dessins soignés et riches en détails inquiétants de Paul Echegoyen, Claude Clément nous entraîne dans cette aventure que les enfants adoreront écouter. Ce livre nous remémore aussi le but premier des contes d'autrefois : effrayer ceux qui l'écoutent. Et le décor planté par les illustrations et les descriptions de l'univers de Baba Yaga a de quoi être terrifiant. Mais on reste attentif pour savoir comment la jeune fille va se sortir des griffes de la sorcière. On soulignera les dessins traditionnels (de rouges profonds, de bleus et de verts lumineux) de la maison ou des vêtements, qui nous font voyager vers la Russie et ses motifs uniques.

Une belle réédition d'un conte d'autrefois, à faire découvrir à tous ceux qui ne le connaissent pas.



17,10 EUR
Achat Fnac